WRC : ENTRETIEN AVEC SEBASTIEN LOEB AVANT LE RALLYE DE BULGARIE

 

A quelques heures du départ du Rallye de Bulgarie,   manche du Championnat du monde des Rallyes WRC, l’inamovible  détenteur du titre suprême et actuel leader du Championnat millésime 2010, l‘alsacien Sébastien Loeb, le champion de Citroën est pourtant loin d’afficher une mine réjouie, avant d’attaquer en fin de semaine  pour la toute première fois, l’asphalte bulgare et ce malgré six années d’invincibilité sur cette surface.

Ces cinq semaines sans rallye vous ont-elles permis de vous reposer et de vous détendre ?

 
« Quand je regarde le peu de temps que j’ai passé chez moi, je n’ai pas le sentiment d’avoir pris des vacances ! Entre les différentes séances d’essais, les opérations promotionnelles, un petit tour aux 24 Heures du Mans et une course de GT en France, je n’ai pas vraiment eu le temps de souffler ! Et ce week-end, nous étions déja à Sofia pour offrir un road-show au public bulgare. Comme je ne supporte pas longtemps l’inactivité, c’est très bien ainsi… Je me sens parfaitement prêt pour attaquer la seconde partie de la saison.
»
 

Depuis votre abandon sur casse mécanique au Rallye d’Espagne 2004, vous êtes invaincu sur les rallyes 100% asphalte. Ce Rallye de Bulgarie serait t-il joué d’avance ?

 
« Ce serait une  énorme sottise et une grossière erreur de le penser ! C’est vrai que l’asphalte est notre terrain de prédilection, mais il faut aborder chaque rallye avec humilité. Nous allons découvrir un nouveau parcours, qui aura sans doute ses spécificités. Il faudra jongler avec la météo – car des spéciales à 2000 mètres d’altitude peuvent être perturbées par des orages – et le choix entre les pneumatiques Pirelli P-Zero tendres et durs. Comme à chaque départ, je pars pour gagner. Même si c’est parfois nécessaire, je n’aime pas gérer pour assurer une place d’honneur si je sens que la victoire est à ma portée.»

 
La fin de la saison fait la part belle aux épreuves asphalte. Cela ne doit pas être pour vous déplaire…

«  C’est d’autant plus agréable que nous n’avions disputé qu’un seul "vrai" rallye asphalte l’an passé ! Le calendrier de cette saison est plus équilibré et je me réjouis de retrouver le Rallye d’Allemagne. Il y a aussi le Rallye de France qui s’annonce comme un temps fort de la saison. Nous avons récemment fait une séance d’essais dans les Vosges et j’ai été impressionné par le nombre de fans qui étaient là. Je n’ose pas imaginer l’ambiance lors du prochain Rallye de France en Alsace…»

Présent en fin de semaine dernière sur le routes de la haute Ardèche et aussi de la haute Loire pour procéder à de nouveaux tests avec la future DS3, la voiture qu’engagera l’équipe Citroën l’an prochain, Seb Loeb y était apparu fort décontracté.

Sur que malgré un véritable agenda de ministre, ces cinq semaines sans compétition, lui auront été utiles, afin de recharger les batteries après un début de saison très chargé. Et ce avant d’attaquer la seconde partie du calendrier dans l’optique de glaner un septième titre de Champion du monde

Seule incertitude, le comportement de son nouveau partenaire et pour les trois prochains Rallyes :  La révélation de l’année, le jeune Gapençais Sébastien Ogier. Lequel a rejoint selon la volonté d’Olivier Quesnel, le patron de équipes Citroën, l’équipe ‘’ usine ‘’ en lieu et place de l’habituel lieutenant de Loeb, l’espagnol Dani Sordo.

Et ce dans l’optique de jouer le titre constructeur face à Ford. Quesnel estimant plus fortes en ce moment les performances d’Ogier.

Du coup, Sordo glisse lui dans l’équipe bis, le Citroën Junior Team ou il aura de nouveau un équipier de renom : L’ancien, Champion du monde de F1, le finlandais Kimi Raikkonen désormais reconverti dans les Rallyes, sa grande passion. Normal pour un finlandais !!!

Gilles Gaignault
Photos : Team

WRC

About Author

admin

Leave a Reply