TOUR AUTO : LA BELLE VICTOIRE DE JEAN PIERRE LAJOURNADE

 

 Jean Pierre Lajournade ?

Le vainqueur du Tour Auto cette année

Mais un nom bien connu des spécialistes du sport automobile Français.

« Oh, la là,  cela fait bien longtemps » !!!

Pensez, cela fait prés de quarante ans que le bonhomme arpente les pistes et fréquente les circuits hexagonaux.
D’ailleurs présent à Magny cours pour les Classic Days, Jean Pierre se rappelait y avoir gouté pour la première fois à la victoire en …


http://www.autonewsinfo.com/index.php?option=com_content&task=view&id=5435&Itemid=48

Et de nous préciser :

« Cela fait très exactement ce dimanche 2 mai 2010, trente deux ans que j’ai remporté ici sur l’ancien petit tracé nivernais crée par Jean Bernigaud mon premier succès le 1er mai 1975 en Coupe Renault 5 Elf »

Cette victoire en appelait d’autres puisque l’ami Jean Pierre remportait en fin de saison 1978 la Coupe Renault 5 ELF ce qui lui valait de devenir Pilote Elf en 1979

Et celui qui vient de remporter il y a deux semaines à Beaulieu sur mer, le très prestigieux Tour Auto, au volant de sa superbe petite Lotus Elan, datant elle de … 1964, d’ajouter comme pour bien prouver qu’il ne vieillit pas :

« J’avais triomphé en devançant Joel Gouhier et André Bourdon »

Mais revenons au Tour Auto

Jean Pierre le découvre en 2006, année ou il finit troisième. Depuis il y revient chaque printemps, emballé par l’ambiance et aussi de retrouver toutes ces somptueuses bagnoles d’antan.
Un rang de gagné l’année suivante. En 2008, ‘’cata’’ ! il est contraint à l’abandon lors de la … toute première spéciale disputée dans le Beaujolais !!!

Qu’à cela ne tienne, l’an dernier on le revoit au départ aux Tuileries. Mais hélas pour lui, il doit se contenter de la cinquième place sa ‘’modeste’’ Lotus comparé aux énormes FORD GT 40, ne pouvant lutter contre ces monstres bourrés de chevau

Du coup c’est avec une énorme satisfaction qu’il s’aligne de nouveau cette année au départ de l’épreuve associé  à Denis Baron un pote  membre du Club Citroën SM et boulanger de son état et basé à La Rochelle


Mais laissons JP nous raconter son Tour Auto :

« La première étape s’st bien déroulée. Cinquième à Magny cours, je me classe modestement neuvième dans la spéciale de Quarré les Tombes mais je ne tenais pas à me virer  car la route était étroite et pleine de graviers. Donc j’assurais prenant mes marques.»

Néanmoins à l’arrivée de cette première journée à Vichy, la Lotus se retrouve déjà en seconde position, seulement précédée par  la grosse et surpuissante AC Cobra de Leynn

Le lendemain, l’étape conduit les concurrents vers Lyon après une halte sur le mythique circuit de Charade

Et la selon ses dires, Jean Pierre y réalise ‘’ La course du siécle ‘’

Il raconte:

« M’élançant depuis la seconde ligne je parviens à passer les deux Jaguar type et des le troisième tour je réussis incroyablement à doubler l’AC Cobra de Lynn. »

A ce moment la, il reste cinq tours à boucler et la route est libre pour une belle victoire car les adversaires au volant de surpuissantes autos, eux sont derrière

 Mais ‘’ Dame chance ‘’ rodait et … passait par les Monts d’Auvergne !!!!!

Après trois tours, le drapeau … ROUGE est présenté. Motif,  deux autos se trouvent en situation dangereuse dans les bacs à graviers. Mais aussi et surtout, un spectateur a fait un malaise. Le médecin présent sur le circuit se portant à son secours, le directeur de course sans médecin décide d’en rester la et de stopper les concurrents

La course sera relancée pour 6 tours et Lynn et sa Cobra prendront mieux leurs marques et la Lotus de Lajournade se classera deuxième.

Sacrée perf que la première partie de course


Lui il nous dit ‘’ La course de ma vie ‘’ mais bon le sort en a voulu autrement …

Un peu plus tôt, il s’était déjà mis en évidence en terminant second de la spéciale seulement devancé par la Porsche 911 de Billion-Rey.  Et il améliore ce bon résultat en gagnant celle de Giers. Et au soir de cette seconde journée comme dit le célèbre dicton ‘’ Un bonheur ne venant jamais seul ‘’ il a en plus l’incroyable  satisfaction d’apprendre en rentrant dans le parc fermé à Lyon qu’il est le … nouveau leader !

En effet, l’AC Cobra n’est plus la, Leynn ayant été victime  d’ennui de distribution

Exit la grosse Américaine et place alors à la P’tite Lotus au commandement.

C’est donc au commandement du Tour Auto que la Lotus quitte la Cité des Gaules en direction des Alpes, le terme de l’étape se situant au cœur de la Savoie dans la plus huppée des stations, j’ai nommé Megève

Deux spéciales au programme : Les Voirons ou JP se contente d’une suffisante troisième place. Puis Marchampt sur le parcours de la très réputée course de côte ou il s’offre le scratch !

Entre –temps, la Lotus a aussi été la plus rapide sur le nouveau circuit de Bresse entre Bourg et Cuiseaux-Louhans. Tant et si bien  qu’en arrivant à Megéve, la Lotus est encore et toujours en tête.

La suite ? 

Cap vers le sud. La quatrième étape conduisant les rescapés vers Aix en Provence. La journée se déroule sans soucis. Second dans la spéciale de Chamrousse après avoir terminé quatrième dans celle de Chamoux.

Et la première place conservée le soir avec 3’49’’ d’avance sur une autre AC Cobra, la numéro 212, celle d’Adriaans

Arrive enfin ce qui doit être la « délivrance » !

L’ultime parcours menant vers la fin de l’épreuve prévu à Beaulieu sur mer. Cette étape commence pourtant mal. En effet personne ne le sait au sein de la caravane mais lae joli petit bolide est meurti comme nous le razconte Jean Pierre :

«  En fait depuis Megéve  je roule avec le collecteur d’admission cassé.»

Lequel ne tient que par ‘’l’opération du Saint Esprit’’  Le bon vieux système D

Grace à une plaque  du fil de fer et de l’araldite… C’est dire !
Et Lajournade de reconnaitre :

« J’ai les boules et l’angoisse permanente »

Car dés Megéve, ses mécanos l’ont prévenus :

« Prépares-toi à abandonner des demain matin »

Trente six heures plus tard, il est toujours en course et encore premier du Tour Auto !

Alors, cette foutue bagnole va bien rouler encore quelques heures. Le temps de lui permettre de gagner l’épreuve chère à Patrick Peter

Pas si sur !

Il va lui falloir d’abord se coltiner la redoutable ascension de la Sainte Baume…  Il est vrai que depuis la veille, les mécanos ne cessent de réaliser des prouesses.

Ce qui fait dire au pilote :

« Ils ont c’est une évidence réalisés un véritable exploit »

Un pote membre du Club Lotus, Xavier Georges propriétaire d’une usine de métallerie a auparavant été cherché  de la soudure à froid. Tant et si bien que l’aventure continue et se poursuit cahin-caha. En espérant que la réparation voudra bien tenir jusqu’à Beaulieu!!!

C’est la raison pour laquelle, le leader du Tour Auto annonce à la cantonade  avant le départ de la dernière épreuve sur le magnifique circuit provençal du circuit HTTT Paul Ricard au Castellet, qu’il laissera passer toute la meute des furieux

Il nous en explique la raison :

«  Je voulais ainsi éviter de me faire sortir et percuter. On ne sait jamais ce qui peut se passer en course. Et comme je ne pouvais plus être battu sauf catastrophe une sortie ou la casse évidemment, je préférais assurer et ne prendre aucun risque inutile »

Du coup, la Lotus termine loin, bonne seizième. Qu’importe la n’était pas  le problème. L’essentiel étant de parvenir en grand vainqueur à Beaulieu.

La longue liaison fut intense en émotions et en stress

« T’imagines. J’écoutais mon moteur. Mais même avec mon assistance juste derrière prête à intervenir, je n’tais pas complètement rassuré »

Survient alors le panneau BEAULIEU

«  C’était enfin, la délivrance  Que du bonheur. Mais un grand coup de chapeau à mes mécanos sans qui la course se serait depuis longtemps arrêtée, du coté de la Savoie»

Et la magnifique  victoire dans ce Tour Auto saluée par tous ses nombreux amis, heureux de ce beau succès amplement mérité.
Il l’emporte en devançant l’AC Cobra d’Adriaans et la Type E Jaguar de Trichet

Ensuite, direction la Sarthe pour le traditionnel ‘’ Le Mans Classic ’’

Maintenant, Jean Pierre va préparer son prochain rendez-vous. Lequel le Rallye des 3 Châteaux à Saint Céré dans le Lot les 3 et 4 juin.

Viendra ensuite après la pause estivale, le Mont Blanc historique et le Var puis le Cannes –Soleil. Non sans avoir aussi disputé au préalable, l’épreuve chère à Yves Loubet et José Andreani, le fabuleux Tour de Corse historique

Beau parcours et ….

Pas mal pour un retraité !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 
Gilles Gaignault
Photos : Haase photo et Photoclassicracing

 

Tour Auto

About Author

admin

Leave a Reply