MITJET SERIES A LEDENON : DES TRIPLES HISTORIQUES …

Pour la première fois de son histoire, la firme Škoda a inscrit son nom tout en haut du palmarès d’une course disputée sur un circuit français, excepté le Trophée Andros, bien sûr.

Ce ‘’ P’tit ‘’ événement s’est déroulé ce dimanche sur le circuit gardois de Nîmes-Lédenon, où les Škoda Fabia ont en outre réalisé un sensationnel… triplé !!!

Performance confirmée et renouvelée ensuite quelques heures par un nouveau… 1-2-3 obtenu à l’issue de la quatrième et dernière course du jour, en Mitjet Séries.

Assurément cette Fabia Cup, emmenée par Xavier Dayrautle P’tit frère – est bien lancée !

Cela s’est passé en Mit Jet Séries, la discipline qu’organise avec un énorme succès, Jean Philippe Dayraut 

L’heure du laitier est à peine passée !

Le soleil amorce une lente ascension au-dessus des collines de Lédenon. Au fond le majestueux Pont du Gard est encore enveloppé dans la brume …
Alors que dire d’Uzés et sa Duchesse pas trés loin !!!

Il est encore tôt sur le circuit mais vu le programme en ce dimanche, les pilotes de la Mitjet ont du se lever aux aurores pour rouler !

Qu’importe comme nous le lâche l’ami rémois, Jean Jacques Compas

 ‘’ On n’est pas la pour rigoler… ‘’

Les anciens Champions Jacques Goudchaux et Jean Noel Lanctuit, poursuivant :

« C’est bien connu, l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt » !

L’ancien Champion de France  en F Ford, Goudchaux, soutenu par son fidèle ami Jean Alesi, venu faire un tour – il habite à quelques lieues de Lédenon à Avignon – ne croyait pas si bien dire, lui qui … gagnera un peu plus tard cette course… matinale !!!

L’index de la main droite pointé vers l’est, la main gauche disposée en visière sur son front, Jean-Philippe Dayraut, le ‘’Napoléon’’ du Mit Jet, juché sur la terrasse du dernier étage de la tour de contrôle, pousse une exclamation:

« Une Škoda  en tête ! »

Une Škoda? Fichtre…

Il est 8 heures passées de quelques minutes, l’instant est historique !!!!

Christophe Anquetil vient en effet de placer sa Škoda n° 4 en tête du peloton de 50 voitures, au sein duquel chacun attaque de bon cœur, de bon matin!

Depuis que Škoda France a décidé d’accompagner le lancement de sa nouvelle Fabia par une compétition abordable et conviviale, cinq courses se sont déroulées : quatre à Nogaro, le week-end de Pâques, et une la veille samedi à Lédenon.

Mais jamais encore la Mit Jet du premier, n’arborait la belle calandre Škoda. On va même voir mieux dans cette course matinale qui annonce une journée radieuse :

« Les trois premières voitures sont des Škoda », jette encore Dayraut, qui ne jure plus que par la marque depuis qu’il a remporté le Trophée Andros à deux reprises au volant d’une Fabia version « glace ».

Trois Škoda aux trois premières au deuxième tour, et toujours trois à l’arrivée !

Après quelques époustouflantes passes d’armes entre Christophe Anquetil, Xavier Dayraut et Jacques Goudchaux, qui finira par l’emporter « au métier » et pour… 22 millièmes sur Anquetil !

« J’ignorais que j’avais gagné, tant l’écart était faible » nous avouait Jacques Goudchaux l’instant d’après.

Et de préciser :

« Ce n’est que lorsque Jean-Philippe Dayraut, l’organisateur, m’a fait garer devant le panneau P1, juste sous le podium, que j’ai compris ».

 
Un bonheur ne venant jamais seul, les trois mêmes offraient un nouveau triplé Škoda, lequel  ponctuait en fin d’après-midi, la journée, avec cette fois dans l’ordre Christophe Anquetil – Xavier Dayraut – Jacques Goudchaux.

Résultat qui permettait à Xavier, jeune frère (17 ans et demi), de Jean-Philippe, de conserver sa première place en tête de la Fabia Cup.

Le premier pilote à avoir fait triompher une Škoda  en circuit, Jacques Goudchaux, aujourd’hui âgé de… 46 ans, est loin d’être un inconnu dans le sport automobile !

Sacré lauréat d’un volant organisé par un manufacturier de tabac au légendaire cow boy, il a ensuite brillé , décrochant un titre de Champion de France en monoplace en 1986 (12 victoires en 13 courses en Formule Ford). Puis, il a couru en F3 et en F 3000 et aux 24 Heures du Mans, faisant de l’un des ses adversaires un fidéle ami : Jean Alesi.

Au point que ce dernier est monté samedi en voisin d’Avignon pour le saluer… et l’encourager.

Quelques heures plus tard, son pote triomphait…

Sur que ‘’ Jeannot ‘’ lui a porté chance !
Et devrait venir plus souvent…

Ensuite, le  » vieux  » LANCTUIT, ex collégue sur les circuits du pére Goudchaux,et ami dans la vie, s’offrait lui aussi à son tour un podium !

Décidémment, c’était la journée des pilotes du Team Bordeaux racing

Gilles Gaignault
Photos : Olivier Guigues – Didier Bonnet

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply