24 HEURES DU MANS: PEUGEOT SURCLASSE A NOUVEAU AUDI

 UN EQUIPAGE HEU-REUX  !!!

Insatiables !

Les pilotes Peugeot qui avaient déjà largement dominés la première séance d’essais libres mercredi après-midi, ont ensuite immédiatement récidivés quelques heures plus tard, en dominant à nouveau outrageusement la première des trois séances des essais qualificatifs, les deux autres devant de dérouler jeudi.

Ecart énorme s’il en est…Un vrai gouffre !!!

 

Et comme lors de la séance d’ouverture, les Peugeot 908 HDi FAP occupent une fois encore les quatre premières places, reléguant la meilleure des Audi, la Numéro 9 ,à prés de … quatre secondes !!!


Une hiérarchie certes provisoire mais les Peugeot dominent outrageusement le Team Audi.

 
La firme de Sochaux, qui n’a plus perdu depuis sa victoire aux 1000 km de Spa2009, enquillant sur succès sur succès, dont les 24 Heures du Mans, l’an passé revient donc en Sarthe pour récidiver et tenter de renouveler ce triomphe manceau, puisqu’elle avait non seulement gagné mais obtenu également un superbe doublé.

Son entame Sarthoise 2010 ne pouvait pas mieux débuter et les Lionnes viennent en ce mercredi soir 9 juin, d’adresser un premier message, à leur principal adversaire, qu’est la firme d’Ingolstadt.

C’est la 908 Peugeot  arborant le Numéro 3, celle de l’équipage  Bourdais-Lamy-Pagenaud  qui s’est montrée la plus rapide, le manceau Sébastien Bourdais, s’offrant cette pole provisoire au terme de la 1re séance de qualification qui s’est terminée à minuit cette nuit.

Mais si la Peugeot 908, Numéro 3 réalise le chrono de référence, chez Peugeot. outre  la bataille avec Audi, la rivalité entre les équipages s’annonce également serrée dans les rangs de l’écurie tricolore.

Sébastien Bourdais, qui n’a qu’un but, qu’un objectif, qu’un rêve, gagner le Mans, sa course, a vite affolé les chronos. Le Manceau étant le premier à descendre sous la barre des  3’20 », 3’19 »711 pour étre précis !

L’Autrichien Alexander Wurz, co-victorieux l’an passé sur la 908, numéro 1, l’imitait quelques minutes plus tard, réalisant un excellent 3’20 »317

Soufflant ainsi la seconde place à un certain …Stéphane Sarrazin, pourtant auteur lui des pole positions , ces trois dernières années !!!

Et  qui ce mercredi soir, signe néanmoins, un très bon 3’20’’325
Derrière les trois
908 ‘’ officielles’’ c’est une … quatrième 908, celle de l’écurie Varoise Oreca qui prend la quatrième place en 3’21’’192.

A tel point, qu’en salle de presse, les journalistes internationaux,  posaient tous simultanément la délicate question :

« Mais où sont passées les Audi ? »

Les belles voitures Allemandes, imbattables une décennie durant en endurance, semblent marquer le pas depuis douze mois et la première de leurs défaites, face aux Peugeot, à Spa

Seul, ce mercredi alors que la nuit envahissait timidement le circuit Sarthois, Mike Rockenfeller, au volant de l’Audi R15+,  Numéro 9, parvenait à limiter la casse, bouclant son meilleur tour en 3’23’’578.

Les voitures ‘’sœur,’’ la Numéro 8 du trio Treluyer – Fassler –      et la Numéro 7 de l’équipage ‘’ vedette ‘’ chez Audi, Kristensen – Mc Nish –Capello, n’étant crédités que de 3’24’’430 et de 3’24’’688

 
Ce mercredi soir pour tous les observateurs, la supériorité des 908, paraissait évidente.

 
Mais il ne faudrait pas pour autant déjà crier victoire et ‘’ Cocorico ‘’
Car si les trois bolides de Velizy, caracolent pour le moment au commandement, un incident, survenu à la ‘’ cousine ‘’ la 908 Oreca est la pour rappeler à la plus grande prudence chez Peugeot.

Alors qu’il venait de signer un chrono de valeur (3’21 »192), Nicolas Lapierre, privé de radio était victime d’une panne de gazole qui le stoppait sur le circuit !!!

Et ce alors que Nico était dans son tour de rentrée au stand …
Incapable de ramener sa 
908 jusqu’au stand, le partenaire d’Olivier Panis et de Loic Duval conservait néanmoins en fin de séance sa quatrième place provisoire.


Mais l’alerte est là…

Les essais chronométrés  reprendront ce  jeudi de 19 heures à 21 heures. Avant un ultime galop prévu lui, entre 22 heures et minuit, pour la troisième et dernière séance qualificative.

 
Mais à écouter les spécialistes de la météo, il n’est pas évident que les temps de cette première soirée soient améliorés  et ce dans la mesure ou de grosses averses sont annoncées…

Gilles Gaignault
Photos : Thierry Coulibaly-  Patrick Martinoli

Sport

About Author

admin

Leave a Reply