NASCAR : TRIOMPHE SANS NUAGE POUR DAVID REUTIMANN A CHICAGOLAND

 

Avec sa brillante victoire sur le Chicagoland Speedway, David Reutimann a fait taire tous ceux qui remettaient encore en cause son unique succès en carrière, acquis l’an dernier à Charlotte au terme d’une course écourtée par la pluie.

Le pilote de la ‘’Michael Waltrip Racing’’ revient ainsi dans la course au ‘’Chase’’ tandis que les problèmes mécaniques de Harvick ont divisé par deux son avance en tête.

Dès le départ, Jimmie Johnson prenait la tête à Jamie McMurray, auteur de sa troisième pole position de la saison.

Derrière eux, c’était une histoire d’équipes, comme à Daytona la semaine précédente. Greg Biffle et Carl Edwards s’épaulaient pour le compte de la ‘’Roush Fenway Racing’’ alors que Clint Bowyer et Jeff Burton continuaient de travailler ensemble pour conforter leurs places dans le ‘’Chase’’.

Kevin Harvick, le troisième larron de la ‘’Richard Childress Racing’’, n’en menait en revanche pas large en luttant péniblement contre Kurt Busch entre la 20ème et la 30ème place.

Les deux hommes finissaient même par perdre un tour et Harvick rentrait aux garages au 194ème des 267 tours pour changer la pompe à essence. Le duo gagnant était celui de la ‘’Michael Waltrip Racing’’ constitué de Martin Truex Jr et David Reutimann qui ne décrochaient pas du ‘’Top 10’’.

Peu avant le 100ème tour, au moment d’une salve de ravitaillements sous drapeau vert, la première place changeait de main au profit de McMurray.

Johnson, surpris par une mauvaise répartition de freinage, ratait en effet l’entrée des stands et effectuait un tour supplémentaire avant de pouvoir rentrer. Il repartait troisième derrière Truex Jr mais ce n’était que le début des ennuis pour le quadruple champion.

Au 137ème tour, un contact entre Truex Jr et Johnson envoyait ce dernier en travers dans l’infield et son adresse au pilotage le sauvait d’une touchette avec le mur.

Tandis que son coéquipier Jeff Gordon devenait seulement le troisième leader de la soirée quelques instants plus tard en dépassant McMurray, Johnson se faisait à nouveau remarquer.

En pleine remontée dans le peloton, il crevait un pneu et tapait le mur extérieur. Son accident n’amenait pas de neutralisation et il devait s’arrêter aux stands sous drapeau vert, perdant deux tours et tout espoir de victoire dans l’opération.

Des larmes de joie pour Reutimann et Childers

Passé le 200ème tour, la lutte pour le commandement devenait plus intense. David Reutimann, plus solide que Truex Jr, se portait à la hauteur de Jeff Gordon pour tenter de s’emparer de la première place.

La bataille entre les deux hommes durait plus de dix tours et Gordon repoussait les assauts de la Toyota n° 00, à plusieurs reprises.

Rodney Childers, le chef d’équipe de Reutimann, lui conseillait d’attendre une erreur de son adversaire.

« Tu rigoles ? » lui répondait son pilote « C’est Jeff Gordon. »

« Quand va-t-il faire une erreur ? ».

Pourtant, il trouvait l’ouverture au 213ème tour et prenait proprement le commandement. Il creusait alors l’écart sur ses poursuivants et se retrouvait avec deux secondes d’avance sur Carl Edwards qui avait lui aussi réussi à passer Gordon.

Reutimann finissait sur un rythme de croisière et, malgré une vibration qui inquiétait brièvement son équipe, remportait la deuxième victoire de sa carrière.

Derrière Gordon, le Top 10 était complété par Bowyer, McMurray, Kahne, Burton, Hamlin, Stewart et Menard.

L’émotion était palpable dans l’écurie de ‘’Michael Waltrip’’ et David Reutimann comme Rodney Childers avaient du mal à retenir leurs larmes de joie.

C’était une délivrance pour cette équipe à qui on refusait de donner complètement crédit pour son seul succès l’an passé au Coca-Cola 600, un rendez-vous écourté par la pluie.

Cette victoire méritée permettait à Reutimann de marquer son nom sur les tablettes sans astérisque et de se relancer complètement dans la course au ‘’Chase’’ en remontant 15ème, 96 points derrière la 12ème place tenue par Clint Bowyer.

Harvick, malgré sa médiocre … 34ème place, conserve la tête mais voit son avance réduite à 103 points sur Gordon et 188 sur Johnson.

La semaine prochaine marquera l’une des rares trêves de la saison de NASCAR Sprint Cup Series qui reviendra le 25 juillet à Indianapolis.

Renaud LACROIX

Photos : NASCAR

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply