WRC-RALLYE DU PORTUGAL : OLIVIER QUESNEL ‘’ LE BILAN EST SURPRENANT

 OLIVIER QUESNEL : UN PATRON HEUREUX !

Alors que les ‘’ Citroen’ boys ‘’ lui ont offert un  »second triplé » cette saison, après un premier enregistré lors du dernier Rallye du Mexique, Olivier Quesnel, le patron des deux équipes qui défendent les couleurs de la firme aux Chevrons de retour de Lisbonne, nous a invité à déjeuner ce lundi en compagnie de son porte parole, notre ami Jean Claude Lefebvre, pour faire le point, aprés ce sensationnel Rallye du Portugal, alors qu’il ne reste plus que sept manches WRC au calendrier de cette saison 2009.

Et Olivier précise d’abord:

« Ce triplé est un résultat 100% à l’actif de mes pilotes  (Ogier – Loeb- Sordo) alors qu’au Mexique notre ‘’ client ‘’ Petter Solberg faisait partie de la fête »
 

Preuve au moins que le matériel, sa C4 ‘’ privée ‘’ mis à sa disposition par Citroën Sport est de la même valeur que les quatre C4 ‘’ officielles’’ . Et que ce bolide, on l’a vu plusieurs fois cette année, peut lui permettre de viser haut. Et de défendre ses chances pour viser podium voire victoire.

Mais revenons à ce fantastique Rallye du Portugal disputé le week-end dernier.

Et laissons le ‘’ Boss ‘’ nous raconter la course, telle qui l’a vécu lui de l’intérieur dans sa tour de direction.

« Sincèrement notre bilan est fabuleux. Obtenir à nouveau ce triplé c’est fort. Surtout que la, je le redis c’est un triplé Citroën Racing. De plus l’avènement au niveau mondial de Seb Ogier c’est la aussi quelque chose de grandiose. Il était attendu certes mais entre briller et gagner ce sont tout de même deux choses bien distinctes »

Alors, l’homme qui a donné sa chance à l’ancien Champion du monde Junior en 2008, est- t’il surprit de cette consécration pour son protégé ?

« Oui pour dire vrai. Je ne m’attendais absolument pas à ce qu’il résiste à ce point et trois jours durant. Je lui avais demandé de pousser fort des l’attaque de l’épreuve le premier jour. Tout comme je l’avais signifié à Dani Sordo. L’objectif étant que ces deux- là se retrouvent au soir de cette journée initiale aux deux premières places. Et ce dans le but qu’ils précédent Loeb samedi matin. Sachant que les pilotes Ford et Petter  Solberg avaient eux prévus de se caler derrière Seb en embuscade pour mieux le chasser.»

Vu le déroulement de la seconde étape, on peut affirmer que tout s’est effectivement déroulé comme l’avait imaginé Olivier Quesnel, le fin stratège !

Pourtant le patron nous lâche une info:

« Si ce n’est que l’Alsacien s’est un peu laissé vivre et n’a curieusement pas poussé assez fort laissant ainsi un écart qui s’est au final avéré un peu trop important (45’’). Mais Seb pensait le combler »

Et sur que le patron ne pouvait que le croire quand on se remémore les 76’’ rattrapées en une journée lors du tout récent Rallye de Nouvelle Zélande. Preuve que le coup était jouable pour qui s’appelle… Loeb !!

Surtout que le terrain proposé au Portugal est considéré à juste titre comme le plus ‘’ pollué ‘’ par la poussière. Mais il s’est avéré samedi que devant les ‘’ ouvreurs ‘’  du Champion du monde alias Ogier et Sordo ne ‘’ balayaient ‘’ pas autant que prévu sur ces longues spéciales dont le kilométrage dépasse les 20 kms. Et ce d’autant plus que le sol constitué majoritairement de cailloux abrasifs était surchauffé (90°). La température elle frôlant les 30° !!!

Du coup, Seb Loeb bien que revenu à la seconde place termine cette seconde journée précédé encore de 20’’ par le leader, l’autre Seb, le ‘’ jeune élève’’ Ogier qui se trouvait toujours devant ’ le Maitre ‘’

De plus Olivier précise:

«  La qualité des gommes Pirelli fait qu’au bout de quinze bornes, ils s’écroulent. Cela a donc pour conséquence de niveler par le bas »

Alors que pensait le ‘’ patron ‘’ en regagnant sa chambre d’hôtel à Faro ?

« Ouah la- la. Je  me suis endormi en me disant que j’allais vivre un dimanche délicat. Et ce dans le sens ou Loeb ne voulait pas d’une victoire à la Pyrrhus. Et que je ne me voyais vraiment pas demander à Ogier de céder et de baisser le rythme. Donc, je me suis préparé à un dimanche pas très agréable sur le plan nerveux et émotionnel »

Et Quesnel d’ajouter:

« D’ailleurs, je peux te dire qu’Ogier a été surpris de ne pas recevoir de consigne et un coup de fil de ma part lui intimant de s’effacer. Bien au contraire, je lui ai dit ‘’ Tu nous a déjà rendu bien des services et l’autre Seb veut que la victoire se joue à la régulière.»

Et la Olivier rajoute:

« Comme Loeb ne se voyait pas rester second, on semblait se diriger vers un combat de titans entre deux top pilotes »

Il restait ce dimanche matin très exactement 89 km et quatre spéciales.

La première. Loeb qui pousse reprend seulement 5’’ et des poussières. Dans la suivante, Ogier qui se défend comme  » un lion » sauve encore la situation et conserve encore 10’’ d’avance.
Il restait alors la seconde boucle.

Et le Chef d’orchestre du clan Citroën de préciser:

« Très honnêtement à ce moment-là, j’étais intimement convaincu et persuadé que Loeb aller remonter de façon conséquente et inéluctable.

C’est la raison pour laquelle il s’est retrouvé le ‘’père Olivier ‘’ dans la position de ne toujours pas donné de consignes à ces deux lascars. Même si la situation s’avérait dangereuse et délicate.

A l’arrivée le retard du Champion du monde et leader du Championnat 2010 est encore et toujours de 9’’6 sur cet intraitable et surprnant Ogier.

Olivier estimait que cela allait bien finir par se décanter dans la troisième spéciale car il estimait que cela balaierait plus, ce qui finalement n’a pas été le cas.

Alors Olivier nous explique la suite:

« A partir de la, Loeb m’a dit ‘’ on en reste la. On assure et on fait pas de conneries inutiles ‘’   

Mais il n’était pas content de lui le ‘’ magicien ‘’ des rallyes comme Olivier Quesnel, nous le raconte:

« C’est un chien de sang et il n’était vraiment pas satisfait de ne pas gagner. Par contre Seb était heureux pour son jeune partenaire du Team Citroën Junior. Mais pas pour lui »

Et le patron de conclure:

« Seb s’en voulait de ne pas avoir assez poussé et de ne pas avoir roulé assez vite le premier jour »

Avant de nous quitter pour changer de costume et s’en aller rejoindre son autre commando ‘’ l’armada Peugeot ‘’ qui se prépare, en vu des 24 Heures du Mans qui débutent dans … cinq jours, avec l’ouverture du pesage aux Jacobins, Olivier nous a tout de même glissé:

« Ogier a été impérial. Taille XXL. Taille patron.»

Mais il a ajouté:

«  Seb Loeb reste et demeure lui l’EMPEREUR. »

Sur.

L’indétrônable tenant de la couronne mondiale s’est fait … piéger une fois. Pas deux !!!!

Avec ses deux Seb, Loeb et Ogier largement installés aux deux premières places du Championnat du monde WRC 2010, le patron des deux Teams Citroën, ‘’ l’officiel ‘’ et le ‘’ Junior ‘’ ne crie cependant pas victoire:

« C’est pas mal. Mais le plus dur n’est pas encore fait même s’il reste quatre Rallyes asphalte sur sept encore au menu. Epreuves ou les deux Seb possèdent un réel avantage sur la concurrence. Mais en Rallye, on n’est jamais à l’abri de rien… »

Gilles Gaignault
Photos : Team

 

WRC

About Author

admin

Leave a Reply