WRC : LOEB-ELENA ET CITROEN REMPORTENT UN RALLYE DE TURQUIE VOLCANIQUE !!!

 57éme VICTOIRE POUR LA PAIRE LOEB-ELENA

Troisième succès aussi en Turquie.

Leader avec 16’’ d’avance sur Petter Solberg dimanche matin au départ de cette troisième journée, l’Alsacien a finalement accru peu à peu son avantage au fil des spéciales pour finalement terminer l’épreuve avec un écart de 54"5 sur le Norvégien, et 1’43"4 sur le Finlandais Mikko Hirvonen

 
En effectuant un sans-faute au volant de la ‘’diabolique’’  C4, lors de cette troisième et dernière journée de course, Sébastien Loeb et Daniel Elena remportent une troisième victoire consécutive à l’arrivée du Rallye de Turquie, après leurs succès obtenus au Mexique et en Jordanie.

Ce nouveau succès permet à l’équipage de l’équipe  Citroën Total d’accentuer son avance au Championnat du Monde des Rallyes Pilotes’.

Seul bémol pour l’équipe Française : La seconde C4 ‘officielle ‘’ de Dani Sordo et Marc Marti a été hélas malheureusement contrainte à l’abandon lors de cette ultime étape.

Redoutée depuis le début du rallye, la pluie tombait enfin dans la nuit de samedi à dimanche. Pour cette dernière étape, les concurrents devaient effectuer deux passages dans une boucle de trois spéciales.

Tracés sur un sol en terre glaise, les chronos des spéciales de Deniz et Mudarli (ES18 et 19) étaient  en début de matinée annulés en raison de leur impraticabilité. La pluie, tombée pendant la nuit et qui a contraint les organisateurs à annuler ces deux premières spéciales du jour, a facilité la tâche de Loeb, lequel n’était plus pénalisé en ouvrant la route.

La journée ne débutait donc qu’avec la spéciale de Ballica (ES20).

Ouvrant la route, Sébastien Loeb et Daniel Elena qui après avoir hérités de la tète du Rallye samedi soir et craignaient de devoir ‘’ balayer ‘’ la piste, profitaient des conditions humides pour signer le meilleur temps.

 
De retour au parc d’assistance de Pendik pour l’assistance de mi-journée, l’équipage de la C4 N°1 n’en revenait toujours pas d’avoir effectué un saut d’une longueur de… 85 mètres !

« C’était une sensation incroyable, car nous sommes restés en l’air pendant plusieurs secondes » 

 Et l’Alsacien d’ajouter avec humour :

« Jamais nous n’aurions pensé lors des reconnaissances que nous sauterions aussi loin ! Nous nous sommes faits quelques autres chaleurs, mais il fallait continuer à attaquer. »

Il remportait ce Rallye de Turquie avec une belle avance sur une autre Citroën, la C4 ‘’ privée ‘’ de Petter Solberg 

Lequel n’est autre que le dernier pilote sacré Champion du monde avant l’avènement d’un certain … Loeb, en la personne de Petter Solberg, sacré fin 2003 !

Sordo lui expliquait :

« Cette spéciale était vraiment difficile et nous n’avons plus pris de risques dès lors que nous savions que Mikko était au ralenti. C’est bien d’avoir récupéré la troisième position, mais les dernières spéciales seront tout aussi délicates à négocier. »

 
Dani ne croyait pas si bien dire !


Le Vice champion du monde déclarant :

« Ce matin au départ j’espérais pouvoir me battre pour la seconde place, voire la victoire. J’ai tout donné et fait une erreur qui m’a fait perdre ma troisième place, mais finalement je suis sur le podium donc ce n’est pas si grave. Sébastien prend le large au championnat, il faudra donc se rattraper lors du prochain rallye. »

Lors de cette spéciale, Dani Sordo sur l’autre C4 s’emparait de la troisième place en profitant de la crevaison de Mikko Hirvonen

Les spéciales de Deniz et Mudarli ayant sensiblement séché au course de la matinée, la direction de course décidait de les maintenir au programme de la seconde boucle.

Las, dans Deniz 2 (ES21), l’Espagnol de Citroën se faisait bêtement piéger sur une portion boueuse :

 « Je n’étais pas le premier à sortir à cet endroit, c’était une véritable patinoire. La voiture a touché un arbre et un triangle a cassé. Juste derrière moi, Sébastien Ogier est sorti au même endroit, nos deux voitures se sont mêmes touchées. Contrairement à nous, il a pu repartir… »

Sébastien Loeb, quant à lui, poursuivait sa démonstration. Il signait deux meilleurs temps avant de se relâcher dans la dernière spéciale.

« C’est une victoire qui me fait plaisir, car elle a été acquise lors d’un rallye où la bagarre sportive a été longtemps indécise. Le parcours était un véritable défi, avec des sections extrêmement rapides et d’autres où il fallait penser à préserver la mécanique. Une fois encore, nous avons été aidés par la fiabilité parfaite de la C4 WRC. Cette troisième victoire consécutive nous permet de faire le break au Championnat du Monde, puisque nous comptons désormais quarante points d’avance sur notre plus proche poursuivant. »


Leaders durant douze des vingt-trois épreuves spéciales du Rallye, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia terminent finalement à la quatrième place du classement général final.

Sébastien Ogier, privé de l’opportunité de se battre pour la victoire par l’explosion d’un pneumatique la veille alors qu’il occupait la première position, signait le troisième temps à moins d’une seconde de Sébastien Loeb de l’ES20 

 Quant à leur équipier ‘’ célèbre ‘’, Kimi Räikkönen et son copilote Kaj Lindström, ils finissent à une sensationnelle cinquième place pour leur quatrième épreuve de niveau mondiale !

Leur meilleur résultat avec la C4 Citroen WRC.

Fabuleux.

L’ancien Champion du monde de F1, continue son apprentissage et visiblement ‘’ Iceman ‘’ apprend et apprend vite. Après des débuts laborieux en Suède, Kimi ne cesse de progresser. Après déjà une belle huitième place en Jordanie, le voila cinquième à Istanbul !

Franchement CHAPEAU

Car il devance des pilotes très expérimentés de la trempe de Wilson, Latvala et Vilagra !

Excusez du peu…

Avec Ogier et Kimi, le Citroën Junior Team est d’ailleurs l’équipe qui marque le plus de points à l’arrivée de cette quatrième manche du Championnat du Monde des Rallyes WRC de la FIA.

Longue de 114,60 kilomètres chronométrés, la troisième journée du Rallye de Turquie a, on l’a dit plus haut  été amputée de deux épreuves spéciales ce matin. Rendus impraticables par les fortes pluies nocturnes, Deniz 1 et Mudarli 1  .

La compétition reprenait dans Ballica (ES20). 

Avec un dernier scratch en fin de rallye, Sébastien terminait tout de même à une belle quatrième place :

« Globalement, je suis satisfait. C’était presque parfait ! Nous avons réussi à nous battre devant durant une bonne partie du rallye. Nous sommes sur la bonne voie. La voiture a été parfaite et l’équipe fait du super travail. Désormais, je suis impatient d’arriver en Nouvelle-Zélande. »

 
Auparavant à mi journée il lâchait :
 

« Nous n’avons malheureusement plus grand-chose à jouer. La course est différente aujourd’hui. Nous continuons sur un bon rythme car il est toujours intéressant d’accumuler des kilomètres pour engranger toujours plus d’expérience… Mais il n’y a plus la même motivation, c’est évident. »


Kimi Räikkönen poursuivait également sa progression pour terminer au cinquième rang, son meilleur résultat en rallye WRC :

 
« Je me sens de plus en plus en confiance au volant de la Citroën C4 WRC. Je suis vraiment satisfait du rythme que nous arrivons à conserver sans prendre de risques. Nous sommes en mesure de nous rapprocher des temps des pilotes de devant. C’était notre objectif principal. Le travail avec toute l’équipe porte ses fruits. Je me sens de plus en plus en confiance. Nous avons quelques semaines avant notre prochain rallye mais le but ne changera pas, il faudra continuer à nous améliorer. »

Grâce à la fiabilité de ses deux Citroën C4 WRC et de ses équipages, le Citroën Junior Team réussit la performance d’être l’équipe qui marque le plus de points au Championnat du Monde des Constructeurs avec 27 points.

Le Citroën Junior Team conforte ainsi sa troisième position après quatre épreuves derrière les deux équipes officielles, Citroën et Ford.

Benoit Nogier, le Team-manager concluant :

« Nous avons vécu une épreuve avec de nombreux rebondissements. Certains de ces événements ont été à notre avantage mais nous avons aussi subi un coup du sort avec la crevaison de Sébastien hier. Cela n’enlève rien à sa très grande performance. Les voitures n’ont connu aucun problème. Nos Citroën C4 WRC sont fiables et nos deux pilotes ont prouvé qu’elles étaient très performantes. Kimi a fait son meilleur rallye depuis le début de la saison. Ce ne fut pas qu’une course d’endurance, il a devancé certains de ses rivaux à la régulière et c’est la preuve qu’il progresse. C’est très encourageant pour toute l’équipe. Nous irons en Nouvelle-Zélande avec Sébastien Ogier, motivés pour faire un nouveau bon résultat ! »


Gilles Gaignault
Photos : Teams

LE CLASSEMENT GENERAL DU RALLYE DE TURQUIE

1. Loeb-Elena (Citroen C4) en 3h01’38”7
2. P. Solberg-Mills (Citroen C4) à 54”5
3. Hirvonen-Lehtinen (Ford Focus RS) à 1’43”4
4. Ogier-Ingrassia(Citroen C4) à 3’46”0
5. Raikkonen-Lindstrom (Citroen C4) à 6’44”3
6. Villagra-Diaz (Ford Focus RS) à 7’56”7
7. Wilson-Martin (Ford Focus RS) à 8’29”8
8. Latvala-Anttila (Ford Focus RS) à 19’44”2
9. Kuipers-Miclotte (Ford Fiesta S2000) à 23’22”2
10. Burkart-Kachel (Suzuki Swift Super2000) à 27’04”7
11. Broccoli-Forina (Renault Clio R3) à 30’58"4

LE CLASSEMENT DES PILOTES






1. Loeb : 93 pts
2. P.Solberg : 53 pts
3. Hirvonen : 52 pts
4. Latvala : 47 pts
5. Ogier : 45 pts
6. Sordo : 24 pts
7. Wilson : 22 pts
8. Villagra : 20 pts
9. H.Solberg : 18 pts
10. Raikkonen : 14 pts



CLASSEMENT DES CONSTRUCTEURS


1. Citroen : 126
pts
2. Ford : 111 pts
3. Citroen Jr : 75
pts
4. Ford Stobart : 56 pts
5. Ford Munchi’s : 26 pts
 

WRC

About Author

gilles

Leave a Reply