test

LMS : 51 VOITURES ENGAGEES AUX 1000 KILOMETRES DE SPA

 

51 voitures en piste !!!

Dès vendredi, pour la seconde manche de la saison en LMS (Le Mans Series), cinquante et un bolides seront effectivement présents.

Absente lors de la manche d’ouverture, il y a quelques semaines (11 avril)  lors des Huit Heures du Castellet, l’équipe Peugeot sera cette fois-ci bien présente !

A quelques semaines du grand rendez-vous de la saison, les très réputées 24 Heures du Mans, la firme de Velizy alignera ses trois prototypes 908 HDi FAP pour cet ultime galop d’essai avant la grande semaine mancelle (6-13 juin)

Quatre Peugeot 908 HDi FAP seront d’ailleurs en piste sur le toboggan Ardennais de Francorchamps puisqu’outre les trois voitures officielles, la 908 du Team Oreca déjà vu elle récemment en Provence sera bien sur évidemment elle aussi de la partie pour cette répétition grandeur nature.

La compétition on l’a justement constaté lors des Huit Heures du Castellet restant le meilleur des bancs d’essais en cas de pépins … parfois inattendus !!! Ce qui fut précisément le cas pour la 908 Oreca.

Face aux voitures Françaises, la firme Audi imbattables des années durant et ce sur tous les circuits d’endurance en Europe comme aux Etats unis engage elle aussi  en Belgique ses trois Audi R15.

Victorieuse au Paul Ricard, la toute nouvelle R15+ dernière née des modèles Audi en endurance est déjà visiblement parfaitement au point. En témoigne sa récente victoire au Castellet.

La firme d’Ingolstadt comme celle de Sochaux cherchera toutefois avant tout dans cette épreuve ardennaise -toujours difficile vu la topographie du circuit – à parfaire sa préparation pour l’épreuve Sarthoise qui on le répété reste LE but et l’objectif avoué des deux concurrents.

L’an passé Peugeot avec l’équipage Pagenaud-Minassian-Klien l’avait emporté avant de récidiver un mois plus tard dans la Sarthe obtenant même un sensationnel doublé.

A l’arrivée et en l’absence des Audi, la 908 avait devancée la Pescarolo du tandem Tinseau –Boullion de seulement 27 P’tites secondes !!!

Pescarolo qui sera hélas malheureusement absente cette année comme le déplorait encore dimanche dernier  aux Classic days  ou il participait à ‘’ l’Hommage ‘’ à Guy Ligier, Henri Pescarolo.

Hélas à la merci dorénavant, des choix discutables du nouveau propriétaire de l’écurie Pescarolo Sport !!!

Mais revenons à ces 1000 kilomètres de Spa.

Invaincu depuis des années, les dirigeants de la marque aux anneaux comme ses pilotes n’ont qu’une seule et unique idée en tête : Venger cet affront !!!

Et regagner LE MANS

Ce succès manceau passe d‘abord bien évidemment par une bonne performance aux 1000 kilomètres de Spa.

Face aux deux ‘’ Géants ‘’ il ne faudra pas non plus négliger les chances des trois châssis Lola !

La Lola Aston Martin de l’équipe Française Signature Plus et les deux Lola B10-60 Coupé Rebellion du Team du même nom 

Lesquelles  auront malgré tout bien du mal à lorgner et à viser une place sur le podium avec les… quatre bolides Audi et Peugeot en piste

 

Mais outre le duel attendu entre Audi et Peugeot arbitré donc éventuellement par les Lola Aston Martin, d’autres luttes seront  également à surveiller dans toutes les catégories.

Et  on peut affirmer que le niveau de pilotage sera plus relevé que jamais sur ce circuit de Spa Francorchamps à la fois très technique et tellement apprécié des pilotes.

Les pilotes justement, ils seront tous là :

A commencer par tous les anciens ténors de la F1 qui se reconvertissent au fil des ans, vers les épreuves d’endurance :

Jean Alesi, Sébastien Bourdais, Dindo Capello, Giancarlo Fisichella,  Allan McNish, Olivier Panis, Stéphane Sarrazin  

Sans oublier d’autres ‘’ tètes d’affiche ‘’comme Dindo Capello, Nicolas Minassian et tant d’autres qu’on ne peut tous les citer !

Un seul regret mais de taille naturellement !

L’absence surprenante de la famille Mansell et de sa Ginetta-Zytek 09S du Team Beechdean Mansell.

Bien présente au Paul Ricard ou elle a rencontré des problèmes techniques, l’écurie a finalement préféré renoncer à cette course…

Pour mieux se concentrer et préparer les 24 Heures du Mans ?

On ose l’espérer !

Gilles Gaignault

Photos : Patrick Martinoli – Photoclassicracing – Jean Michel Lefebvre – Jean Pierre Monier

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply