NASCAR : HAMLIN N’EN FINIT PLUS DE GAGNER…

 

Une semaine après sa victoire à Pocono, Denny Hamlin a enfoncé le clou ce week-end sur le Superspeedway du Michigan avec un nouveau succès, le cinquième sur les dix derniers rendez-vous de la NASCAR Sprint Cup Series.

Au classement général provisoire, il n’est plus désormais qu’à 47 points du leader, Kevin Harvick.

Qu’il semble loin, le temps où les Ford de la Roush Racing (aujourd’hui Roush Fenway Racing) régnaient sans partage sur l’ovale de deux miles du Michigan, tout près des usines de la marque, situées elles à Dearborn.
 
 


Déjà en difficulté depuis le début de saison avec seulement sept ‘’Top 5’’ en cumulé pour les quatre voitures, l’écurie n’a pas plus brillé ce week-end.

Même les Dodge, en comité restreint puisque seulement représentées par le Team Penske, étaient plus en forme grâce à la pole position de Kurt Busch.

Ce dernier menait facilement le premier quart des 200 tours avant d’être rattrapé par la Toyota de Denny Hamlin. Le pilote de la Joe Gibbs Racing prenait alors le commandement des quarante boucles suivantes avec une supériorité évidente jusqu’à ce qu’une pompe à essence récalcitrante ne le fasse retomber à la quatrième position lors d’un ravitaillement.


A la mi-course, un accrochage entre les coéquipiers de la Red Bull Racing, Scott Speed et Casey Mears, déclenchait la troisième et avant-dernière neutralisation d’une course autrement très fluide.

L’ensemble du peloton repassait par les stands hormis Sam Hornish Jr qui, comme la semaine passée à Pocono, profitait d’une stratégie décalée pour se porter en tête.

122 tours menés pour Hamlin

Dès le ‘’restart’’, Hornish était avalé par son coéquipier Kurt Busch avant que celui-ci ne soit à son tour dépassé par Hamlin au 113ème tour.

A partir de cet instant, l’épreuve du Michigan était déjà presque terminée car Denny Hamlin n’allait plus lâcher la première place pour mener un total de 122 tours, contre 60 pour Busch.

Seul, Kasey Kahne pouvait espérer sauver l’honneur de Ford en tenant ferme à la deuxième place mais il ne réussissait pas à stopper l’hémorragie de secondes entre lui et le leader.

L’ultime drapeau jaune offrait un vague espoir en rassemblant les voitures à vingt boucles de la fin mais la relance donnait une nouvelle fois raison à Hamlin qui forçait à peine pour conserver la tête.

Il s’imposait donc devant Kasey Kahne, Kurt Busch, Jeff Gordon et Tony Stewart.

Cette victoire était la cinquième de la saison pour Hamlin et la septième de la Joe Gibbs Racing en quinze épreuves.

Malgré cela, il restait à la troisième place du Championnat, 47 points derrière Kevin Harvick qui s’en tirait avec une 19ème position à l’arrivée au Michigan.

Hamlin paye donc actuellement encore son irrégularité de début de saison puisqu’avec sept ‘’Top 10’’, il détient la moins bonne statistique parmi les huit premiers du général.

C’est trois de moins que Harvick qui ne compte qu’une seule victoire cette année. Même Clint Bowyer, relégué hors du ‘’Chase’’ provisoire par Tony Stewart, a huit ‘’Top 10’’ à son actif.

Hamlin semble d’ores et déjà avoir une place dans les ‘’playoffs’’ mais il lui faudra surveiller les circuits où il est le moins à l’aise pour y assurer des bons résultats et ainsi consolider le bénéfice de ses succès.

En se classant septième, Dale Earnhardt Jr. a décroché son meilleur résultat depuis Bristol au mois de mars où il s’était déjà classé à la septième place.

 

Il remonte ainsi à la quatorzième place du classement général provisoire à 81 points de la dernière place qualificative pour le ‘’Chase’’ et actuellement  détenue par… son équipier Mark Martin.

Renaud Lacroix
Photos : NASCAR

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply