Jaguar XJ – PARFUM DE CLASSE –

Malgré tous les déboires de l’industrie automobile anglaise, Jaguar demeure une marque prestigieuse qui continue de séduire les amateurs d’œuvres d’art pourvus d’une fibre sportive affirmée.

La nouvelle XJ perpétue la tradition avec une robe de grand couturier signée Ian Callum, un environnement raffiné très British et un gros cœur au souffle inépuisable.

Peu importe que la facture soit réglée par les Indiens, du moment que l’esprit se perpétue malgré les aléas économiques, comme son prix seulement abordable par une élite très aisée puisque la gamme démarre à 78.000 €.

Mais la XJ chante alors en diesel. Pour une sonorité plus majestueuse sur 8 cylindres, il faut passer la barre des 100.000 €. Mais quel plaisir!

Rouler en Jaguar est en général réservé à l’aristocratie, parce qu’il faut en avoir les moyens mais aussi un garage, un grand, surtout pour la nouvelle XJ qui mesure pas moins de 5,12 m, tandis qu’avec son empattement long, elle approche les 5,25 m.

De quoi tailler une robe ample et sans contrainte en l’ajustant au mieux sur la mode du moment réservée au monde de l’élégance.

Mais l’idée première était de donner à cette XJ un air naturellement rapide, ce qui implique la ligne fluide et athlétique à la fois, évoquée par des blocs optiques effilés qui viennent longer le capot bombé et encadrer une imposante grille de calandre chromée, tandis que les feux arrière s’étirent le long de la malle du coffre. Le pare-brise est très incliné, de même que la lunette arrière qui n’offre aucune rupture avec la ligne du coffre, donnant l’aspect d’un coupé.

Enfin, le toit panoramique qui inonde l’intérieur de lumière est supporté par des montants discrets qui donnent de la légèreté à l’ensemble du haut.

Symphonie de cuirs et de boiseries

L’habitacle de la XJ est plus encore un instant d’émotion quand on le découvre, en étalant partout un luxe cependant discret et de bon goût avec ce mariage de cuir pleine fleur et de boiserie unique. Un choix de six boiseries est proposé et chacune des huit combinaisons de cuir est accompagnée de double surpiqûres et de passepoils aux couleurs contrastées.

La planche de bord et la console sont évidemment entièrement habillées de cuir en faisant ressortir les prises d’air chromées ainsi que le sélecteur rotatif de commandes des vitesses qui apparaît en démarrant le moteur par pression sur le bouton start.

En même temps les trois cadrans virtuels derrière le volant cuir multifonctions et l’écran tactile prennent vie en se colorant d’une lumière douce. Tout est fait pour que le conducteur puisse s’installer à son poste dans les meilleures conditions grâce aux multi réglages électriques du volant et de son fauteuil, mais les passagers ne sont pas oubliés, notamment ceux à l’arrière qui peuvent allonger totalement leurs jambes.

V6 ou V8 de 275 ch à 510 ch

Noblesse oblige pour cette nouvelle Jaguar XJ, son cœur aussi se devait d’être exceptionnel et à la hauteur de l’évènement. Effectivement le V8 essence de 5 litres est digne de la voiture par ses performances.

Puissance, souplesse, silence pour vivre la route dans un autre monde. 385 ch. et un couple de 515 Nm avec la version normale et 510 ch. avec un couple de 625 Nm pour la version suralimentée, toutes les deux commandées par une boîte de vitesse automatique à 6 rapports, variables selon le mode utilisé normal ou sport, avec palettes derrière le volant, il y a de quoi rouler sereinement en oubliant le poids de plus de 1,8 tonne.

Un poids qui n’a rien d’excessif compte tenu de la taille de l’XJ et de son équipement extrêmement complet, mais elle le doit à sa caisse qui utilise pour l’essentiel de l’aluminium.

Cependant, en période de crise, Jaguar ne pouvait se passer d’une motorisation diesel et il a fait appel une nouvelle fois à une mécanique Ford-  PSA , soit un V6 de 3 litres développant 275 ch et un couple de 600 Nm.

Des technologies de pointe

Il est évident que l’XJ diesel trouvera pas mal d’adeptes, ne serait ce que pour sa consommation moyenne raisonnable annoncée à 7 litres ce qui peut faire croire à une autonomie de plus de 1.200 km grâce à son réservoir de 82 litres, mais les puristes moins radins préfèreront la plus grande sérénité de l’XJ essence plus proche des 12 litres en consommation et taxée d’un malus de 2.600 € au lieu de 750 €. Une paille par rapport au tarif de la voiture.

Quoiqu’il en soit, les trois moteurs sont bridés à 250 km/h, mais les 4 »9 de 0 à 100 km/h du V8 turbo sont assez évocateurs.

Pour autant, ces chiffres ne sont pas le motif principal du choix de rouler en XJ, mais plutôt sa philosophie qui offre la plénitude à tout point de vue, au niveau du confort comme de la sécurité.

C’est ainsi que l’XJ dispose d’un réglage électronique des amortisseurs en fonction de la façon dont la voiture est conduite, accompagné d’une gestion du différentiel et  d’un contrôle de stabilité susceptible de corriger les écarts de cette monstrueuse propulsion.

Rouler pour le plaisir

Bien sûr, la Jaguar XJ est destinée aux grands voyages, même si souvent c’est le « chauffeur » qui descend tout seul de Neuilly, le coffre de 520 litres rempli de bagages, pour réceptionner ses patrons à Cannes ou à Monaco.

En cas de crevaison, rare certes, il dispose d’une roue de dimension réduite dans le meilleur cas, ce qui n’est pas très chic, ou d’un kit de réparation qui peut se transformer en une fin de parcours sur le plateau d’une dépanneuse, ce qui l’est encore moins.

Pour autant, les heures à bord de la XJ sont des moments paisibles et de relaxation avec la possibilité d’écouter sa musique comme dans une salle de concert grâce à ses 20 haut-parleurs dans un univers bleuté et tamisé la nuit, une atmosphère idéale réglée automatiquement par la climatisation, tout en surveillant son itinéraire pour le conducteur ou en regardant un film ou la télévision pour les passagers sur le même grand écran tactile à double vision.

La Jaguar XJ apporte incontestablement une autre philosophie de vivre la route. Il suffit d’y mettre le prix.

          
Texte et Photos : Philippe LACROIX

Jaguar

About Author

admin

Leave a Reply