500MILES: CE DIMANCHE C’EST JOUR DE FÊTE A INDIANAPOLIS

 AMBIANCE DE FEU AVEC… 500.000 SPECTATEURS !!!

Ce dimanche si l’attention se portera en Europe avant tout, d’une part sur le Grand Prix de Turquie de Formule 1 mais également d’autre part, sur le Rallye du Portugal, un autre EVENEMENT majeur, se déroulera aussi en sport automobile aux USA.

Une compétition de renommée mondiale dont on célébrera, comme le veut la tradition le dernier dimanche de mai, tout simplement la… 94e édition et qui porte un nom magique et mythique:

Les très prestigieuses 500 miles d’Indianapolis.

 

Comme chaque année en ce mois de mai, la bataille pour tenter d’arracher l’une des 33 places sur la grille de départ, a une fois encore été franchement disputée et âpre.

Et comme le veut aussi bien évidemment la tradition à Indianapolis, les différentes séances d’essais libres et chronométrées qui se sont succédées au fil des semaines, nous ont encore réservées bien des surprises, bonnes ou mauvaises…

Particulièrement en évidence depuis le début de saison, les pilotes de la très illustre écurie de Roger Penske, se sont une fois de plus montrés à leur avantage en monopolisant les places d’honneur.

En témoigne la grille de départ ce dimanche 30 mai où on trouve trois monoplaces aux célèbres couleurs Penske, parmi les … quatre premières !

C’est dire si les hommes du Team Penske se posent en sérieux candidats à la victoire finale!

En effet, trois voitures, celles du Brésilien Helio Castroneves et des Australiens Will Power et Ryan Briscoe, sont parvenues à se hisser aux quatre premiers rangs !

Résultat exceptionnel qui confirme, on l’a déjà dit, la mainmise et la supériorité des bolides de chez Penske…


Seul, le pilote Ecossais Dario Franchittiancien vainqueur à Indy en 2007 –  et qui roule lui pour le compte de l’autre grande armada, celle de Chip Ganassi a réussi le ‘’P’tit’’ exploit s’il en est, de s’immiscer au beau milieu des troupes Penske !

Parvenant à hisser sa monoplace en troisième place, s’intercalant ainsi entre Will Power et Ryan Briscoe.

Mais le véritable ‘’ héros ‘’ de ces qualifications a de nouveau été Hélio Castroneves, auteur d’une nouvelle pole et qui s’élancera donc de la meilleure position possible sur le fameux, redouté et redoutable anneau de l’Indiana, pour tenter de remporter pour… la quatrième fois cette épreuve de légende, que sont ces 500 Miles.

Déjà en pole l’an dernier avant de l’emporter également, le ‘’ protégé ‘’ de Roger Penske n’a qu’un but, qu’une idée, qu’une envie et qu’une seule et unique obsession :

Triompher de nouveau ce dimanche !

Et glaner une quatrième victoire à Indianapolis. Après ses succès de 2001- 2002 et 2009

Performance que seuls AJ Foyt (1961- 1964 – 1967 -1977), Al Unser (1970 -1971 -1978 -1987) et Rick Mears (1979 – 1984 – 1988 -1991) sont parvenus à obtenir depuis la naissance de la course en.. 1911.

Laquelle fut créée par quatre business men de la région de l’Indiana, Carl Ficher, James Allison, Arthur Newby et Frank Wheeler.

Au début des 500 Miles, deux pilotes Français y ont brillés et gagnés:

Jules Goux sur une Peugeot dés 1913 et son compatriote, René Thomas au volant d’une Delage, l’année suivante!

Exception faite de ces deux victoires Françaises, la course a toujours été remportée par un pilote Américain jusqu’en …1965 et le triomphe de la Lotus de l’Ecossais Jim Clark. Imité un an plus tard par le Britannique, Graham Hill lui aussi sur Lola.

Il fallut ensuite attendre jusqu’en … 1989 pour trouver trace d’un lauréat étranger, le Brésilien Emerson Fittipaldi.
Mais le ton était donné et les couleurs étrangères n’allaient cesser de briller !!!

En 1990, c’était au tour du Hollandais Arie Luyendyk. Fittipaldi récidivait en 1993. Deux ans plus tard, c’est au tour du Canadien Jacques Villeneuve de damer le pion aux pilotes US. Nouveau succès pour Luyendyk en 1997. Suivi en 1999 du Suédois Kenny Brack et en 2000 du Colombien Juan Pablo Montoya.


En 2001 -2002 (Castroneves) et 2003 (Gil de Ferran), triple victoire Brésilienne. Puis la gloire revient au Britannique Dan Wheldon, en 2005

Ces trois dernières années, nouveau succès étranger avec l’Ecossais Dario Franchitti, le Néo zélandais Scott Dixon et à nouveau le Brésilien, Hélio Castroneves

Comme on le voit, depuis quinze ans (1995), les pilotes Américains n’ont gagnés qu’à … quatre reprises à Indy :
Buddy Lazier en 1996, Eddie Cheever en 1998, Buddy Rice en 2004 et Sam Hornisch Jr en 2006

 

MISS INDY

 QUATRE FEMININES QUALIFIEES

Cinq jeunes femmes (Danica Patrick – Milka Duno – Anna Beatriz- Sarah Fisher et Simona de Silvestro) tentaient de se qualifier cette année !

Et surtout, record de la représentation féminine battu donc !

Et finalement, quatre d’entre elles y sont incroyablement parvenues dont deux ‘’ débutantes’’

Ce qui en soi est déjà une fabuleuse performance 

Chapeau à elles et respect !

Victorieuse de plusieurs courses en Indy Light – la division inférieure – la ‘’ Rookie ‘’ Brésilienne Ana Beatriz   n’avait pourtant disputée cette année que la manche d’ouverture de la saison, chez elle à Sao Paulo nationale.

A Indianapolis, malgré plusieurs mois sans courir et bien qu’elle doive donc à la fois découvrir le terrifiant ovale et aussi se réadapter au pilotage de sa monoplace et ainsi se remettre dans le bain, la Brésilienne a réussi une sacrée ‘’ Perf’’ en décrochant incroyablement le vingt et unième chrono, soit tout simplement …le meilleur temps des cinq féminines !

SIMONA

Devançant une autre ‘’ Rookie’’ la Suissesse Simona de Silvestro et la très expérimentée Danica Patrick.

Laquelle tourne pourtant à Indy depuis longtemps !!! Mais bien qu’elle ait été la toute première pilote femme à gagner une épreuve Indy à Motegi au Japon en 2008, la jeune et très jolie Danica, peine à briller en 2010.

DANICA

A tel point que son équipe, Andretti Motorsports se pose des questions quant à la poursuite de leur collaboration et ce après … Indianapolis !

Enfin la revenante Sarah Fisher si elle se retrouve un peu plus loin, au vingt neuvième rang est malgré tout bien qualifiée..

SARAH

Seule finalement la trés expérimentée Vénézuélienne Milka Duno complètement ‘’ hors du coup ‘’ cette année, est finalement passée à la trappe…

On suivra aussi également bien sur la course que va faire le débutant Européen, le pilote Belge de l’équipe Conquest d’Eric Bachelart, Champion en titre des World Séries by Renault, Bertrand Baguette, bon vingt quatrième des chronos

Enfin, comment ne pas évoquer quelques heureuses surprises !

A commencer par le ‘’ come-back ‘’ de Bruno Junqueira, le Brésilien, obtient le vingt cinquième temps.

Autre retour, celui du ‘’vétéran’’ John Andretti. A 47 ans, il intègre encore le peloton des 33 qualifiés, ayant décroché le vingt huitième chrono

Un mot enfin pour évoquer la onzième et dernière ligne.
Elle sera composé de l’ancien pilote de F1, le Japonais Takuma Sato. Bien que sérieusement accidenté lors de la première journée des qualifications, le pilote Lotus s’est ensuite courageusement remis en piste, lors de la journée des repêchages plus connue sous l’appellation, de  “Bump day ‘’

Réalisant le trente et unième temps. A ses côtés, un pilote de renom, grand spécialiste lui de la discipline et d’Indy, le Brésilien Tony Kanaan. Lequel a connu la malchance d’être victime de deux accidents, avant de se ‘’ sauver ‘’  lui aussi, le jour du ‘’ Bump day ‘’

Enfin, l’ultime et trente troisième qualifié n’est autre qu’un certain débutant Colombien, répondant au nom de Sebastian Saaverda

 

Qui l’emportera ce dimanche soir ?

Bien malin qui pourrait répondre et le prédire, tant cette course est tellement particulière et affaire d’expérience…

Mais le pôleman, déjà trois fois victorieux, aspire lui à renouveler son triomphe de 2009.

Il lui faudra pour cela, repousser les assauts de quelques briscards qui connaissent eux aussi parfaitement Indy.

A commencer par ses deux prédécesseurs au palmarès Dario Franchitti et Scott Dixon.

Mais l’Australien Ryan Briscoe, particulièrement brillant depuis le début de la campagne 2010, aspire lui à gagner pour la toute première fois.

Appartenant à la réputée ‘’ Dream Team’’  de Penske, il est à classer parmi les candidats potentiels à la victoire.


 

Qu’on se le dise…


Gilles Gaignault
Photos : Indycar

 

 

 

 

 

 

 

 

LA GRILLE DE DEPART

1.ligne
Helio Castroneves – (Penske) – 227.970 mph
Will Power – (Penske) – 227.578
Dario Franchitti – (Chip Ganassi) – 226.990
2.ligne
Ryan Briscoe – (Penske) – 226.554
Alex Tagliani – (Fazzt) – 226.390
Scott Dixon – (Chip Ganassi) – 226.223
3.ligne
Graham Rahal – (Rahal Letterman) – 225.519
Ed Carpenter – (Panther) – 224507
Hideki Mutoh – (Newman-Haas) – 223.487
4.ligne
Townsend Bell – (Chip Ganassi-Schmidt) – 225.097
Justin Wilson – (Dreyer & Reinbold) – 225.050
Raphael Matos – (FDR) – 225.029
5.ligne
Mario Moraes – (KV) – 224.888
Davey Hamilton – (FDR) – 224.852
Mike Conway – (Dreyer & Reinbold) – 224.583
6.ligne
Marco Andretti – (Andretti) – 224.575
Ryan Hunter-Reay – (Andretti) – 224.548
Dan Wheldon – (Panther) – 224.465
7.ligne
EJ Viso – (KV) – 224.380
Tomas Scheckter – (Dreyer & Reinbold) – 224.261
Ana Beatriz (Dreyer & Reinbold) – 224.243
8.ligne
Simona de Silvestro
(HVM) – 224.228
Danica Patrick(Andretti) – 224.219
Bertrand Baguette – (Conquest) – 224.189
9.ligne
Bruno Junqueira – (Fazzt) – 225.662
Alex Lloyd – (Coyne) – 224.783
Mario Romancini – (Conquest) – 224.641
10.ligne
John Andretti – (Andretti) – 224.518
Sarah Fisher (Sarah Fisher) – 224.434
Vitor Meira – (Foyt) – 224.388
11.ligne
Takuma Sato – (KV) – 224.178
Tony Kanaan – (Andretti) – 224.072
Sebastian Saavedra – (Herta) – 223.634

 

Indycar

About Author

admin

Leave a Reply