24 HEURES DU MANS: GRANDS DEBUTS SARTHOIS POUR L’EQUIPE ALSACIENNE PEGASUS

Le pari est en passe d’être gagné !!!

La jeune équipe ‘’Pegasus Racing’’, basée à Strasbourg, se prépare à participer pour la toute première fois à la plus belle, la plus célèbre et la plus prestigieuse des courses automobiles, les très réputées 24 Heures du Mans.
Ou l’écurie de Julien Schell alignera un tout nouveau prototype LMP2 Français de surcroit, au départ de ces 24 Heures du Mans : Une NORMA.

NORMA?

Un petit constructeur tricolore, basé au pays basque à St Pée de Bigorre, entre Pau et Tarbes et créé par Norbert Santos.

Le Team Pegasus, fondé il y a une dizaine d’année par Claude et Julien Schell, n’a pas manqué de soutien  médiatique cette semaine face à ce grand défi qu’est de débuter au Mans.

Mais qui est vraiment ce Team ?

Avant que ne débute la 78éme édition des 24 Heures du Mans, voici un P’tit résumé sur ’’ l’Aventure ‘’ Pegasus Racing  ».

Pendant ses premières années sur les circuits, ‘’Pegasus Racing’’ a remporté de nombreux titres en Formule Ford et en endurance (proto 2 litres)dans les épreuves du Championnat VdeV de l’ami, Eric Van de Vyver.

L’équipe a ensuite rapidement visé plus haut et effectué ses grands débuts internationaux au plus haut niveau de l’endurance au début de la saison 2009, en se lançant courageusement dans le très prisé Championnat International LMS (Le Mans Séries) Lequel propose des courses de 1000 kilomètres.

Et c’est avec un bolide éprouvé, un proto Courage qu’a commencé l’aventure en LMP2.
Mise à part la première, à Barcelone, elle a terminé toutes les courses auxquelles elle a pris part !!!

Chapeau !

Car, franchement il est loin d’être évident de finir ces courses éprouvantes pour un jeune Team, manquant de repères avec des pilotes novices.

Au cours de l’automne 2009, ‘’Pegasus Racing’’ opte pour un projet encore plus ambitieux:

Il s’agit tout simplement de faire débuter un nouveau prototype de construction française, la Norma.

En attendant l’homologation et la finition de la Norma, ‘Pegasus Racing’’ prend part aux deux premières courses de la saison, avec sa Courage 2009, les Huit Heures du Castellet en avril dernier puis les 1000km de Spa, courant mai.

 
Et l’équipe de Julien Schell termine et se classe à de plus qu’honorables 7ème puis 6ème places en catégorie LMP2.

 
Deux belles performances qui lui permettent actuellement  de pointer 6ème au classement provisoire des Le Mans Séries 2010.

 
En outre, la formation Alsacienne occupe également  une sensationnelle 5ème position sur 35  concurrents classés au très envié classement général du
« Michelin Green X Challenge », qui valorise les voitures ayant consommé le moins de carburant tout en optimisant leurs performances.

Le premier test avec la toute nouvelle Norma à moteur Judd a eu lieu à Nogaro le jeudi 20 mai. La voiture s’est très bien comportée, et, aux dires de ses trois pilotes Julien Schell, David Zollinger et Frédéric Da Rocha, elle semble bien née.

L’équipe invitée par le Comité de sélection de l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) pour la toute première fois de sa jeune histoire, est venue tout spécialement au Mans le mardi 25 mai pour une autre séance d’essais sur le circuit Bugatti (clin d’œil à la grande histoire des Alsaciens aux 24 Heures du Mans !), et aussi sur les pistes de l’aéroport.
Et ce afin d’évaluer la voiture à très haute vitesse. Sous les yeux des techniciens de l’ACO, Daniel Poissenot et Daniel Perdrix

Le roulage et le déverminage s’étant bien déroulés, ‘’ feu vert ‘’ a alors été donné à la jeune équipe pour s’aligner ce week-end au départ des 24 Heures.

Pegasus Racing y portera d’ailleurs les couleurs et le message de l’association ‘’Mécénat Chirurgie Cardiaque’’, créé par le Professeur Francine Lecat.

Cette structure, dont la mission est de traiter les malformations cardiaques des enfants qui ne peuvent être pris en charge dans leur pays, est également partenaire de l’Automobile Club de l’Ouest.

Comme vous pouvez l’imaginer, l’emploi du temps de Julien Schell et de son équipe a été plus que bien rempli   ces dernières semaines, puisque toute l’équipe est arrivée en Sarthe il y a une bonne douzaine de jours afin d’être en place des le dimanche 6 juin pour les opérations de pesage (vérifications techniques et administratives).

Cette semaine, la Norma et son trio de pilotes ‘’ Rookies ‘’ qui découvraient ensembles le grand circuit  manceau a passé avec succès son ‘’ baptême’’

Mercredi soir, à l’issue de la première séance chrono, la troupe était relativement satisfaite du comportement globale de la ‘’jeune’’… NORMA !

Norbert Santos nous explique :

« Nous sommes venus avec un Set up de base défini par les premiers tests réalises ici sur le Bugatti plus que sur Nogaro qui ne servait de déverminage. Nous n’avons finalement apportés que quelques retouches sur ce set up. Ne rencontrant aucun souci lors des 1400 km parcourus lors des deux séances d’essais que nous avons finalement interrompus, ne disposant que d’un moteur Judd, le LMP2 DE 3397cm3, développant aux alentours de 520 ch. »

Et, jeudi au terme de l’ensemble des séances qualificatives, la NORMA, Numéro 38 occupait la 28éme  position au classement général, 9éme de la catégorie LMP2

Ce samedi, sûr que toute l’équipe ‘’ Pegasus Racing ‘’ aura le cœur qui fait BOUM BOUM, sur le coup de 15 Heures, lorsque Jean Claude Killy, libérera la piste en lançant ces 78émes 24 Heures du Mans

 

En arrivant au Mans, quel était l’objectif de Norbert Santos et de Pegasus?

« Nous nous étions fixés un tableau de marche pour cette première mancelle, à savoir faire tourner et rouler  lors des deux premières séances, nos 3 pilotes pour   qu’ils découvrent le tracé

 
Et , d’enchainer sur la course :

« En course, pour notre tableau de marche nous tablons sur des temps entre 4’02’’ et 4’03’’ . A titre de comparaison, aux qualifs, le meilleur chrono de la NORMA a été de 3’52. Ce qui laisse une belle marge de Sécurité…Mais, il faut être raisonnable en course. Le but est de rallier l’arrivée sans chercher la perf pure ce qui pour nous représenterait déjà une sacre victoire.»

Sachant qu’il y a trois semaines la NORMA n’avait jamais parcouru le moindre km. C’est déjà une belle récompense et une forme de victoire de les retrouver sur la grille a une belle position 9éme du LMP2.

Norbert reprend :

« Sans chercher à arracher un chrono, aux qualifs  nos pilotes devaient avant tout mémoriser la piste et effectuer les indispensables 3 tours chacun de qualifs de jour comme de nuit, avec comme consigne ABSOLUE : Zéro faute »

Quant à David Zollinger qui avait hâte de découvrir le MANS, le ‘’Père Noel ‘’ est passé pour lui bien avant l’heure:

«  Cela a toujours été mon REVE de disputer les 24H. Parce que c’est la compétition la plus prestigieuse au monde et que mon but est de les remporter un jour. Pour l’heure me retrouver sur la grille est déjà en soi une première victoire.»

Et quid du circuit et de l’ambiance:

« Le premier tour, c’est magique mais parcourir ces longues lignes droites interminables te donnent réellement le temps d’apprécier et de mesurer ce que tu es en train de vivre. Rouler avec les 908 Peugeot, les Audi, les Aston et leur kyrielle de sacrés champions c’est aussi quelque chose de fort. C’est impressionnant de voir leur fabuleuse efficacité et je suis surtout impatient de pouvoir un jour avoir la chance de me retrouver dans l’un de ces baquets exceptionnels.»

Alors comment se présente la course ?

« Très bien car on a eu aucun pépin lors des différentes  séances d’essais. Maintenant je ne sais que trop bien qu’il s’agit d’une vraie course d’endurance  et qu’il va falloir ménager la voiture car le seul but cette année est de finir et d’aller au bout

Cet engagement manceau coute une petite fortune pour les structures privées.

La participation de cette NORMA aux désormais célèbres couleurs ‘’ bleu de France ‘’ a été soutenue par plusieurs partenaires intéressés par l’énorme prestige et l’impact médiatique d’un engagement au Mans:

La Communauté d’agglomération du Pays de Montbéliard, Exact France (Connectique hydraulique de compétition), Scutum (Leader européen de la Télésurveillance), Assurancial (leader français de l’assurance dans le sport automobile), SEENA, Picard optique (lunettes Mikli, Optic 2000, Maujim) et StarlocPOWERSCREEN, la société de Georges Cabanne

Pour info, Norbert Santos qui fait partie intégrante du Pegasus pour  Le Mans a néanmoins fort logiquement  « loué » sa dernière née, dénommé NORMA M 200 P, pour la somme raisonnable de … 100.000 € . Joli somme en soi mais loin, très loin des millions d’€ que des entreprises comme Audi ou Peugeot consacrent annuellement au Mans.

Quant aux pilotes, le baquet chez Pegasus leur est revenu à un peu plus de …100.000 €, aussi, chacun.

A cela, outre la ‘’loc’’ du châssis NORMA, il faut ajouter la ‘’loc ‘’du moteur chez Judd, toute la logistique, les pneumatiques (Dunlop), l’engagement (22500€) et avance sur consommation du carburant  (20.000€). Ce qui représente tout de même un coquet chèque de 42500 €  et à adresser à lACO, un mois avant la course. Sans oublier le staff technique, l’hôtellerie, le catering, la déco, les assurances, l’habillement.

Bref, un véritable.. trousseau !!!

Pour ce qui le concerne, David Zollinger remercie aussi les nombreux amis, clients et partenaires qui lui ont filé un bon petit coup de main sur le plan financier, afin de réunir le budget nécessaire à sa première tentative mancelle.

En conclusion chez Pegasus, il leur a fallu une bonne année pour parvenir à rassembler ce joli pactole de 400.000 € ! Somme indispensable pour que la jolie NORMA  ‘’ Bleue de France ‘’ figure parmi les 56 bolides qui s’élanceront ce samedi à 15 heures pour deux tours d’horloge.

400.000€ ?

De quoi entretenir une très jolie danseuse… 

Gilles Gaignault
Photos : Patrick Martinoli – Gilles Vitry 

Lien avec le site facebook de David Zollinger

http://www.facebook.com/#!/pages/David-Zollinger/109621192451?ref=ts

Sport

About Author

admin

Leave a Reply