LE MANS : RETOUR EN PISTE DE L’INOUBLIABLE PORSCHE 917

 INOUBLIABLES 917

La FONDATION DU PATRIMOINE ressuscite la MYTHIQUE PORSCHE 917 !!!

Après quarante années de repos, la Porsche 917, ‘’ l’ INOUBLIABLE’’ 917 , l’une si ce n’est la voiture de course la plus incroyable jamais construite, victorieuse des prestigieuses 24 Heures du Mans en 1970, et qui à son époque … ‘’explosa’’ les records de vitesse dans cette même épreuve en 1971, va revenir en piste et reprendre du service.

 

Ce réel événement se déroulera lors d’une démonstration que l’on peut assurément qualifier ‘’d’exceptionnelle ‘’ sur le circuit des 24 Heures du Mans et une ultime et surtout toute dernière fois avant de réintégrer définitivement le Musée des 24 Heures.

A cette occasion prévue le 8 juin prochain, le non moins légendaire Gérard Larrousse, ancien pilote de cette voiture et vainqueur au Mans en 1973 et 1974au volant d’une non moins inoubliable Matra – prendra place derrière son volant pour effectuer quelques allers-retours sur la ligne droite des tribunes.

Pour le plus grand plaisir des fans !

Ceux qui comme nous ont eu la chance et surtout le privilège de la voir rouler. Et ceux qui en tant que passionnés ne peuvent pas en avoir entendu ‘’ causer ‘’ !

Et bénéficieront d’une chance ‘’inouïe ‘’  tout à fait exceptionnelle et ‘’unique ‘’ de la voir en action en piste.

Voiture de tous les superlatifs, probablement le plus spectaculaire des bolides ayant jamais couru au Mans au XXe siècle, elle fut d’ailleurs nommée « Voiture de compétition du siècle ».

Cette formidable renaissance a été rendue possible grâce à l’action de la ‘’Fondation du Patrimoine’’ dans le cadre de son fructueux partenariat avec l’entreprise Motul, au service de la sauvegarde et la valorisation du patrimoine automobile.

La restauration de cette Porsche 917 permet  donc à un élément de patrimoine unique de ravir aujourd’hui les amateurs de mécanique exceptionnelle.

Cette manifestation se tiendra sur la ligne de départ du circuit des 24 Heures du Mans le mardi 8 juin 2010 à 11h00, en présence de Frédéric Néraud, directeur général de la ‘’Fondation du Patrimoine’’, Jean-Michel Jolivel, délégué régional Pays-de-la-Loire de la ‘’Fondation du Patrimoine’’, Yves Junne, Vice-président de Motul, Hervé Amelot, directeur général de Motul, et de Roland du Luart, Président du Conseil Général de la Sarthe

Lesquels remettront une clé de contact symbolique à l’effigie de Porsche à Jean-Claude Plassart, Président de l’ACO (Automobile Club de l’Ouest), propriétaire de cette Porsche 917.

HISTORIQUE DE LA PORSCHE 917

Depuis 1967, la cylindrée maximale autorisée pour les courses du Championnat du monde d’endurance est de 3,0 litres pour les prototypes de sport non homologués et de 5,0 litres pour les voitures de sport homologuées, dont la production maximale doit atteindre 25 unités, ceci en l’espace de douze mois consécutifs. Jusqu’à présent les seules voitures de sport construites en tenant compte de la limite de 5,0 litres étaient équipées de moteurs d’origine américaine.

En 1969, à Stuttgart l’usine Porsche lance la construction d’un prototype, rapidement dénommé ‘’type 917’’, basé sur un châssis de 908L. Porsche conçoit un moteur 12 cylindres à plat extrapolé du moteur 8 cylindres 3 litres de 908, plus la moitié d’un. Ce boxer 12 a une cylindrée de 4,5 litres, portée en 1970 à 4,9 litres, puis 5,0 litres en 1971.

Il y a deux modèles différents de 917 :
La version LH (longue queue) et la version K (courte queue). La carrosserie LH était destinée à la base à améliorer la vitesse de pointe, en particulier sur le circuit du Mans dans la longue  ligne droite des Hunaudières.

 
A l’occasion du Salon de l’Automobile de Genève en 1969, Porsche présente sa dernière née, la Porsche 917, qui est la première voiture de sport de grande cylindrée produite par une firme européenne.

Elle sera soumise avant le début de la saison européenne 1969 à l’homologation de la FIA (Fédération Internationale Automobile), afin de pouvoir participer aux grandes courses d’endurance.

La 917 est la voiture la plus rapide et ayant la plus grande cylindrée que Porsche ait jamais construite. De plus, il ne s’agit pas d’un exemplaire unique d’essai, mais d’une véritable série. En effet le 25ème exemplaire sera terminé le 31 mars 1969.

 
Grâce à une vitesse maximale supérieure à 320 km/h, à une puissance maximale de 520 CV/DIN, et à une carrosserie conçue en tenant compte des tous derniers progrès en matière d’aérodynamisme, la 917 représente une des grandes attractions de l’année automobile 1969.

 
Elle fut désignée aux 24 Heures du Mans 1971 par les journalistes internationaux comme la « Voiture du siècle ». C’est la voiture de tous les superlatifs, et ses performances furent telles qu’elles incitèrent le pouvoir sportif international de l’époque à réduire la puissance des voitures de sport prototype, dès l’année suivante en 1972.

Sa vitesse de pointe ?

‘’ 388 km/h ‘’ dans la célèbre ligne droite des Hunaudières sur le circuit du Mans

Vitesse de pointe réalisée par le regretté pilote Allemand Rolf Stommelen. Lequel est mort en course lors d’une course à Riverside en Californie, le 24 avril 1983

 
Cette ‘’ perf ‘’ reste encore bien présente dans nos mémoires ! Elle contribuera en son temps à faire de cette voiture un ‘’Mythe’’
.

Rappelons que les performances de la voiture étaient dues en partie à l’étude aérodynamique menée par l’équipe du Français Charles Deutsch qui allait devenir directeur de course des 24 Heures.

Les apparitions des rares voitures survivantes sont toujours aujourd’hui des évènements.


La 917 piloté par l’Allemand Hans Herrmann et le Britannique Richard Attwood, la 917 devient le 14 juin 1970 la première Porsche à remporter les 24 Heures du Mans au général. Le 13 juin 1971, elle bat le record de distance dans cette même épreuve avec
5335,31 km parcourus  par ses  deux pilotes, l’Autrichien Helmuth Marko et le Hollandais Gijs Van Lennep (soit plus de 222 km/h de moyenne), record qu’elle détient encore aujourd’hui.

 
Cette voiture mythique sera ensuite à l’honneur  et la ‘’ grande vedette ‘’ dans  le film ‘’Le Mans’’ avec Steve McQueen, où elle est ‘’la véritable’’ héroïne du film.

La voiture présentée le 8 juin prochain a participé aux 24 Heures du Mans 1971. Elle arborait  le N°17 et était confiée et pilotée par Jo Siffert le Suisse et Derek Bell le Britannique. Elle abandonna à la 18ème heure de course à cause d’une fuite d’huile.

 
Ce ‘’ joyau ‘’  fut offert par la maison Porsche à l’ACO en juin 1972, dotée d’un nouveau moteur. Reconditionnée en usine, elle est depuis exposée au Musée des 24 Heures, aux couleurs du Martini Racing Team sous lesquelles elle fut livrée.

Sa remise en état n’a pas pour objectif de faire participer cette voiture à des compétitions de vitesse, mais plutôt de la présenter à l’occasion de futurs événements historiques majeurs.

NATURE DES TRAVAUX

Mise en route moteur (nettoyage, dégrippage, vérification des circuits électriques et remise en route),
Trains roulants et freins (démontage, microbillage, réglage),
Boite de vitesse et transmission (vérification des roulements, embrayage),
Dépose du moteur (nettoyage, démontage, réfection),
Habitacle (réfection des sièges pilote et passager, réfection tableau de bord).

Un mot encore pour signaler que ces excellents  travaux de restauration ont été effectués par Messieurs Crubilé père et fils.
Pour ce qui nous concerne ayant eu le privilège de la voir courir au Mans, à Spa et aussi dans le temple de Monza, nous serons bien évidemment au bord de la
  piste le 8 juin pour l’admirer !

 Au moins une fois encore

Gilles Gaignault
Photos : Fondation du patrimoine

  

Sport

About Author

admin

Leave a Reply