F1 : VICTOIRE POUR LEWIS HAMILTON ET BEAU MAIS INATTENDU DOUBLE DES MCLAREN

 LEWIS HAMILTON  PREMIERE VICTOIRE 2010

Le Britannique Lewis Hamilton, Champion du monde en 2008 a remporté ce dimanche, le Grand Prix de Turquie – sa toute première cette saison et la douzième en carrière devant son compatriote et coéquipier- Champion du monde lui en 2009 –  Jenson Button, tous deux au volant d’une McLaren

Pourtant si ce triomphe est amplement mérité tant les McLaren ont semblés performantes, on a longtemps – jusqu’au 41éme des 58 tours –  cru que les deux Red Bull Renault qui menaient la course, avant de bêtement s’accrocher, allaient remporter cette épreuve et aligner ainsi une troisième victoire consécutive, après celle empochée à Barcelone au GP d’Espagne puis à Monaco avec Webber.

Las, il n’en a rien été car incroyablement les deux monoplaces Red Bull Renault qui semblaient réellement devoir s’acheminer vers un nouveau sensationnel triomphe et un magnifique doublé, se sont accrochées et… en pleine ligne droite !

En effet, alors qu’il menait ce GP de Turquie après s’être élancé en tète, suite à sa nouvelle pole, l’Australien Mark Weber se faisait harponner sur le coté gauche par son jeune partenaire

Explications.

Vettel tentait de dépasser Webber. Il se portait à sa hauteur et semblait avoir parfaitement réussi dans sa manœuvre, paraissant l’avoir doublé. Mais alors que les deux monoplaces Red Bull Renault étaient lancées à plus de 300 km/h, subitement et alors que rien ne le laissait présager, la voiture de Vettel bifurquait brutalement vers la droite et tamponnait celle de son coéquipier Australien.

Incroyable dénouement qui transformait un futur triomphe par une catastrophe et qui envoyait immédiatement les deux Red Bull Renault dans les décors… abandonnant ainsi alors le commandement aux deux McLaren qui les suivaient depuis le départ de ce GP de Turquie, bien calées dans leur sillage prétes à prendre la reléve au cas ou !!!

Lewis Hamilton précédant Jenson Button.

Tandis que Sebastian Vettel abandonnait, sa monoplace étant meurtrie avec notamment toute sa partie droite détruite, roue arrière quasiment arrachée et pneu déchiqueté, Mark Webber parvenait lui miraculeusement à revenir en piste !

Et à poursuivre la course, repartant pour tenter de sauver ce qui pouvait encore l’être, à savoir une troisième place devenue inespérée sur le podium, synonyme de précieux points dans l’optique du Championnat du monde !!!!

Finalement le grand Australien réussissait dans son entreprise, sa Red Bull Renault n’étant point endommagé et ralliait l’arrivée à cette inespérée troisième place, après son gros crash avec Vettel.

Les deux pilotes McLaren avides de victoire allaient à leur tour se titillaient mais heureusement malgré quelques tentaives un peu  » chaudes  » ils campaient sur leur position et c’est donc Lewis qui précédait Jenson !

Mais il est fort possible que par radio, des consignes aient été passées lorsque ces deux la tentérent d’imiter les pilotes Red Bull

Du coup, arrivé à Istanbul au commandement du Championnat, ex aequo avec son jeune équipier – les deux hommes totalisant 78 points devant Alonso 75Webber quitte ce dimanche soir la Turquie, désormais seul en tête, pointant effectivement maintenant seul devant avec un total de 93 points. 

Le classement étant dorénavant le suivant :
1 : Webber: 93 points – 2 : Hamilton : 88 points  – 3 : Button  84 points – 4 : Alonso : 79 points  et seulement cinquième Vettel dont le compteur reste bloqué à… 78 points.

Derrière les trois pilotes premiers du GP de Turquie, on trouve ensuite à l’arrivée, les deux Mercedes, avec dans l’ordre, celle d’un excellent Michael Schumacher magnifique quatrièmeson meilleur résultat depuis son retour  en F1 au printemps dernier – lequel précède son jeune équipier, Nico Rosberg.

De son côté Schumi lâchait :

« Ma course a débuté comme je l’espérais puisque j’ai été capable de rattraper Jenson dès le départ. Malheureusement, je n’avais pas beaucoup de grip car le tour de formation a été lent et la pression des pneus avait diminué. Conjugué à la vitesse de pointe des McLaren, je n’ai pu retenir Jenson très longtemps. En fait, je me battais pour garder la voiture sur la piste lors du premier tour. Lorsque Sebastian a abandonné, nous avons pu gagner une place. La course a été assez simple pour moi, sans d’autre opportunité. J’ai compris que beaucoup de choses se passaient à l’avant pour les fans, c’était un bon spectacle. Globalement, je crois que cette course a été positive et nous avons clairement fait un pas en avant vers les Red Bull en plus d’être devant les Ferrari.»

Pour ce qui devait être une fête, c’est-à-dire la célébration du… 800éme Grand Prix de son histoire, la Scuderia Ferrari n’a été … à la fête tout au long du week-end.

C’est le moins que l’on puisse dire…

Ni lors des qualifications (huitième Massa – douzième Alonso) ni lors du Grand Prix ce dimanche. Les ‘’ Rosso ‘’ devant se contenter de modestes septième et huitième positions pour Felipe Massa et Fernando Alonso. Les deux pilotes de la firme de Maranello, finissant en effet loin des leaders et même derrière la Renault de Robert Kubica, bon sixième et qui au fil des GP, confirme le véritable renouveau des bolides de la firme au losange.

D’ailleurs sans un malencontreux et involontaire contact à quelques boucles de l’arrivée, entre… l’ancien pilote Renault, l’ex double Champion du monde Espagnol avec … Renault et la … Renault du débutant Russe Vitaly Petrov, excellent huitième devant le natif d’Oviedo, Alonso n’aurait fini qu’à une modeste neuvième place !

Dommage, franchement dommage pour Petrov, auteur d’une splendide course car il méritait de marquer des points. Tout au long de cette épreuve, il a contenu la Ferrari d’un ancien double Champion du monde, tout de même !

Preuve de ses incontestables progrès. D’ailleurs une fois revenu en piste après avoir changé son pneu esquinté dans sa légère touchette avec Alonso, Petrov s’offrait tout simplement certes en gommes neuves et tendres, le meilleur tour en course !!!

Un mot encore pour dire que ce dimanche dans son excès de précipitation, Sebastian Vettel a surement perdu gros, très gros !

Et qui sait, si pour Vettel et à un degré moindre pour Webber , les précieux points lâchés ne lui couteront pas cher, très cher à l’heure du bilan ! Possible qu’un titre mondial se soit perdu dur la piste d’Istanbul. On vérifiera l’automne prochain au soir de l’ultime GP prévu à Abu Dhabi, le 14 novembre.

Redescendu du podium, Mark Webber expliquait sa version de l’accrochage avec son équipier :

« C’est un putain de désastre… Ce n’était pas mon plan de le voir à l’intérieur mais il y était. Alors j’ai essayé de rester au milieu de la piste, aussi droit que possible. Pour que sa trajectoire soit la plus serrée possible jusqu’au virage suivant. Il aurait été dans une très forte position au point de freinage. Mais avant qu’il n’y arrive, il est parti sur la droite. Je n’ai pas pu réagir assez vite car je ne m’y attendais pas. C’est pour cela qu’il y a eu contact. Vu de la voiture de Seb, on peut penser que j’ai tourné à gauche vers lui. Mais je suis assez sûr qu’il y a eu un mouvement de sa part »

Sebastian Vettel, très remonté est comme on l’imagine, pas du tout d’accord avec cette vision :

« Il est clair en regardant les images que j’étais à l’intérieur, devant lui et que je me concentrais sur le point de freinage. Honnêtement, vous pouvez voir qu’on s’est touché, qu’il a touché ma roue arrière droite, et je suis sorti.»

Comme les images des caméras embarquées des deux pilotes ne permettent pas de trouver un coupables et chacun campant sur ses position, une seule chose est sure et certaine :

Cet accrochage aura de lourdes conséquences sur l’entente des deux pilotes au sein de l’équipe Red Bull mais elle risque fort d’abord de couter le titre mondial à Sébastien Vettel

Lequel de l’avis général est plus fautif que son équipier. Sur les images TV on le voit bien bifurquer vers la droite.

Avoir du talent c’est bien mais pour faire carrière er intégrer le cercle très fermé des Champions du monde, il faut aussi courir avec sa tête…

Et la, Vettel – ne lui en déplaise- a surement de gros progrès à faire !

Le vainqueur lui expliquait :

« Vous avez pu voir comme les quatre voitures de tête étaient proches.  Nous avons été largement devancés pendant un moment cette saison. C’est un tel accomplissement pour nous de pouvoir nous battre avec les Red Bull. Ce doublé est fantastique. Maintenant, on doit rester sur cet élan et trouver la force de se maintenir à ce niveau. Néanmoins, les Red Bull nous ont donné du fil à retordre mais nous avons réalisé un bon combat.»

Et quid de L’accrochage ?

Au sujet de l’accrochage entre les deux pilotes Red Bull, Hamilton l’a vécu en spectateur  privilégié, puisqu’il se gtrouvait juste derriére au cœur de l’action
 «C’était super à voir,  comme une scène de film en 3D. C’était fantastique. J’étais le mieux placé pour y assister. C’était regrettable pour eux et une chance pour nous.»

Le prochain GP lui se déroulera le dimanche 13 juin prochain – simultanément avec les 24 Heures du Mans à l’occasion de la manche Canadienne, la F1 déjà privée des USA, effectuant pour la circonstance, son grand retour à Montréal

Christian Colinet
Photos : Teams
et Bridgestone

LE CLASSEMENT DU GRAND PRIX DE TURQUIE

1 – Lewis Hamilton (McLaren MP4/25-Mercedes) – 58 tours en 1h28’47”620
2 – Jenson Button (McLaren MP4/25-Mercedes) à 2”645
3 – Mark Webber (Red Bull RB6-Renault) à 24”285
4 – Michael Schumacher (Mercedes MGP W01) à 31”110
5 – Nico Rosberg (Mercedes MGP W01) à 32”266
6 – Robert Kubica (Renault R30) à 32”824.
7 – Felipe Massa (Ferrari F10) à 36”635
8 – Fernando Alonso (Ferrari F10) à 46”544
9 – Adrian Sutil (Force India VJM03-Mercedes) à 49”029
10 – Kamui Kobayashi (Sauber C29-Ferrari) à 1’05”650
11 – Pedro De La Rosa (Sauber C29-Ferrari) à 1’05”944
12 – Jaime Alguersuari (Toro Rosso STR5-Ferrari) à 1’07”800.
13 – Vitantonio Liuzzi (Force India VJM03-Mercedes) à 1 tour
14 – Rubens Barrichello (Williams FW32-Cosworth) à 1 tour
15 – Vitaly Petrov (Renault R30) à 1 tour
16 – Sebastien Buemi (Toro Rosso STR5-Ferrari) à 1 tour
17 – Nico Hulkenberg (Williams FW32-Cosworth) à 1 tour
18 – Timo Glock (Virgin VR01-Cosworth) à 3 tours
19 – Lucas Di Grassi (Virgin VR01-Cosworth) à 3 tours

Meilleur tour : Vitaly Petrov : 1’29”165

ABANDONS
Jarno Trulli
Heikki Kovalainen
Sebastian Vettel
Bruno Senna
Karun Chandhok

LE CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES PILOTES

1.Webber : 93 points – 2.Button : 88 points – 3.Hamilton : 84 points – 4.Alonso : 79 points – 5.Vettel : 78 points – 6.Massa et Kubica : 67 points – 8.Rosberg : 66 points – 9.Schumacher : 34 points – 10.Sutil : 22 points – 11.Liuzzi : 10 points – 12.Barrichello : 7 points -13.Petrov : 6 points – 14.Alguersuari : 3 points -15.Hulkenberg, Buemi et  Kobayashi : 1 point


 

F1

About Author

admin

Leave a Reply