.LMS : SUCCES LOGIQUE DE LA 908 PEUGEOT DU TEAM ORECA….

 VICTOIRE POUR LA 908 PEUGEOT ORECA A PORTIMAO


Le Team Oreca a triomphé dans la nuit de samedi à dimanche, l’arrivée de ces 1000 Km de l’Algarve à Portimao étant fixée à minuit – heure française, 23 heure au Portugal -, et ce sans trembler . Déjà auteur de la pole, la 908 aux couleurs ORECA, remarquablement conduite par son trio de pilotes d’expérience (Panis-Lapierre-Sarrazin) a survolé la course

La Peugeot 908 Oreca d’Olivier Panis, de Nicolas Lapierre et Stéphane Sarrazin n’a jamais été inquiétée tout au long de ces 1000 km de l’Algarve, samedi à Portimao.

La Lola-Judd du Team suisse Rebellion de Nicolas Prost et Neel Jani et classée seconde a effectivement fini à …cinq tours !

C’est dire la marge de la voiture française qui retrouve la plus haute marche du podium après la désillusion des dernières 24 Heures du Mans…

La Peugeot 908 d’Olivier Panis, de Nicolas Lapierre et Stéphane Sarrazin, louée cette saison par Peugeot Sport à l’écurie française Oreca, a donc remporté samedi soir les 1000 km de l’Algarve, troisième  manche (sur cinq) du Championnat d’endurance  LMS (Le Mans Séries) qu’organise Patrick Peter.

Largement favorite de cette épreuve lusitanienne et ce en l’absence des Audi et des Peugeot officielles, la  908 ORECA, seule voiture à moteur diesel d’un plateau qui rassemblait une trentaine d’engagés, a logiquement remporté une victoire espérée et franchement attendue, terminant avec une confortable avance:

Cinq tours d’avance sur la Lola-Judd de l’excellent tandem franco suisse, Nicolas Prost – Neel Jani.

Partie en pole position, la 908 du trio Panis-Lapierre-Sarrazin n’a effectivement jamais été vraiment inquiétée par la concurrence. Derriére la 908 et la Lola Rebellion, la Lola à moteur Aston Martin d’une autre écurie française, Signature, a pris la dernière place du podium, grâce à Vanina Ickx, Franck Mailleux et Pierre Ragues

C’est la troisième victoire du Team Oreca en LMS (Le Mans Séries)  avec … trois voitures différentes !!!

Une Audi R8 en 2005 et une Oreca-AIM en 2009, les deux fois à Silverstone, et donc, une Peugeot 908 HDi-FAP sur le tracé portugais, ce samedi soir peu avant minuit (heure française).

 
Le Team ORECAMatmut la tient enfin cette année sa victoire !

Après avoir signé la pole durant la matinée de samedi sous une chaleur suffocante (38°), la cinquième en cinq courses cette saison pour la Peugeot 908 HDi FAP (Sebring –Paul Ricard –Spa –Le Mans et Portimao) , l’équipe varoise ORECA remporte donc ces 1000km de l’Algarve, troisième manche des Le Mans Series.

 
Un résultat qui concrétise tout le travail effectué depuis le début de la saison, ainsi que le niveau de performance affiché lors des précédentes épreuves.

 
Vainqueurs à Silverstone en septembre dernier lors de l’ultime manche LMS 2009, Olivier Panis et Nicolas Lapierre renouent ainsi avec le succès. Le duo l’emporte à Portimao en compagnie de Stéphane Sarrazin, pilote officiel Peugeot Sport. Celui-ci, s’empare d’ailleurs de la tête du classement provisoire des Pilotes !

Après un début de week-end parfait, avec une montée en puissance au cours des trois séances d’essais libres et le meilleur temps des qualifications, Hugues de Chaunac avait demandé à ses hommes de faire un « zéro faute ».

 
C’est ce que l’équipe et les pilotes ont accompli au terme d’une épreuve rondement menée. Olivier Panis, Nicolas Lapierre et Stéphane Sarrazin ont bouclé les 1000km de l’Algarve sans rencontrer de problème majeur, évitant les pièges d’un trafic pourtant particulièrement dense sur le circuit de Portimao, sinueux et bosselé à souhait avec ces longs enchainements qui serpentent à loisir et a flanc de colline.

 
Continuellement les plus rapides, les trois hommes ont également géré l’usure des pneumatiquess et la consommation. Deux paramètres importants qui ont, en plus de la performance pure, permis à la Peugeot 908 n°4 de faire la différence avec la concurrence.

Le Team ORECA  a également été exemplaire lors de ces arrêts-ravitaillements, ce qui a permis à la 908 HDi FAP  Peugeot de ce sacré trio de pilotes chevronnés que sont Panis-Lapierre-Sarrazin  de l’emporter avec  une marge conséquente de … cinq tours d’avance ! C’est dire si la course de la Peugeot 908 a été exempte de tout reproche après l’échec récent rencontré aux 24 Heures.

Le film de la course…

Après la pole décrochée par Nicolas Lapierre, Olivier  Panis s’élance en tête. Il conserve les commandes et creuse petit à petit l’écart sur la Lola-Aston Martin n°008. Au fil des tours, le grenobloisl cravache et accentue ensuite nettement son avance, prenant un tour de marge sur la Lola du Team Rebellion n°12, nouveau dauphin.

 Après un excellent double relais effectué sous une chaleur caniculaire (38 à 39°), Olivier cède le volant à Stéphane Sarrazin. Le Gardois immédiatement dans le rythme  poursuit sur la même cadence.

Hormis une intervention lors d’un pit-stop pour changer les antennes radio et télémétrie sectionnées par un élément extérieur, la Peugeot n°4 continue sa marche en avant. A l’issue des deux tiers de l’épreuve et du relais de Stéphane, l’avance est portée à plus de deux boucles.

 
Le soleil commence alors à se coucher timidement  sur le circuit Portugais et Nicolas s’installe à son tour  dans le baquet. Comme ses coéquipiers, il est le plus rapide en piste.

 
Dans la nuit qui commence tout doucement à envahir la piste de Portimao, Nico confirme la domination de la 908 HDi FAP et finalement,  il coupe la ligne d’arrivée peu avant 23 heures – local time – avec une marge de cinq boucles.

Hugues de Chaunac, Président du Groupe ORECA que l’on avait quitté en larmes aux 24 Heures du Mans après l’abandon de cette voiture – dernière des Peugeot encore en course – pouvait enfin laisser éclater sa joie et affichait cette fois un large sourire lequel en disait long sur son état d’esprit:

 « Les pilotes ont été excellents. Ils ont tenu un rythme soutenu, sans commettre la moindre faute. L’équipe a également été très bonne, notamment avec des arrêts au stand réussis. C’est la victoire d’un team, soudé et motivé. Le début de saison n’a pas été facile et c’était important pour tout le monde de décrocher la victoire. Je suis heureux de voir le team ORECA enfin gagner avec Peugeot. Le Mans a laissé des souffrances et Portimao est un rayon de soleil. »

A ses côtés, ce vieux grognard d’Olivier Panis, lâchait:

 
« Le Team ORECA-Matmut avait fait un très beau Le Mans. C’était important de rester positif et motivé. Aujourd’hui, il y a la victoire et je remercie vraiment tous les membres de l’équipe, des mécanos aux ingénieurs. C’était important pour les gars de s’imposer. C’est un plaisir de remonter sur la plus haute marche du podium, avec la Peugeot 908 HDi FAP qui plus est. C’est bien de gagner vite après Le Mans et j’espère qu’il y aura d’autres victoires. Je me suis régalé tout au long de ce rendez-vous que ce soit avec mes coéquipiers, au sein de l’équipe et au volant. »

Pour sa part, Nicolas Lapierre, poursuivait:

 
« La victoire était essentielle, nous l’avons. Mais au delà du succès, c’est le week-end dans son ensemble qui est une satisfaction. Nous avons fait un meeting parfait : nous avons fait évoluer l’auto à chaque séance, nous n’avons pas eu de problème et nous avons toujours été performants. Pour ma part, la course s’est très bien passée. J’avais déjà une bonne avance après les relais d’Olivier et Stéphane. Et la voiture se comportait toujours aussi bien. Je n’ai eu qu’à gérer. »

Stéphane Sarrazin, le pilote ‘’ usine ‘’ venu à sa demande rouler et renforcer les rangs ORECA concluait:

« Ça fait du  bien de gagner ! Le team a fait un « super job ». Nous avions un peu de pression, mais nous avons répondu présent. Les ravitaillements ont été excellents et nous avons fait la course qu’il fallait : une bonne cadence et pas de faute. Il faut aussi souligner la maturité gagnée par ORECA depuis les Huit Heures du Castellet. Je suis heureux de regoûter à la victoire. »

Quant à David Floury, Directeur Technique du Team ORECA-Matmut, lui il analysait la course:

« C’est un bon week-end pour tout le team et c’était important de mettre la manière. Nous aurions pu nous prendre les pieds dans le tapis : il fallait rester concentré sur notre objectif. L’équipe a fait du bon boulot durant l’ensemble du meeting. La course n’a pas été de tout repos. Nous avons dû changer les antennes après qu’elles aient été sectionnées. Cela a permis de voir notre capacité de réaction. C’était imprévu, mais un bon test. Nous avons ajouté la manière au résultat. »

La prochaine manche des LMS, les 1000 km du Hungaroring, se déroulera le 22 août prochain sur le circuit de Budapest en Hongrie.

Gilles Gaignault
Photos : Teams
 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply