HYUNDAI ix35 : UN CROSSOVER BIEN SEDUISANT

 

Après avoir connu un vrai succès avec son modèle Tucson, la firme Coréenne Hyundai, le remplace par le ix35, un ‘’crossover’’ joliment dessiné avec des mécaniques et une gamme parfaitement adaptées à l’air du temps.


Des diesel de 136 à 180 ch., en attendant une version 115 ch. et un petit essence turbo de 140 ch., et le choix entre 4×4 et 4×2 pour un prix de base de 26.990 €.

Hyundai s’est d’abord fait une réputation à travers ses 4×4 avant d’étendre progressivement son offre avec des berlines.

Ainsi, le Santa Fé est un remarquable vecteur d’image pour la marque Coréenne et son petit frère dénommé lui le Tucson, n’a pas manqué d’asseoir son succès.

 Aujourd’hui, le ix35 prend donc à son tour le relais de ce dernier dans un style moins tout terrain, celui-ci étant jugé par certains …politiquement incorrect !

Long de 4,41 m, soit 8 cm de plus que le Tucson mais aussi plus large et plus bas de 2 cm, l’ix35 montre un visage parfaitement ciselé pour rentrer dans la catégorie des crossover.

Croisé de break, de monospace et de 4×4, il symbolise la tendance actuelle qui veut assimiler tous les avantages de ces types de véhicules en abandonnant le look baroudeur pour une esthétique de bourgeoise très soignée au profil plus dynamique.

De quoi déclencher le coup de cœur avec  sa toute nouvelle calandre hexagonale qui deviendra la signature des futurs modèles de la marque en Europe, son profil bas, les passages de roue proéminents abritant d’imposantes jantes en alliage et son becquet arrière harmonieusement intégré.
 

Un habitacle accueillant

 

 

Avec un empattement de 2,64 m, soit 1 cm de plus que le Tucson, l’ix35 bénéficie d’un habitacle particulièrement accueillant pour cinq passagers, d’autant que son design fait écho aux lignes extérieures et que son agencement se montre très fonctionnel, à commencer par un tableau de bord bien lisible et complet comprenant un ordinateur de bord et le régulateur de vitesse.

Les instruments et les cadrans présentent un rétro-éclairage bleu et les inserts métallisés sur la console égayent un espace un peu sombre dans sa livrée noire pour ceux qui aiment l’ambiance sportive, mais des selleries beige ou marron sont heureusement disponibles.

Sur certaines versions, un grand toit panoramique à double panneau coulissant et filtre anti-UV, illumine l’habitacle.

Le volant multi fonctions à quatre branches, pouvant être gainé de cuir, se règle en inclinaison et profondeur.
  

Un équipement très complet

 

 

 

La banquette arrière est fractionnable 60-40, et les dossiers des sièges se rabattent très simplement sur les coussins, dégageant ainsi une aire de chargement quasiment plat.

De plus, grâce à l’architecture plus compacte de la suspension arrière multi bras, l’espace occupé par les passages de roue arrière dans l’aire de chargement a été réduit. Du coup, le volume du coffre varie de 591 litres avec les sièges en place à 1.436 litres lorsque ces derniers sont rabattus.

qui ne l’empêche pas de recevoir une vraie roue de secours. Un couvre-bagages déroulant équipe de série toutes les versions.

A noter aussi que les rangements et porte-gobelets sont à profusion.

La force de Hyundai réside également dans un équipement plutôt riche tout en pratiquant des tarifs raisonnables et l‘ix35 n’échappe pas à cette règle. Ainsi, le modèle de base accueille entre autres la climatisation, un système audio RDS, un lecteur CD et des prises de connexion MP3, USB et iPod.

Sécurité maximale

 

 

Selon les versions on trouve un système de navigation avec un grand écran LCD de 6,5 pouces, avec fonction Bluetooth et reconnaissance vocale tout comme d’autres équipements high-tech de confort et d’agrément parmi lesquels le système d’entrée sans clé avec bouton de démarrage et d’arrêt du moteur, un éclairage d’approche et une caméra de recul intégrée au hayon qui projette l’image filmée sur l’affichage du rétroviseur intérieur ou bien directement sur l’écran du système de navigation dès que la marche arrière est enclenchée.

En revanche, sur le plan sécurité, l’ix35 offre de série une belle panoplie d’équipements notamment l’ESP, un nouveau capteur de retournement (qui commande le déploiement des airbags latéraux, des airbags rideaux et des pré tensionneurs de ceinture de sécurité si besoin), l’aide au démarrage en côte et l’aide au frein moteur qui limite nettement la vitesse sur une descente à fort pourcentage

2 motorisations, 2 transmissions

Sous son capot, l’ix35 présente à son lancement le choix entre seulement deux motorisations diesel, ce qui semble logique compte tenu de la demande du marché français, carburant à plus de 95 % au gasoil dans le segment qui le concerne. Il s’agit d’un tout nouveau 2 litres ‘’common rail’’ à injecteurs piézoélectriques décliné en deux puissances, 136 ch. et 184 ch., et accouplé à des boîtes à 6 rapports, mécanique pour le premier nommé et automatique pour le second.

Des rapports voulus longs pour obtenir de bons coefficients d’émission de CO2. Le 184 ch. est commercialisé uniquement dans sa finition haute et en 4 roues motrices, alors que le 136 ch. offre une alternative entre le mode traction (4×2) et la transmission intégrale (4×4).

 
Pour cette dernière, en condition normale, la totalité de la puissance est transmise sur les roues avant mais en fonction de la surface du sol jusqu’à 50 % de la puissance passe sur le train arrière. Bénéficiant d’un filtre à particules, ces moteurs sont aux normes Euro 5 et le 136 ch. n’apparait pas en zone malus.

Confortable et peu bruyant

 

 

Dans quelques mois, la gamme se complètera par un diesel 1,7 litre de 115 ch. et un essence 1,6 litre de 140 ch., tout deux accompagnés du système Stop and Start.

Sur la route, le comportement de l’ix35 est assez flatteur et se rapproche du confort d’une berline avec des suspensions plutôt bien dosées, loin de la dureté obligatoire d’un 4×4 traditionnel, mais il est vrai que sa vocation n’a rien de baroudeur

Il s’est donc montré bien adapté pour affronter les routes défoncées de la banlieue de Marrakech qui n’a rien de touristique et suffisamment agile en version 4×4 pour traverser les chemins boueux environnants.

 
A son actif à mettre encore une bonne insonorisation et une direction à assistance électrique très directe (moins de 3 tours de volant), mais impossible d’en savoir plus sur ses performances car sur le parcours prévu pour l’essai, la police marocaine dégainait plus vite que son ombre pour se procurer quelques liquidités et arrondir ses fins de mois.

Les tarifs de l’ix35 s’échelonnent pour l’heure de 26.990 € à 33.990 € , en fonction des trois niveaux de finition, le différentiel de prix entre le 4×2 et le 4×4 étant de 2.000 €. Sa garantie est de 5 ans.

Philippe LACROIX

Sport

About Author

admin

Leave a Reply