CHAMPIONNAT DU MONDE GT1 FIA : ROMAIN GROSJEAN DE RETOUR AU PAUL RICARD

 

Avec Olivier Panis, Romain Grosjean  sera la seconde tête d’affiche, ce week-end, à l’occasion de la manche française du tout nouveau Championnat du monde GT1 FIA, qui se déroule sur le magnifique tracé provençal du mythique circuit Paul Ricard.
Une occasion pour le pilote de retrouver son public.

Victorieux dimanche dernier, sur le non moins célèbre toboggan ardennais de Spa Francorchamps, au volant de l’une des monoplaces de l’équipe tricolore DAMS dans le Championnat  Auto GP, Romain débarque en France, comme co-leader du GT1 FIA ou il occupe le commandement avec son équipier Thomas Mutsch.

Déjà vainqueur de deux courses, le tandem espère bien poursuivre sa belle moisson de victoires sous le chaud soleil varois.

A la veille des premiers tours de roue, Romain fait le point.

Après deux victoires sur les trois premières courses, l’équipage de la Ford GT, numéro 5 est en tête du Championnat, avec douze points d’avance sur ses poursuivants.

Romain, comment vous sentez-vous avant cette manche française du championnat ?

« Tout va bien, je suis très heureux de rouler sur ce superbe circuit du Castellet, et j’ai vraiment hâte de retrouver le public français qui, je l’espère, sera au rendez-vous ! De plus je connais bien le tracé pour y avoir roulé à de nombreuses reprises en GP2, et j’espère que cette connaissance nous apportera un petit plus par rapport à nos concurrents directs. »

Vous êtes en tête du Championnat après trois courses. L’objectif ce week-end est une nouvelle victoire ?

 
« Evidemment, il est difficile de penser à autre chose quand on a déjà goûté à la victoire ! Thomas Mutsch et moi sommes bien décidés à attaquer pour aller chercher le meilleur résultat possible. Mais il faut aussi savoir gérer le championnat… Comme vous l’avez dit, nous sommes en tête et notre but est avant tout de garder cette position ! Le niveau est très relevé, mais nous sommes toujours prêts à nous battre ! »

On vous voit sur tous les fronts ces dernières semaines… Endurance aux 24 Heures du Mans, monoplace avec l’AutoGP et ce week-end, vous retrouvez le format sprint des courses GT. L’adaptation n’est jamais un problème ?

 
« Bien au contraire ! Je prends chaque course comme un défi et une expérience enrichissante… Et puis l’équipe des 24 Heures est la même que celle du championnat, c’est forcément extrêmement bénéfique ! Nous avons énormément appris au Mans car il s’agissait de notre première course d’endurance, et l’équipe a fait un excellent travail pour que nous puissions encore progresser avant l’épreuve au Paul Ricard. »

Comme on le constate, c’est un Romain sur-motivé qui se présentera au départ de cette épreuve française, avec l’intention de briller et de conserver le commandement du Championnat.


Gilles Gaignault
Photos : Patrick Martinoli – photoclassicracing

Sport

About Author

admin

Leave a Reply