NASCAR: PREMIERE VICTOIRE SUR UN CIRCUIT ROUTIER POUR JOHNSON…

  PREMIERE VICTOIRE SUR UN ROUTIER POUR JOHNSON

Il ne manquait au CV de Jimmie Johnson qu’une victoire sur un circuit routier pour affirmer que le Champion en titre était capable de gagner partout. C’est désormais chose faite grâce à une erreur dramatique de Marcos Ambrose qui lui a ouvert la porte d’un quatrième succès cette saison.

Pour la première fois de l’année, la NASCAR Sprint Cup Series, se retrouvait sur un circuit routier, à Sonoma, en Californie.

Kasey Kahne, le vainqueur surprise de 2009, partait de la pole mais ne menait pas le premier tour, immédiatement débordé par Jimmie Johnson. Kurt Busch et Kevin Harvick lui emboitaient le pas tandis que les Toyota de la Joe Gibbs Racing subissaient des dommages très tôt dans la course.

En effet Kyle Busch et Denny Hamlin, les hommes en forme du moment, étaient pris dans des accidents à l’arrière du peloton et perdaient plusieurs tours dans les garages.

Dès le 14ème des 110 tours, un nouveau prétendant apparaissait en la personne de l’Australien Marcos Ambrose, deux fois Champion de la V8 Supercars dans son pays, qui s’emparait de la seconde place pour chasser Johnson.

Derrière eux Boris Said, spécialiste des routiers engagé spécialement pour cette occasion dans la Ford n° 26, revenait très fort comme Juan-Pablo Montoya et Jeff Burton.

A la faveur des stratégies d’arrêts aux stands, c’était un autre «road ringer» qui faisait parler de lui en tête.

Le pilote de DTM, le ‘’Rookie ‘’ Suédois Mattias Ekstrom, remplaçant de Brian Vickers dans la Toyota n°83 de l’équipe Red Bull, tenait bon pendant huit boucles avant d’être rattrapé et dépassé par Johnson et Ambrose, au 43ème tour.

Gordon et Keselowski exagèrent

Dans la deuxième partie de course, les neutralisations s’enchainaient et les ‘’restart’’ en double file n’arrangeaient pas les choses.

Brad Keselowski jouait trop violemment des coudes et finissait dans le mur alors que Jeff Gordon, le pilote le plus capé de la NASCAR sur circuits routiers, se surestimait par deux fois, envoyant David Ragan et Martin Truex Jr, en travers.

Le point culminant était atteint au 67ème tour sur un nouveau ‘’restart’’ avec un énorme empilement de voitures qui forçaient les officiels à sortir le drapeau rouge.

Parmi les victimes, on retrouvait Truex Jr qui devait abandonner mais ne mâchait pas ses mots à l’encontre de Gordon qu’il accusait d’avoir conduit de manière stupide sur les différents ’’ restarts ‘’.

Le pilote de la ‘’Michael Waltrip Racing’’ avait réussi à monter jusqu’à la seconde position et aurait pu se relancer dans la course au ‘’Chase’’ avec un bon résultat.

Marcos Ambrose prenait la tête de cette dernière partie de course et semblait définitivement plus rapide que Johnson en creusant l’écart.

En sautant un ravitaillement, Boris Said passait provisoirement à la première place mais Brad Keselowski faisait à nouveau parler de lui et ….le poussait hors de la trajectoire.

Après avoir tenté la même chose sur un Robby Gordon plus tenace, Keselowski finissait par mettre le  » Rookie  » du Team Red Bull, Mattias Ekstrom en tête-à-queue et provoquait la dernière neutralisation au 103ème tour en répandant du fluide sur la piste.

Ambrose semblait alors en mesure de s’imposer mais un nouvel incident venait tout chambouler. Pour économiser le carburant, l’Australien coupait régulièrement son moteur sous régime de drapeau jaune.

La stratégie fonctionnait bien jusqu’à ce que la Toyota refuse de redémarrer, laissant Ambrose à l’arrêt, obligé de laisser passer six autres voitures avant de repartir.

Il reprenait immédiatement sa place en tête mais les officiels appliquaient le règlement, le forçant à prendre le ‘’restart ‘’ en septième position.

Cette erreur grossière ouvrait la voie royale à Johnson pour les cinq derniers tours de course qui s’imposait devant Robby Gordon, Kevin Harvick, Kasey Kahne et Jeff Gordon.

Marcos Ambrose échouait à la sixième place, acceptant son sort avec fatalité.

« Nous sommes sur les terres de la NASCAR et je respecterai toujours les règles. Je ne suis pas d’accord, je n’aime pas ça mais je dis seulement ça parce que j’ai perdu la course. »

Même Chad Knaus, le chef d’équipe de Johnson, admettait qu’ils avaient trouvé leur ‘’maitre’’ sur le circuit routier de Sonoma :

« Je suis déçu pour eux. Ils avaient la meilleure voiture, surtout sur les runs courts. Ils ont fait un très bon travail, vraiment. »

Boris Said terminait 8ème, Juan-Pablo Montoya 10ème et le débutant Mattias Ekstrom, 21ème.

Au classement provisoire du Championnat, Johnson gagne quatre places et se retrouve deuxième, 140 points derrière Harvick.

Kyle Busch (39ème de la course) et Denny Hamlin (34ème) sont respectivement 1 et 11 points derrière lui.

Double Champion DTM, Mattias Ekström a effectué un début impressionnant en NASCAR, à Sonoma aux Etats-Unis et il était très heureux.

 
«Tout s’est déroulé selon mes attentes. Tout le monde a couru dur mais juste dés le début de la course

Le Suédois s’était élancé depuis la trente huitième position et était parvenu à revenir aux avant postes, remontant jusqu’a  la onzième place quand il a été touché par une autre voiture.

Incident permanent en Nascar qui l’a fait retomber dans le milieu  peloton. Il termine à la vingt et unième place sur la ligne d’arrivée.
Evidemment un tantinet déçu, le double Champion DTM qui découvrait cette redoutable discoipline qu’est la Nascar expliquait :

« Il est regrettable que je n’ai pu obtenir un meilleur résultat car ma  voiture était formidable à conduire pendant toute la course et surtout dans les longs runs ou il n’y avait pas de neutralisations» 

 
Jimmy Elledge, ‘’crew chief ‘’ de la Red Bull Racing Team, était lui aussi extrêmement satisfait du pilotage du débutant Ekström.

 
« Ce fut un honneur de travailler avec Mattias. Il s’est révélé aujourd’hui – tout le monde en NASCAR savait qu’il était ici. Désolé nous n’avons pas obtenu un meilleur classement, parce qu’il le méritait.
 

Ekström, poursuivant:

«  Je me sentais très bien de mener mes premiers tours en NASCAR. Je ressentais une énorme émotion. J’ai du effectué environ cinquante manœuvres de dépassement pendant la course et j’ai touché plus de voitures qu’en dix ans de DTM»


La prochaine étape pour le ‘’Rookie ‘’ qui a réellement impressionné son monde et ses adversaires est en DTM au Norisring, dans deux semaines

Et en guise de conclusion, Mathias ajoutait :

«C’est un monde complètement différent et je voudrais certainement revenir dans quelque temps. Je garderai beaucoup de souvenirs et pense que je vais pas dormir une minute pendant le vol de retour. Mais quand je sortirais de l’avion en Europe, ce sera à nouveau  tout    pour ma prochaine course DTM au Norisring le 4 Juillet ».

Renaud LACROIX
Photos : Nascar et Red Bull

 

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply