DACIA DUSTER : L’AVENIR LUI APPARTIENT !!!

Renault peut franchement à coup sur se féliciter d’avoir repris en main la firme Roumaine Dacia en 1999.

Laquelle marque roumaine s’étiolait !

Depuis une décennie plus tard, la firme au losange en a incroyablement fait un constructeur à part entière.

A preuve, en ce début de printemps 2010, Dacia est tout simplement devenu le … quatrième constructeur sur le marché Français !!!

Il est vrai  que ces voitures à ‘’bas prix’’ en font  la nouvelle  » Voiture du peuple » !

Une idée géniale lancée par la firme de Boulogne Billancourt qui bien avant tous ses concurrents a anticipé la crise économique sur laquelle Dacia surfe désormais avec un réel bonheur.

Après avoir réussi et avec succès, à imposer tout d’abord la Logan puis la Sandero, voici  ‘’Sa’’ dernière trouvaille :

Le Duster.

Un 4×4 mignon tout plein au look solide, sans fioriture, mais plein de bonnes intentions et qui aussi et surtout est proposé à un tarif défiant  assurément toute concurrence !!!

En effet, le premier prix du Duster est affiché à partir de …11.900 € !!!

Qui dit mieux …

Et ce sans tenir compte du malus à 750 €

Certes sans la transmission intégrale toutefois mais qu’importe.

Un véritable coup de génie cependant qui va, c’est une évidence rapporter gros, très gros à Renault.

Des voitures de l’Est de l’Europe, conçues à l’Ouest du Vieux continent, fabriquées à l’Est pour des clients de l’Est, ça marche aussi à l’Ouest quand les prix ont un parfum de l’Est, d’autant mieux en période de crise générale… qui dure.

Qui dure !

Laquelle a fini par imposer un changement radical dans la manière de vivre, car de nos jours, on ne ‘’s’affiche plus ‘’ au volant d’une belle automobile !

C’est devenu ringard…

La voiture devenant tourt simplement un simple moyen de locomotion !

D’où, d’abord le succès de la Logan à bas prix puis ensuite celui de sa  grande sœur dénommée Sandero et de leurs dérivés.

Mais il ne fallait pas être un … ‘’grand joueur de poker ‘’pour prédire un tel succès.

La conjoncture étant ce qu’elle est, il devenait logique d’exploiter le filon des voitures ‘’ a bas prix ‘’ au maximum et de développer une gamme « low coast » tout azimut en la complétant par le phénomène du moment, le « Crossover » sorte de …pseudo 4×4 embourgeoisé, doublé d’un croisement de break et de monospace pour en cumuler tous les avantages.

Un véhicule affichant forcément un tarif  très légérement supérieur à une berline, donc réservé à une clientèle plus ou moins aisée.

Une bouille sympa qui inspire confiance

Alors, Dacia nous sort de sa manche ce Duster, long de seulement 4,31 m, large de 1,82 m, et haut de 1,62 m, au look un tantinet baroudeur plutôt réussi, sur une base de Sandero et faisant appel à la très importante banque d’organes de Renault-Nissan pour lui offrir un habillage mêlant efficacité et simplicité afin de réduire les coûts de bureau d’études comme de production, sans pour autant négliger la fiabilité et la sécurité.

Et que demande le peuple de plus ?

Qu’il montre une ‘’bouille’’ sympa, parce que pour la séduction, le physique cela compte toujours énormément, n’est-ce pas ?

Aussi, avec ses … hanches larges abritant de grandes roues, son allure carrée qui inspire la force, ses grands feux à double optique, sa garde au sol conséquente et ses skis de protection avant et arrière, le Duster – dust signifiant  poussière en anglais-  ne manque, il est vrai pas, pas d’attirer l’attention, symbolisant en plus l’esprit d’aventure et de liberté.

Rien que du rationnel bien assembléveut pas dire que la qualité de fabrication soit laissée pour compte.

Cependant, son prix « contenu » ne

Loin de là !

L’habitacle en fait la démonstration en arborant un environnement agréable et un parfait assemblage des éléments du tableau de bord, même si ses plastiques ne sont pas « moussés » selon la tendance actuelle.

En fait, il s’agit de l’environnement connu de la Sandero dont la fonctionnalité n’attire aucun reproche. Bonne lisibilité des compteurs, facilité d’accès aux différentes commandes et fauteuils confortables sont donc à mettre au crédit du Duster.

De plus, il accueille cinq personnes sans problème et son coffre de 475 dm3 est modulable et peut atteindre 1.636 dm3 en abaissant le dossier de la banquette.

En version 4×4, il perd un peu de volume à cause du passage de l’arbre de transmission. À noter que la roue de secours – en option à 70€ – est logée dans un panier sous le coffre.

Un essence et deux diesel

C’est la rançon du prix plancher du Duster qui ne retient que l’indispensable pour afficher ce fameux prix d’attaque à 11.900 €.

Ainsi, pas de  ‘’ chichis ‘’ !

Ni vitres électriques, ni fermeture centralisée, ni système audio, ni non plus de volant et de siège réglable en hauteur et encore moins de climatisation.

Pour cela, il reste les différents niveaux d’équipements au nombre de quatre qui progressent par palier de 1.000 €.

Toutefois, le modèle de base offre tout de même la direction assistée, l’ABS et des airbags avant conducteur et passager.

Sous son capot, pas de mystère non plus et un choix simple entre un 1,6 litre essence de 105 ch. et un 1,5 litre diesel turbo décliné en 85 ch. et 109 ch.

Des mécaniques qui ont fait leurs preuves dans le groupe Renault, et bien positionnées évidemment au niveau des consommations et des émissions de CO2.

Pour autant, l’essence se situe dans la tranche à 750 € de malus, tandis que les diesel apparaissent en zone neutre.

 

Deux ou quatre roues motrices

Comme la réalité et les différentestudes de marché et autres enquêtes ont maintes fois démontré que beaucoup de propriétaires de 4×4 ne pratiquaient pas le tout-terrain, les constructeurs proposent désormais des versions 4×2, ce que fait donc Dacia en offrant ‘’ le look du baroudeur ‘’ sans son ossature, cette dernière étant facturée 2.000 €.

Ainsi, le Duster comporte une transmission qui agit soit uniquement sur les roues avant, soit sur les quatre roues de façon non permanente.

Pour ce dernier cas de figure, en usage normal, le Duster se comporte comme une traction, mais dès que le besoin se fait sentir, jusqu’à 50 % du couple est envoyé sur les roues arrière. Pour améliorer les capacités de franchissement des versions 4×4, leurs boîtes de vitesses à 6 rapports présentent une première plus courte. Le 85 ch. diesel uniquement commercialisé en 4×2 est accouplé à une boîte à 5 rapports comme le moteur essence dans sa version 4×2.

Le Duster 4×2, confortable et silencieux

A son volant, le Duster se fait vite remarquer par ses qualités routières. La tenue de route se révèle de bonne facture, grâce à un train avant pseudo Mac-Pherson, issu de la Logan et un train arrière avec un essieu en H, venu lui de la Logan MCV pour la version 4×2, mais aussi par un centre de gravité assez bas et un poids d’à peine 1.160 kg concernant le modèle essence.

De plus, les suspensions restent souples, contribuant au confort de la voiture peu bruyante au demeurant.

Sur les chemins poussiéreux et caillouteux, même constat, et le Duster se comporte remarquablement bien d’autant que sa garde au sol de 205 mm et ses angles de franchissement lui permettent de se jouer de pas mal d’obstacles.

Attention cependant, les skis de protections sont en plastique, contrairement à ceux du 4×4, en tôle, destiné à affronter de plus grosses difficultés que des trottoirs.

Le Duster 4×4, étonnant tout terrain

Évidemment, si l’on attaque des endroits défoncés, instables ou glissants, la transmission intégrale est indispensable, et le Duster 4×4 confirme alors sa vocation de tout terrain. La garde au sol passe à 210 mm, la suspension arrière est confiée à des multi bras et un premier rapport court lui offre  des possibilités décuplées.

Le couple à bas régime du diesel est alors un plus indéniable. Mais attention, la transmission 4×4, c’est tout de même, 90 kg en plus et le diesel c’est 30 à 40 kg de plus sur le train avant.

Ce qui influe sur sa consommation et sa vivacité sur le goudron.

Au bout du compte, ce Dacia  Duster est un véhicule très intelligent, car très polyvalent, pouvant s’adapter à la ville par sa taille comme à la campagne par sa stature, convenir à une famille par son habitabilité et son confort et séduire par son aspect et son esprit de liberté.

La  ‘’ nouvelle ‘’ voiture de loisirs par excellence.

Et si ce Dacia Duster était tout compte fait ‘’ LA ‘  voiture de l’année 2010 !

Gilles Gaignault
Photos : Eric Philippe

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply