CHAMPIONNAT DU MONDE GT1 FIA : LE GRAND RETOUR AU CIRCUIT PAUL RICARD

 LE PUBLIC A NOUVEAU AUTORISE AU PAUL RICARD

Quelques semaines après les Huit Heures du Castelletépreuve d’ouverture du très réputé Championnat LMS (Le Mans Séries) qu’organise avec succès Patrick Peter – le magnifique tracé provençal du sublime circuit HTTT Paul Ricard, va à nouveau accueillir et organiser ce week-end, une manche d’un Championnat International de renom, en l’occurrence le tout nouveau Mondial GT1 FIA, lancé au début de l’actuelle saison.

A nouveau les magnifiques installations de la piste varoise seront donc en cette fin de semaine le rendez-vous incontournable des fans de belles bagnoles, tant le plateau présenté est de qualité !

À tout seigneur, tout honneur avec les pilotes français mais aussi  francophones.
 

Avec à leur tète Olivier Panis. L’ancien vainqueur du GP de Monaco de F1 (1996) sera associé au volant de l’une des deux Ford GT Matech  à la jeune Suissesse Natacha Gaschnang, qui après son accident survenu en début de saison à Abu Dhabi a retrouvé le rythme des courses automobiles, comme on a pu s’en rendre compte lors des dernières 24 Heures du Mans

Olivier Panis, qui rencontré ce mardi lors d’essais privés à Spa Francorchamps, nous rappelait au cours du diner, qu’il adore le Ricard ou il a effectué ses tous premiers tours de piste sur cette piste du Castellet.

Et le grenoblois de nous raconter ce qui l’a amené, lui qui roule déjà énormément, à la fois en Championnat LMS avec la 908 Peugeot Oreca et aussi dans les manches de la Super série FFSA au volant d’une Corvette du Team DKR, à se retrouver dans le baquet d’une GT1 :

« A mon retour  des 24 Heures du Mans, j’ai reçu un SMS du patron de Matech, me demandant si j’étais intéressé pour rouler en GT1 pour la course du Paul Ricard. Ayant  eu au début de l’année la possibilité de tester, justement au Castellet, l’une des FORD GT3,  j’avais apprécié son comportement. Mais finalement chez DKR, on est reparti avec une Corvette en Championnat de France FFSA. Du coup, l’offre de Bartech m’intéressait. Je l’ai appelé. Il m’ a dit ‘ voila j’ai une des filles qui laisse sa place (Cyndie Alleman). Si tu est OK, tu peux rouler avec la seconde, Natacha. Cela m’a amusé de partager le baquet avec une fille. Et aprés avoir obtenu l’accord d’Hugues de Chaunac – son patron en LMS – J’ai dit : Banco, on y va. Je vais découvrir cette FORD GT1 lors des essais mais je me souviens du test avec la GT3. Une auto seine, très facile a conduire, super bien équilibrée et qui n’use pas les gommes. »

Et le ‘’ pigiste de luxe ‘’ s’il en est d’ajouter :

« En plus je suis curieux de voir ce qu’est ce Championnat GT1. Comment cela fonctionne et s’organise »

Avant de conclure :

« Vu que c’est l’une des FORD GT de cette équipe Matech qui est au commandement, je pense disposer d’un bon volant ce week-end. Pour la course, on verra ce qu’on peut faire avec la miss »

Autre Helvète présent sur la piste varoise : Romain Grosjean, sur la seconde Ford GT Matech. Le Franco-suisse fera comme d’habitude équipe avec Thomas Mutsch. Rappelons que ces deux pilotes sont actuellement en tête du classement provisoire du Championnat, à la veille du meeting français.

Côté tricolore, outre Panis et Grosjean, Thomas Accary, sera aux côtés de Frédéric Makowiecki. "Macko" et Thomas tenteront d’imposer l’ Aston Martin DB9, numéro 9 sur le Castellet.

Clivio Piccione, le Monégasque partage le volant de la seconde Anglaise au sein du Team Hexis AMR, avec le Suisse Jonathan Hirschi. Piccione sera un peu le régional de l’étape du calendrier FIA GT et aura à cœur  de satisfaire ses nombreux supporters.
Christophe Bouchut, le Français natif de l’Isère sera épaulé par Marc Basseng. Ils piloteront la Lamborghini Murciélago  du All-Inkl.com Münnich Motorsport.

 
De nombreux autres pilotes tricolores seront également en piste et désireux de bien figurer sur le circuit Paul Ricard entièrement dédié à la compétition internationale, en ce premier week-end de juillet.

Si certains pilotes viennent du monde de l’Endurance, Bertolini et Bartels sur la Maserati MC12, n°1 du Vitaphone Racing, Campbell Walter sur la Nissan GT-R du Team Sumo Power GT, Mike Hezemans au volant de la Corvette ZO6 du Mad Croc Racing, d’autres, à l’image d’ Olivier Panis, sont passés par la Formule Un et découvrent dès lors les courses par équipe et en relais. Bernoldi (sur la seconde Maserati MC12), Zonta qui partage le volant de la Lamborghini Murciélago avec Rafael Daniel ou encore Karl Wendlinger, associé au Suisse Henri Moser, un autre francophone.

Sans oublier Tomas Enge pilotant l’ Aston Martin DB9 du Team Young Driver AMR.

La lutte pour la victoire s’annonce donc très ouverte et permettra d’offrir au public désormais autorisé à pénétrer dans les somptueuses enceintes du Paul Ricard, un spectacle de haut rang dans un environnement de très haute tenue, un décor qui compte parmi les plus beaux circuits d’Europe.

Les courses annexes présentes sur le Castellet seront de la même envergure. Dans le Championnat d’Europe FIA GT3, la lutte fera rage entre les Tricolores tous aux volants de bolides plus beaux les uns que les autres. Vous pourrez ainsi apprécier, à juste titre et encourager des Corvette et aussi des Aston Martin soumises à la réglementation de cette catégorie.

Dans le Lamborghini Blancpain Super Trofeo, ce ne sont pas moins de 25 bolides italiens motorisés par un puissant V10 de 5,2 litres de cylindrée et développant 570 CV. qui feront le spectacle.

À coup sûr, les sensations, les images et les émotions seront au rendez-vous sur le Paul Ricard à l’occasion de l’unique manche française de ce tout nouveau Championnat du Monde FIA GT1.

Gilles Gaignault
Photos : Patrick Martinoli – SRO

Sport

About Author

admin

Leave a Reply