TOUR AUTO : A BORD DE LA CORVETTE DE L’EQUIPAGE VANDROMME – VIVIER

 

Pour la cinquième année consécutive, Philippe Vandromme et Frédéric Vivier participent  au Tour Auto.

Depuis sa création en 1992, la formule du Tour Auto n’a pas changé, ou presque. Réunir pendant cinq jours assurément ce que l’on peut facilement qualifier de plus beau ‘’ Musée roulant au monde ‘’ soit 220 voitures de collection !

Et les faire traverser chaque année au début du printemps  la France profonde.

Et faire se dérouler devant elles près de 2000 kilomètres d’asphalte, entre routes de charme et circuits automobiles de renom comme Magny cours, Charade voire le très réputé Paul Ricard en Provence.


Après s’être fait admirer dans les Jardins des Tuileries, la caravane de cette 19éme édition moderne du Tour Auto a mis le  ‘’ Cap au sud ‘’ des ce mardi pour rallier la Nièvre et la première épreuve sur circuit

Laquelle s’est déroulée à Magny Cours. De la direction Vichy, halte traditionnelle du Tour. Ce mercredi, l’Auvergne et son incontournable circuit de Charade étaient au menu avant une étape inédite des ce jeudi à Lyon.

Pour cette édition 2010. Philippe Vandromme et Frédéric Vivier alignent leur fantastique Corvette C3 de 1972 et ils espèrent que leur numéro de course, le 270 leur portera chance…

Faire mieux que 2009 ne sera pas difficile puisque la vénérable américaine n’avait pas terminé la première étape après une casse incompréhensible du gros V8 « Big Block » des les premiers kilomètres…

Du coup, lassé des abandons à répétition qui lui ‘’gâchaient’’ son plaisir, Philippe pendant l’inter-saison a choisi et décidé de changer de base et il a rejoint la nouvelle structure « historique » gérée par Philippe Poincloux, manager du Team LAA (Luc Alphand Aventures) et basée elle dans la technopole du circuit du Mans.

Remise en question, changement de méthodes et gros travail sur la Corvette pour corriger les défauts « de jeunesse » de « l’aïeule » !

Philippe Vandromme nous explique:

« Aujourd’hui, notre Corvette est dorlotée au Mans chez Luc Alphand Historique, et la séance d’essais organisée en mars nous a permis de corriger nombre de défauts importants avant notre engagement sur ce Tour Auto. Nous n’avons plus droit à l’erreur et l’organisateur du Tour Auto, Patrick Peter, nous a prévenu, non sans humour, qu’il était maintenant grand temps de finir ses courses !»

Philippe Vandromme poursuit :

« Depuis que nous avons acquis cette auto, nous n’avons connu que des problèmes qui nous ont empêché de finir les courses sur lesquelles nous l’engagions. Tour Auto, Tour de Corse Historique… A chaque fois une nouvelle casse…Elle était basée chez son préparateur dans le sud de la France et mon emploi du temps m’empêchait de m’en occuper pleinement… C’est pourtant une auto fantastique, populaire, passionnante mais capricieuse… Elle a besoin d’une attention de tous les instants et je ne pouvais organiser des séances d’essais dans ces conditions. »

Le patron du groupe des Maisons France Confort nous raconte :

« Cette soirée à Paris, est l’unique occasion de l’année de nous réunir à Paris. Nos courses se déroulent habituellement à l’étranger et nous sommes heureux, la veille du départ, de recevoir ceux qui nous suivent toute l’année. C’est aussi une pression supplémentaire mais je pense que nous avons tout fait pour préparer une auto fiable, et performante, comme l’était cette Corvette qui a toujours bien figuré pendant les 24 Heures du Mans des années 70. »

La confiance revenue, après une séance d’essai enfin convaincante, et malgré les petits tracas qui l’ont émaillée, l’équipage n°270 s’est élancé ce mardi 20 avril de Paris avec le désir de rallier enfin l’arrivée et de  ‘’ voir la mer ‘’ à Beaulieu !Et ce après une soirée de départ sous un beau soleil de Printemps où étaient réunis tous les partenaires et amis du duo Francilien.

C’est donc plein de confiance que les deux amis roulent au milieu des plus belles autos de la planète. Un véritable musée automobile roulant qui provoque sur les routes de France de longues files de spectateurs venus vibrer au son des vénérables moteurs de compétition.

Et le public se déplace ravi, rien que pour le plaisir des yeux mais aussi des oreilles vu les bolides engagés.

A Magny-Cours, premier rendez-vous sur circuit du Tour 2010, les plateaux de compétition partis en premier ont fait l’objet de belles empoignades, quelques fois très « musclées ». L’abandon malheureux du favori potentiel de l’épreuve Hugo Payen sur Jaguar Type E laisse la voie libre à Shaun Lynn pour prendre la tête du classement en fin de journée.

Mais les challengers sont nombreux et les résultats finaux ne sont certainement pas joués!


Arrivé à Vichy, Frédéric Vivier nous résume leurs deux premières journées de leur sublime Corvette :

« Nous avons rencontrés quelques galères au cours de ce début d’épreuve. Tout d’’abord l’alternateur a lâché peu avant d’arriver à Nevers. Notre assistance composée de supers mécaniciens de l’équipe LAA (Luc Alphand Aventures), Anthony et Jeremy nous l’ont changé en moins de dix minutes. Mais, nouveau souci en entrant sur le circuit de Magny courts ou cette fois, c’est la courroie qui péte. Du coup, on n’a pas effectué la course. Mercredi, Charade s’est bien passé jusqu’au dernier tour ou l’huile moteur s’est mise à chauffer. Donc, STOP immédiat. En fait, on connait de très très gros problèmes de vibrations avec le moteur de la Corvette. Mais nos malheurs étaient loin d’être finis car soixante dix km avant Lyon, on a subitement connu une baisse de pression d’huile. Nouvel arrêt forcé. On a constaté qu’à force de vibrer, le sabot à découpé le filtre à huile. Nouvelle attente de l’assistance. Arrivés et parvenus tardivement à Lyon, on a évidemment écopé d’une lourde pénalité..»

Qu’à cela ne tienne !

Et comme nous l’a dit Frédéric Vivier :

«  Le classement c’est foutu. Mais ce n’est pas grave. On poursuit  pour se faire plaisir en traversant ces si jolis coins perdus de France. »

Preuve que la passion automobile a toujours autant d’adeptes, surtout lorsqu’elle est accessible à tous.

Et de conclure :

« Heureusement que Philippe Poincloux le boss de l’équipe Alphand nous a envoyé deux tops mécanos car sinon pas sur que nous soyons toujours la en course  »

Ce jeudi matin, l’équipage Numéro 270, a repris la route pour la troisième étape en direction de la prestigieuse station alpine de Megève

Gilles Gaignault
Photos : (Photoclassicracing)

 

SUPERBES PAYSAGES AUTOUR DU CIRCUIT DE CHARADE

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply