NASCAR : UNE VICTOIRE « FACON NASCAR »POUR JOHNSON !!!

INSATIABLE JIMMIE JOHNSON A NOUVEAU VICTORIEUX

Deuxième succès consécutif et cinquième de la saison pour Jimmie Johnson au New Hampshire sur la piste de Loudon qui s’est débarrassé de Kurt Busch à deux tours de l’arrivée grâce à un « bump ‘n run » bien placé.

MontoyaLe poleman -, Kahne, Burton et Kyle Busch, qui ont mené 281 des … 301 tours à eux quatre, ont tous fini hors du Top 10, suite à divers incidents.

Harvick, lui conserve la tête du Championnat pour 105 points sur Johnson.

Le record de drapeaux jaunes au New Hampshire datait de 1997, avec seulement deux neutralisations.

Il s’en est fallu de peu pour qu’il tombe ce week-end car le ‘’safety car’’ n’est incroyablement sorti…qu’une seule fois lors des 237 premiers tours, sur 301 au total !

JUAN PABLO MONTOYO AUTEUR DE LA POLE A LOUDON

La course n’avait pourtant rien d’ennuyeux et le peu d’inclinaison de la piste dans les virages rendait les dépassements difficiles, forçant les pilotes à se battre plusieurs tours pour la moindre place.

Juan-Pablo Montoya profitait de sa pole position pour mener les 36 premières boucles avant de passer le témoin à Kasey Kahne, plus rapide lors de son premier arrêt aux stands. Le pilote de la ‘’Richard Petty Motorsports ‘’ conservait la tête plus de 110 tours mais gérait mal le dépassement des retardataires, un facteur déterminant sur cet ovale court d’un mile.

A la mi-course donc, Kyle Busch prenait le relais et imitait ses deux prédécesseurs en creusant l’écart sur le reste du peloton. Après la Chevrolet de Montoya et la Ford de Kahne qui demeuraient juste derrière dans le ‘’Top 5’’, c’était ainsi une Toyota qui pointait à la première place.

Dodge, seulement représentée par le ‘’Team Penske’’, n’était pas forcément en reste puisque Kurt Busch, le grand frère de Kyle, gardait un bon rythme dans le ‘’Top 10’’.

  JEFF BURTON EN VIEUX BRISCARD

Un homme pourtant se montrait plus rapide que tous les autres. Parti du milieu de grille depuis la 17ème position, Jeff Burton ne chômait pas durant les deux premiers tiers de la course.

Le vétéran prouvait que la chance n’avait rien à voir dans son record de quatre victoires au New Hampshire à Loudon. Il achevait sa remontée lente mais méthodique au 201ème tour en déposant Kyle Busch au freinage pour la tête.

Derrière, alors qu’il tenait la 3ème place, Kahne ralentissait brusquement suite à des ennuis avec son moteur. Conscient que sa mécanique était désormais en sursis pour le reste de l’épreuve, il tentait toutefois de continuer en réduisant sa vitesse.
L’histoire se terminait trente boucles plus tard dans un nuage de fumée qui marquait l’abandon définitif de la n° 9.

A vingt tours de l’arrivée, un autre incident mettait hors-jeu l’un des acteurs majeurs de la course. Après des contacts répétés avec Jeff Gordon et Clint Bowyer, Montoya se retrouvait avec un splitter tordu et dégringolait hélas pour lui au classement.

Reed Sorenson, nouveau remplaçant après Mattias Ekstrom de Brian Vickers dans la n° 83 du ‘’ Red Bull Racing’’, essayait d’en profiter dans un virage mais survirait et envoyait le Colombien dans le mur où il abandonnait.

Les leaders profitaient tous de la neutralisation pour rentrer aux stands effectuer le dernier ravitaillement, sauf Burton qui choisissait lui de rester en piste.

Au ‘’restart’’, Jimmie Johnson prenait immédiatement le meilleur sur lui et la Chevrolet de Burton, moins performante sur les runs courts, contrait très difficilement les assauts de Jeff Gordon, Kyle Busch et Kurt Busch.

Deux tours plus tard, il se ratait malheureusement au freinage et partait à la faute en entrainant l’infortuné Kyle Busch avec lui.

Poussettes et suspense

Tous les hommes forts ayant été éliminés d’une façon ou d’une autre, il ne restait que Johnson et Kurt Busch aux avant-postes pour se disputer la victoire.

Le final était de toute beauté. A sept tours du drapeau à damier, Busch donnait un petit coup de pare-choc à Johnson pour le déstabiliser et créait une ouverture pour passer en tête. Il n’arrivait cependant pas à se débarrasser du quadruple Champion qui revenait sur la Dodge et se vengeait dans l’avant-dernier tour en usant de la même manœuvre, dans la plus pure tradition de la NASCAR.

Busch sortait légèrement de la trajectoire et Johnson s’infiltrait pour reprendre la première place.

La messe était toutefois cependant encore loin d’être dite car Tony Stewart, revenu du milieu de tableau sur la fin de l’épreuve, profitait de cet échange pour se mêler à la lutte et dépasser lui aussi Busch.

Le drapeau à damier ne lui laissait toutefois pas le temps d’en faire plus et Johnson s’imposait à nouveau, une semaine après son succès à Sonoma.

Il égalait ainsi Denny Hamlin, invisible durant toute la course et 14ème à l’arrivée, au nombre de victoires dans la saison.

Kyle Busch finissait 11ème, Jeff Burton 12ème, Juan-Pablo Montoya 34ème et Kasey Kahne 36ème.

Ce dernier se consolait avec les cinq points de bonus du plus grand nombre de tours menés (110, contre 89 pour Burton, 46 pour Busch, 36 pour Montoya et seulement 8 pour Johnson !).

Au Championnat, Kevin Harvick, fort de sa 5ème place au New Hampshire, reste premier avec 105 points d’avance sur Johnson et 161 sur Kyle Busch.

Les pilotes provisoirement qualifiés pour le ‘’Chase’’ ne changent pas et Dale Earnhardt Jr (8ème de l’épreuve) revient à trois petits points de la 12ème position qualificative détenue par Carl Edwards.

Le prochain rendez-vous aura lieu à Daytona la semaine prochaine.

Renaud LACROIX

Photos : NASCAR

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply