CHAMPIONNAT D’ANGLETERRE DE F3 : NOUVELLE VICTOIRE POUR JEAN ERIC VERGNE A ROCKINGHAM

 

Jean-Eric  Vergne prend le large.

Plus d’un mois après la dernière manche du Championnat de F3

 britannique, disputée à Hockenheim en Allemagne, le

 Championnat anglais était de retour en Angleterre le week-end

 dernier sur le circuit de Rockingham.

Pour ce cinquième round de la saison, Jean-Eric Vergne avait

 pour objectif de remporter la victoire et d’augmenter son avance

 au Championnat.

Après des qualifications très serrées à l’issue desquelles il a décroché les 3ème (course 1) et 2ème (course 3) positions sur la grille, le Français a parfaitement rempli sa mission.

Il a pris un excellent départ dans la première course, a occupé la tête dès le premier virage et ne l’a plus lâchée jusqu’à l’arrivée malgré une concurrence très menaçante. Remportant ainsi une nouvelle victoire

Parti de la dixième place dans la seconde course pour cause de grille inversée, Jean-Eric a souffert d’une dégradation excessive des pneumatiques et s’est adjugé finalement la neuvième position finale, après un pitstop obligatoire, grande nouveauté du week-end. 

Enfin, la troisième et ultime course a réservé bien des rebondissements !

Percuté dans la ligne droite dès le premier tour, ‘’JEV’’ a rattrapé sa monoplace in-extremis mais, au freinage suivant, il s’est fait piéger par des plaquettes de freins décollées dans l’accrochage. Il a du coup et bien malgré lui, rien pu faire pour éviter de percuter le leader  de la course. 

Ayant  franchi la ligne en seconde position, il a  été immédiatement convoqué par les  commissaires sportifs, qui l’ont après audition, totalement innocenté après avoir vu également les images de l’incident.

Aujourd’hui, Jean-Eric conforte son statut de leader du Championnat avec 199 points. Il dispose désormais de 51 longueurs d’avance sur son plus proche rival.

Le prochain rendez-vous est fixé à Spa-Francorchamps en Belgique et ce dés le 30 juillet prochain.Et ce, en lever de rideau des 24 Heures de Spa

Questionné, de retour de Rockingham, Jean-Eric a répondu aux différentes questions.

Vous augmentez votre avance au championnat, mais le week-end a été très disputé…

 « C’est vrai. Nous avons été un peu déstabilisés par la manière dont le vent perturbait notre performance en essais libres et n’avions peut-être pas les meilleurs réglages pour les qualifications. Dans la première épreuve, j’ai vraiment tout donné pour contenir le pilote qui était derrière moi dans les derniers tours. Dans la suivante, une usure excessive des pneus et le passage aux stands obligatoire m’a fait perdre deux positions. Dans la dernière, enfin, j’ai été victime de deux collisions et ai dû effectuer un dépassement musclé face à un concurrent dont la voiture était extrêmement dure à passer.»

Est-ce de bon augure pour la suite du championnat ?

« Oui, mais  il  ne faut pas se démobiliser.  Nous  respectons notre tableau de marche,  c’est  une  bonne nouvelle. Toutefois, nous ne sommes qu’à la mi-saison : il reste cinq rendez-vous – de trois courses – et il nous faudra continuer à attaquer du début à la fin. Nous sommes bien partis mais tout peut basculer très rapidement. » 

Pensez-vous déjà à 2011 ?

« Pas du tout. Je ne veux pas griller les étapes et me laisser perturber par les échéances plus lointaines. Le Red Bull Junior Team a toujours pris les bonnes décisions pour moi et je lui fais entièrement confiance pour la suite. Aujourd’hui, j’ai la chance de m’aligner avec une équipe de premier plan en F3 britannique, j’ai effectué quelques remplacements en GP3 séries et je suis très souvent à l’usine F1 de Milton Keynes. J’apprends, je gagne en expérience, et tiens à gagner mon championnat. Ensuite, les nouveaux défis se présenteront d’eux-mêmes »

Comme on le constate, le jeune parisien a bien les pieds sur terre et ne souhaite visiblement pas bruler les étapes.

Excellent pilote sur le plan sportif, il est en outre doté d’une très bonne maturité. Il raisonne parfaitement bien et sait ce qu’il veut :

Devenir pilote professionnel et accéder aux Grands Prix.

Nul doute qu’il est actuellement sur la bonne orbite….

Gilles Gaignault

Photos : F3

F3

About Author

admin

Leave a Reply