F1 : DISPARITION DE LORIS KESSEL

Le pilote Suisse Loris Kessel est décédé le 15 Mai à Montagnola, à l’âge de 60 ans.

Ses obséques ont été célébrés ce lundi à Lugano

Loris Kessel était né le 1er avril 1950 à Lugano et il nous quitte après une longue maladie, victime de la leucémie. Loris est décédé d’une complication virale, laquelle lui a hélas  malheureusement été fatale.

Au cours de sa carrière, Kessel a notamment participé à trois GP de Formule 1, lors de la saison 1976, au volant d’une Brabham BT44B du RAM Racing de John Mc Donald.

Et ce grâce à l’aide financière de la manufacture d’horlogerie Helvète,Tissot
 

Sa première apparition lors du Grand Prix d’Espagne se solde par une non-qualification mais il décroche son billet lors du Grand Prix de Belgique où il se qualifie en fond de grille en 23éme position pour terminer finalement à une honnête 12e place.

Il se qualifie de nouveau à la 26e place lors du Grand Prix de Suède à Anderstorp mais est contraint à l’abandon.

Ensuite Loris Kessel rate sa qualification lors du Grand Prix de France mais se rattrape sur l’Osterreichring à Zeltweg où il est 25e sur la grille de départ. Mais, il ne s’alignera pourtant pas au départ du GP d’Autriche.

En fin de saison le Team RAM engage une nouvelle voiture, une monoplace Williams FW au Grand Prix d’Italie mais le pilote Suisse, jugé pas assez rapide et compétitif par ses pairs et donc …qualifié de « chicane mobile » à l’issue des essais libres, se voit ifinalement nterdire de prendre part aux essais qualificatifs.

Suite à ses médiocres performances, Loris Kessel ne trouve pas de volant en F1 pour la saison 1977. Du coup, avec l’aide du Jolly Club et aussi et principalement de la firme Tissot, il créée  sa propre écurie!

 
Laquelle, dénommée Apollon Racing engage une Williams FW04-Cosworth curieusement rebaptisée Fly.

 
Le Team Apollon est inscrite au Championnat en début de saison mais cette Fly ne débutera toutefois qu’en fin de saison à l’occasion du Grand Prix d’Italie à Monza ou le pilote Suisse rate encore  sa qualification

 
Kessel
n’étant pas parvenu à se qualifier, il abandonne alors définitivement la F1.

Il monte alors chez lui dans le Tessin au bord du lac de Lugano une concession Ferrari – Maserati –Bentley et Hummer, très prisée en Suisse

Ces dernières saisons, il dirigeait depuis 2000 principalement son écurie le Kessel Racing  dans les épreuves GT. Dans les épreuves du Championnat FIA, Open GT et GT Italien.

Et l’une de ses voitures, une Ferrari F430 avait notamment remporté le Championnat Européen de la discipline lors de la manche finale disputée à Dubaï, à l’automne 2007 avec le Français Gilles Vannelet et le Suisse Henri Moser.

Gilles Gaignault
Photo : SRO et
Christian de Baré

Nécrologie

About Author

admin

Leave a Reply