L’ACO LANCE L’INTERCONTINENTAL CUP EN 2011

 

Depuis l’avènement de la Formule 1, des années durant les 24 Heures ont été la seule épreuve d’endurance réellement internationale, figurant au calendrier.

Et ce, alors qu’auparavant des décennies durant, les compétitions d’endurance avaient tenues bon, attirant à chacune de ses épreuves, tous les plus illustres des Champions, conduisant en GP.

Il est vrai qu’en ce temps-là, à l’époque de notre tendre enfance, tous ces Champions sautaient invariablement du baquet de leur F2, à celui d’un gros proto d’endurance, en passant également donc par le pilotage d’une monoplace de Grand Prix !!!

 

C’était le temps ou Le Mans attirait chaque année en juin, ces Monstres sacrés qui avaient noms Clark – Hill –Stewart – Rodriguez sans oublier les plus illustres des Champions Français !

Les Beltoise- Cevert et autres Servoz Gavin sans oublier le plus assidu de ce type d’épreuves, un certain Henri Pescarolo.
Les années ont passées…

Et si Le Mans peut se targuer d’avoir pu et su au fil des ans conservé cette fabuleuse ‘’ aura ‘’, toutes les autres compétitions ont pâties de la rivalité avec la F1.


Et un beau jour le Championnat du monde d’endurance dénommé ‘’des voitures de sport’’ a fini hélas par disparaitre, supplanté par l’expansion et l’explosion de la F1

Et puis au début des années 90, Patrick Peter et ses acolytes, Jurgen Barth et Stéphane Ratel, ont timidement tentés de relancer l’affaire, en inventant le Championnat BPR. Lequel rassemblait de superbes GT.

Devant le succès rencontré, Patrick Peter après être parvenu à convaincre l’ACO, a poursuivi seul l’aventure, en donnant naissance à un Championnat d’endurance du renouveau qu’il nommait LMS (Le Mans Séries)

 

Un Championnat désormais très apprécié, très réputé et qui attire bon an, mal an depuis sa naissance, il y maintenant cinq saisons, une cinquantaine de concurrents. Dont les équipes officielles ‘’ usine ‘’ que sont Audi, Aston Martin, Peugeot sans oublier Porsche et Ferrari

Du coup, l’ACO a ensuite créé la même formule outre atlantique en donnant vie à la série ALMS (American Le Mans Séries)

Laquelle connait elle aussi un réel et vif succès aux USA. Et puis, l’an dernier, l’ACO toujours a enfin inventé, l’Asian série avec l’organisation d’une toute première compétition au Japon à Okayama

Désormais fort de ces différentes versions, Jean Claude Plassart, l’actuel Président de l’ACO nous a dévoilé, ce jeudi au Mans, la mise sur pied dés 2011,de l’Intercontinental Le Mans Cup

Laquelle prévoit deux courses en ALMS (12 Heures de Sebring et Petit Le Mans à Atlanta), deux courses en LMS (1000 km de Spa et 1000 km de Silverstone), deux en Asian Série en Chine et au Japon avec un retour au Mont Fuji ainsi que les 24 Heures du Mans.

On ne peut que saluer cette  formidable initiative car pareille Championnat ne peut que permettre aux épreuves d’endurance de retrouver tout leur lustre d’antan.

Il est vrai, reconnaissons-le que les bagnoles sont sublimes. Qu’il s’agisse des protos,  Audi, Aston ou Peugeot !

Ou bien des superbes GT que sont les FORD GT, Jaguar, BMW, Ferrari ou Porsche sans oublier les Corvette


Gilles Gaignault
Photos : Patrick Martinoli

ILMC Sport - Autre

About Author

admin

Leave a Reply