GT1 FIA : NOUVEAU SUCCES POUR MASERATI AU PAUL RICARD

 DEUXIEME VICTOIRE EN 2 JOURS POUR MASERATI

Déjà victorieux samedi en fin de journée et sous une chaleur caniculaire, la Masearati MC12 Vitaphone du tandem Bertolini-Bartels a récidivé ce dimanche en milieu d’après midi et sous une chaleur encore plus suffocante, étouffante même, en triomphant de nouveau, remportant ainsi une seconde victoire à l’occasion, de cette manche française du Championnat du monde GT1 FIA.

La Maserati MC 12 du Team Vitaphone, l’emporte en devançant à l’arrivée de 7’’057 la Nissan GT-R du duo Michael Krumm – Peter Dumbreck et la voiture-sœur, une seconde Maserati certes mais celle du Team Triple H confiée à l’équipage Alexander Margaritis – Alfred Heger, classée troisième, à 24’’633.

Ravi, radieux, les deux lauréats racontaient, en nage, a leur descente d’un podium surchauffé par la canicule (38°) :

Andrea Bertolini:

« On marque ici au Ricard en deux jours le maximum de points. Et, c’est vraiment TOP. Notre changement de pilote s’est remarquablement déroulé et nous avons été très rapides. Suis franchement heureux de notre parcours ici en France »

De son côté, Michael Bartels, ajoutait :

« Après l’arrêt et mon retour en piste, j’ai immédiatement mis le paquet des le premier tour. Malgré la température extrêmement élevé, les gommes étaient efficaces. Mais avec Michelin, on avait effectué le bon choix. Et dans les trois derniers tours, j’ai même pu assurer pour ramener la voiture sans encombre à la maison!»

Et Bertolini de conclure :

« Maintenant, le Championnat est complètement relancé et ouvert. Dés la prochaine course, les 24 Heures de Spa fin juillet, nous devrons continuer à scorer et éviter de commettre des erreurs pour rester dans la course au titre »

La première des FORD GT se classe quatrième mais ce n’est pas celle que l’on attendait !!!

En effet, c’est la voiture de l’écurie belge Marc VDS,  pilotée par  Bas Leinders – Maxime Martin qui s’est montré la meilleure des voitures américaines. Celle de l’équipe suisse Matech, victorieuse en début de saison, de deux des trois premières course (Abu Dhabi et Brno ) et en tête du classement provisoire du Championnat du monde avant  ces course du Castellet, la FORD GT , numéro 5 de Romain Grosjean –Thomas Mutsch, ne finissant qu’à une modeste septième place. Le pilote allemand s’offrant un incroyable tête à queue dans la terrible courbe de Signes, qui se franchit pourtant, à plus de 260 km/h !!!

Malgré la déception de quitter la Provence en ayant perdu leur leadership mondial, Thomas Mutsch, lâchait:

« Un excellent départ de Romain, mais avec seulement deux jeux de pneus pour trois courses, ils se sont dégradés après 3-4 tours, le comportement de la voiture lui aussi, j’étais à la dérive dans tous les virages, je n’avais plus d’adhérence à l’arrière, plus de motricité, c’était comme sur une piste mouillée. C’était dur. Au moins, on a grappillés quelques points précieux pour le Championnat ».

Romain Grosjean, ajoutant:

« Un bon début de course, mais on le savait, les pneus allaient se dégrader en fin de course. C’est dommage, car avec tous ces incidents, on aurait pu aller chercher des gros points au Championnat. Côté positif, on perd le poids, et côté négatif on perd des points par rapport à Maserati ! »

Du coup, le duo franco allemand, perd le commandement du Championnat du monde, après deux manches modestes au Paul Ricard et ce au détriment bien sur du tandem victorieux des deux courses, Bertolini –Bartels

Un mot encore pour préciser que la seconde FORD GT Matech, la numéro 6 ou un certain Olivier Panis effectuait une ‘ pige ‘’ n’a pas connu plus de réussite que lors de la première manche la veille samedi.

En effet dimanche matin lors du warm up, Natacha Gachnang sortait violemment de la route dans le virage de la Sainte Baume lequel précède la longue ligne droite du Mistral. Endommageant sérieusement l’auto. Mais si les mécanos parvenaient a remettre la FORD en état, autorisant ainsi Olivier  de prendre le départ,  lorsque Natacha prenait son relais, un problème d’embrayage stoppait malheureusement définitivement la belle américaine.

Dur week-end pour le grenoblois qui était venu pour prendre du plaisir et découvrir ce qu’est le Championnat du monde GT1:

« J’ai apprécié toutes ces superbes autos, l’ambiance très conviviale. C’est assurément un beau Championnat promis à un bel avenir. Le Team Matech est très pro et pour la toute première fois j’’ai partagé mon baquet avec une jeune femme. Natacha est jeune, ambitieuse. Il faut peut étre lui laisser un peu de temps pour progresser, elle qui était encore en F3 il n’y a pas si longtemps ’’

Néanmoins ce week-end aura été une nouvelle et cruelle désillusion pour miss Gachnang, à nouveau victime de sa fougue et qui après son terrible accident d’Abu Dhabi, est victime d’une nouvelle et violente sortie de route.

Talentueuse certes mais la jeune suissesse va vite devoir apprendre à rester en piste, car à vingt ans, elle ne peut, à ce niveau –là, se permettre d’enquiller, accident sur accident.

D’une part pour éviter de se faire mal, très mal comme à Abu Dhabi et d’autre part, parce que les casses à répétition coutent cher, très cher !

Et les Teams manager, on le sait, n’aiment pas sortir leur carnet de chèque ! A répétition…

Gilles Gaignault

Photos : SRO et Renaud Lacroix

LE CLASSEMENT FINAL DE LA SECONDE COURSE AU CASTELLET

1 – Bertolini-Bartels (Maserati MC12) – Vitaphone – Les  28 tours en 1h00’30"245
2 – Krumm-Dumbreck (Nissan GT-R) – SumoPower à 7”057
3 – Margaritis-Heger (Maserati MC12) – Triple H à 24”633
4 – Leinders-Martin (Ford GT) – MarcVDS  à  26”209
5 – Hennerici-Piccini (Corvette C6-R) – Phoenix à 29”670
6 – Maassen-Hezemans (Corvette C6-R) – MadCroc à 35”924
7 – Grosjean-Mutsch (Ford GT) – Matech à 46”178
8 – Campbell-Walter-Hughes (Nissan GT-R) – SumoPower à 54”364
9 – Makowiecki-Accary (Aston Martin DBR9) – Hexis  à 56”699
10 – Zonta-Daniel (Lamborghini Murcielago) – Reiter à 57”226
11 – Bobbi-Longin (Maserati MC12) – Triple H à 1’04”943
12 – Pastorelli-Schwager (Lamborghini Murcielago) – All-Inkl à 1’05”405
13 – Piccione-Hirschi (Aston Martin DBR9) – Hexis à 1’11”342
14 – Palttala-Kuppens (Ford GT) – MarcVDS à 1’14”776
15 – Wendlinger-Moser (Nissan GT-R) – SRT à 1’17”780
16 – Turner-Enge (Aston Martin DBR9) – AMR Young  à 1’23”897
17 – Basseng-Bouchut (Lamborghini Murcielago) – All-Inkl à 1’26”100
18 – Haase-Kox (Lamborghini Murcielago) – Reiter à 1’47”230
19 – Gavin-Kuismanen (Corvette C6-R) – MadCroc à 1’47”240
20 – Mucke-Nygaard (Aston Martin DBR9) – AMR Young à 1’53”704

MEILLEUR TOUR : Stefan Mucke en  2’05”972

ABANDONS
Panis-Gachnang
Bernoldi-Ramos
Nilsson-Ara

LE CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT GT1

 
1. Bertolini-Bartels: 77 points – 2. Grosjean-Mutsch: 62 pts – 3. Hennerici : 40 pts – 4. Dumbreck-Krumm: 37 pts – 5 Hughes-Campbell Walter:  33 pts.

Sport

About Author

admin

Leave a Reply