F1 : DOUBLE DES MC LAREN, BUTTON PREND LE LARGE AU CHAMPIONNAT DU MONDE

 BUTTON TRIOMPHE EN CHAMPION A SHANGAI

Le Britannique Jenson Button a remporté à Shanghai le Grand Prix de Chine, quatrième manche du Championnat du monde de F1 de la saison 2010.

Son coéquipier et compatriote Lewis Hamilton qui termine second permet à l’écurie McLaren de réussir un nouveau doublé.

Le podium est complété par la Mercedes de l’Allemand Nico Rosberg. Performance qui permet ainsi à la firme à l’étoile d’obtenir un sensationnel triplé avec ses moteurs

Ce dimanche 18 avril 2010 restera assurément dans les annales et une date a inscrire sur les tablettes pour Mercedes.

En effet, la firme à l’étoile en réussissant à placer trois de ses moteurs sur le podium a égalisé sa dernière ‘’ performance ‘’ du genre !!!

Laquelle datait tout de même !

En effet, il faut remonter au… 16 juin 1955 pour trouver trace d’un pareil exploit!

Ce jour-là, à Aintree, à l’occasion du Grand Prix de Grande Bretagne, les invincibles ‘’ Flèches d’argent ‘’ s’offrent un sensationnel triplé avec dans l’ordre le Britannique Sterling Moss, l’Argentin Juan Manuel Fangio et l’Allemand Karl Kling.

Pour Moss, il s’agit de sa première victoire en F1. Quant à Fangio cette seconde place lui offre son… troisième titre mondial

Il aura donc fallu attendre… cinquante cinq ans pour que la firme de Stuttgart, réédite pareil exploit !


Button devient ainsi le septième pilote à gagner le GP de Chine depuis sa création après Vettel (2009)Hamilton  (2008)Kimi Räikkönen (2007)Michael Schumacher (2006)Fernando Alonso (2005) et Rubens Barrichello, premier à inscrire son nom sur les tablettes du premier GP à Shangai.

Comme lors de sa victoire au GP d’Australie à Melbourne, le Champion du monde en titre, Button s’est imposé grâce à une excellente tactique et une stratégie parfaite du à sa parfaite science de la course, changeant deux fois ses  pneumatiques et ce alors que ses principaux adversaires ont multiplié les arrêts aux stands – cinq notamment pour Fernando Alonso – au fil des averses tombées régulièrement sur le circuit de Shanghai.

 
A l’arrivée sitôt redescendu du podium, l’heureux vainqueur déclarait :

« Pour moi, c’est ma meilleure victoire. Chaque fois qu’on gagne, on pense que c’est notre meilleure victoire, mais celle-ci est très spéciale car elle a été acquise dans des conditions plutôt dures. Mais ce n’était pas seulement la chance d’avoir fait les bons choix par rapport à la météo. Vers la fin, l’équipe me disait : "tu es deux secondes plus rapide que tout le monde, excepté Lewis". Nous avions un bon rythme de course dans ces conditions humides. Bien sûr, nous ne savons toujours pas ce que nous valons sur le sec, mais nous allons l’oublier pour le moment et simplement profiter de cette victoire sur piste mouillée. »

 La pluie a d’ailleurs considérablement bouleversé ce Grand Prix de Chine, ce qui a eu  très probablement pour effet de ruiner la course des deux Red Bull de Sebastian Vettel et Mark Webber qui occupaient la première ligne sur la grille de départ.

Et qui depuis le lancement de la saison s’étaient montrées régulièrement les plus rapides sur piste sèche. Après sa pole, sa troisième cette année en quatre GP, la quatrième étant à mettre à l’actif de son partenaire Mark Webber, on imaginait samedi soir assister à une nouvelle démonstration des monoplaces Autrichiennes !

Las, il n’en a rien été, les très mauvaises conditions météorologiques bouleversant la donne…   .

De ce fait les deux pilotes Red Bull bien que partis depuis la première ligne – mais Alonso lequel sera ensuite pénalisé  leur a volé la vedette – sont rentrés dans le rang au fil des tours, des averses et des changements de gommes, pour terminer seulement sixième et huitième, à la faveur de mauvais choix stratégiques.

 
D’où une nouvelle énorme déception après les abandons de début de saison.

A l’inverse, les deux pilotes du Team McLaren, le tenant du titre mondial, Jenson Button mais également Lewis Hamilton, ont profité de ces mauvaises conditions pour surnager et survoler la course Chinoise.

Tout d’abord, le Champion du monde 2008, extrêmement rapide ce dimanche, a une fois de plus fait le spectacle ne cessant d’attaquer et multipliant les dépassements pour finalement finir en seconde position, en terminant devant la Mercedes de Nico Rosberg, excellent troisième au terme d’une course intelligente et sage.

 
Lequel Hamilton une fois descendu de sa monoplace dans le parc fermé se jetait dans les bras de son équipier, ivre de bonheur. Un peu plus tard, Lewis racontait :

« Tout d’abord, bravo à Jenson. Il a fait un boulot incroyable, et oui il a pris la meilleure décision quant aux pneus. Mais ce fut très éprouvant. En début de course, j’ai pris la décision très, très tard de changer mes pneus, à la moitié du dernier virage, et ce n’était clairement pas la bonne décision. Je me suis battu dans le peloton, nous avons tous les deux fait un boulot sensationnel et le mérite en revient à l’équipe. Pour moi, c’était OK (la remontée de la pit lane à côté de Vettel). L’équipe m’a libéré lorsqu’elle a jugé que c’était le bon moment mais j’ai eu pas mal de patinage et j’ai eu du mal à m’extraire de mon emplacement. En repartant, j’ai noté que Sebastian était là, et il me poussait légèrement vers la droite. Nos roues se sont touchées mais à part ça je pense que c’était réglo »


Leader du Championnat en débarquant à Shangai, l’Espagnol  Fernando Alonso a lui aussi fait le spectacle sur la piste comme …dans les stands et s’est de nouveau révélé comme un réel candidat a la couronne suprême en fin d’année. L’ancien double Champion du monde a également été l’un des grands animateurs du jour.

La recrue de la Scuderia Ferrari, vu son rythme sur la piste, aurait même très certainement pu triompher et l’emporter s’il n’avait écopé d’une pénalité pour avoir légèrement anticipé son départ, s’élançant selon les caméras vidéos avant que les feux rouges ne s’éteignent !

Difficile d’apprécier ou non cette décision, l’accélération restant furtive sur les images, un milliardième de seconde…

« Nous avons stoppé cinq fois, ce qui est inhabituel ! Tout compte fait, je pense que nous avons pris les bonnes décisions. Dans une course comme ça, on comprend à la fin ce qui était la meilleure chose à faire car personne sur le muret ou dans la voiture n’a de boule de cristal ! J’ai commis une grosse erreur au départ car mes reflexes m’ont abandonné et je suis parti très tôt. Cela ne m’était jamais arrivé et je me suis déçu. Le dépassement sur Felipe – sur la voie d’accès à la pit lane – ? S’il n’était pas mon coéquipier, on en parlerait moins. Pour moi, c’était une manœuvre normale et ça n’a vraiment pas compromis notre relation. Nous avons un gros potentiel et nous espérons avoir des courses normales comme à Bahreïn. Le début de championnat s’est bien passé : nous avons montré être compétitifs sur toutes les pistes et nous avons tout ce qu’il faut pour viser le titre. Clairement, nous devons améliorer notre total de points et notre performance en qualification. McLaren mérite la place de leader, car même s’ils n’ont pas la meilleure voiture, ils en ont tiré la quintessence à chaque moment. » 

Et que dire du jeune Rosberg ?

Ayant signé très tôt, trop… tôt pensaient même certains et ce suite au recrutement tardif d’un certain … Michael Schumacher, le jeune Nico profite pleinement de la présence et de la ‘’ COLOSSALE ‘’ expérience de son illustre partenaire.

Ce dimanche, à Shangai, il a encore prouvé que la présence d’un tel équipier ne lui faisait à la fois aucune ombre, ni même peur !

« C’est fantastique d’être sur le podium pour la deuxième fois de suite. Ce fut une course riche en rebondissements et nous avons fait de très bons choix qui nous ont mis en lice pour ce résultat. Suivant les conseils de Jock Clear, mon ingénieur, j’ai décidé de rester en slicks et j’était bien décidé lorsque la première averse est arrivée. J’étais embarqué dans ça, et j’ai pensé : ‘S’il te plait la pluie, arrête !’ Mais c’était la bonne décision et ce fut un sentiment agréable de mener pendant un moment. Quand il s’est mis à pleuvoir à nouveau, j’ai souffert d’une grosse dégradation des pneus intermédiaires et Jenson m’a alors passé. Nous n’avions pas exactement le rythme requis en inter mais cette place sur le podium est géniale. Nous avons fait un pas dans la bonne direction ce week-end. »

De ce Grand Prix de Chine, nous retiendrons encore la confirmation du renouveau des monoplaces Renault. Lesquelles confirment l’excellente impression vécue à l’occasion des trois premiers GP (Bahrein-Australie-Malaisie)   

 
Le Polonais Robert Kubica, longtemps troisième se classe cinquième sous le drapeau à damiers, manquant encore il est vrai visiblement de rythme par rapport aux écuries de tête.

 
« La course a été très disputée et je suis content d’avoir pu marquer encore quelques points. J’ai pris un mauvais départ et j’ai perdu plusieurs positions, mais nous avons choisi de rester en slicks lorsqu’il a commencé à pleuvoir et cela m’a permis de remonter jusqu’à la 3e place. Cela dit, le moment critique de la course est arrivé lorsque la voiture de sécurité est intervenue. Cela a mis fin à mes espoirs de podium parce que l’écart qui me séparait de mes poursuivants a été réduit à zéro. Je suis satisfait de ma position, mais je suis tout de même un peu frustré de manquer le podium.»

Cependant que son lieutenant, le jeune ‘’ Rookie ‘’ Russe Vitaly Petrov obtient une inattendue septième place,  empochant ainsi avec brio et aussi surtout panache ses tous premiers points en F1 de sa jeune carrière. Les premiers points aussi en GP d’un pilote Russe !

Chapeau et respect à lui car Petrov l’audacieux sur cette piste détrempée s’est même carrément payé le luxe de dépasser tout simplement la ‘’voiture-cousine’’, la Red Bull Renault du pourtant trés chevronné et expérimenté  Australien Mark Webber et aussi la Mercedes de l’Allemand Michael Schumacher, ancien multiple Champion du monde !

Ce qui n’est pa rien et valorise cette perf de Petrov !


«  Je suis très content de terminer ma première course de Formule 1 et de marquer mes premiers points. Le Grand Prix a été difficile et il n’a pas été simple de prendre les bonnes décisions. Au début, lorsqu’il a commencé à pleuvoir, certains pilotes sont rentrés pour passer les pneus intermédiaires, mais nous avons décidé de rester en slicks et c’était la bonne décision. Une fois encore, le timing était le bon. Lorsque j’ai passé mon deuxième train d’intermédiaires, je savais qu’il serait important de les préserver mais nous ne savions pas si la piste allait sécher, ou s’il allait continuer à pleuvoir. Cela dit, j’ai continué à attaquer, les ingénieurs me disaient que j’avais un bon rythme, et dans les derniers tours j’ai pu réaliser deux belles manœuvres de dépassement, surtout face à Schumacher et à Webber, afin de gagner encore des places. »

Mal à l’aise tout au long de ce week-end chinois, ‘’ Schumi ‘’ a été pale en piste aux essais chronométrés comme en course et il ne termine qu’à une modeste et bien triste dixième place.

Il s’en explique :

« C’est le genre de course dont on veut ne pas se souvenir, tout le week-end en fait. Elle ne fut pas bonne pour moi et pas bonne de ma part. Il faut la prendre comme une expérience supplémentaire et l’accepter même si c’est frustrant car je n’ai pas été capable de tirer parti de mes pneus. Ma stratégie de ce point de vue ne fut pas impressionnante étant donné que dans les dix derniers tours ils étaient fichus et ressemblaient plus à des slicks qu’à des inter. J’étais de ceux qui avaient passé leurs derniers sets assez tard et nous aurions faire différemment. Dans l’ensemble, j’ai livré des bagarres serrées, ce qui était plaisant, mais mon dernier arrêt est intervenu trop tôt, et à la fin mes bagarres étaient malheureusement sans espoir. » 

 Un mot encore pour rire qu’un autre ‘’ cador ‘’ a souffert à Shangai dimanche !

Tout simplement celui qui au départ de ce GP de Chine occupait le commandement au classement provisoire du Championnat du monde, millésime 2010…

Le Brésilien de Ferrari n’a été que l’ombre de lui-même, mal à l’aise surclassé en piste et en plus dans le retour aux stands pour les changements de pneumatiques par son équipier Alonso. Un Fernando survolté et qui lui a fait la totale en déboulant ‘’à fond la caisse’’ pour le dépasser dans l’étroit couloir qui mène aux stands.

A l’arrivée Felipe Massa, n’apparait qu’à une neuvième place indigne de lui. Par contre la saison s’annonce … chaude chez Ferrari car visiblement Alonso est la pour remporter le Championnat et Massa va souffrir, croyez-nous.

Le culot qu’il a montré à Shangai prouve que Fernando est dans la peau d’un candidat potentiel au titre suprême, prêt à tout, à l’attaque permanente et extrêmement incisif !

Equipier ou pas, il taille sa route !!!

« Ce fut une course très compliquée et je ne suis pas content du résultat. Bien sûr, deux points c’est mieux que rien, mais il faudra faire mieux dans les courses à venir et ça signifie du travail de développement sur la voiture. Dès le départ, ce fut difficile de faire le bon choix en matière de pneus car la météo changeait. Concernant le dépassement opéré par Fernando, je suis passé dans une flaque en sortant de l’épingle et j’ai légèrement perdu le contrôle. Du coup, il est parvenu à passer à l’intérieur et a me doubler en allant dans la pit lane. J’ai perdu des places à cause de ça car j’ai du attendre derrière lui. Dans les derniers tours, j’avais beaucoup de mal avec mes pneus mais Michael  souffrait bien plus que moi et je l’ai passé. »

En signant la neuvième victoire de sa carrière et déjà la seconde de l’actuelle saison , le Champion du monde en titre fait ‘’ coup double ‘’ car ce succès lui permet de s’emparer de la tête du classement provisoire du Championnat du monde 2010, où il détrône le Brésilien Felipe Massa. 

Button totalise après les quatre premiers GP, 60 points. Soit 10 de plus que  son dauphin, Nico Rosberg, inattendu second !

Alonso et Hamilton pointent eux ex aequo au troisième rang du Championnat avec 49 points.

 
Quant aux deux pilotes Red Bull, imbattables en qualifications ou ils ont empochés les quatre pôles sur … quatre possibles, assorti de deux premières lignes, ils naviguent incroyablement beaucoup plus loin !!!

Vettel se retrouve cinquième ce dimanche soir, ayant scoré 45 points alors que Webber pointe à la huitième place avec … vingt huit points seulement dans son escarcelle

La cinquième épreuve du Championnat du monde, le Grand Prix d’Espagne, aura lieu le 9 mai prochain sur le circuit Catalan de Montmélo au nord de Barcelone.

Gilles Gaignault
Photos : Teams – Bernard Asset et Bridgestone

LE CLASSEMENT DU GP DE CHINE

1 – Jenson Button (McLaren MP4/25-Mercedes) – Les 56 tours en 1h51’53"993


2 – Lewis Hamilton (McLaren MP4/25-Mercedes) à 1"530

3 – Nico Rosberg (Mercedes MGP W01) à 9"484

4 – Fernando Alonso (Ferrari F10) à 11"869


5 – Robert Kubica (Renault R30) à 22"213

6 – Sebastian Vettel (Red Bull RB6-Renault) à 33”310


7 – Vitaly Petrov (Renault R30) à 47"600


8 – Mark Webber (Red Bull RB6-Renault) à 52"172

9 – Felipe Massa (Ferrari F10) à 57”796

10 – Michael Schumacher (Mercedes MGP W01) à 1’01"749


11 – Adrian Sutil (Force India VJM03-Mercedes) à 1’02"874


12 – Rubens Barrichello (Williams FW32-Cosworth) à 1’03"665

13 – Jaime Alguersuari (Toro Rosso STR5-Ferrari) à 1’11"416

14 – Heikki Kovalainen (Lotus T127-Cosworth) à 1 tour

15 – Nico Hulkenberg (Williams FW32-Cosworth) à 1 tour

16 – Bruno Senna (HRT F110-Cosworth) à 2 tours

17 – Karun Chandhok (HRT F110-Cosworth) à 4 tours

ABANDONS

Jarno Trulli (Lotus T127-Cosworth)
Lucas Di Grassi (Virgin VR01-Cosworth)
Pedro De La Rosa (Sauber C29-Ferrari)
Sebastien Buemi (Toro Rosso STR5-Ferrari)
Kamui Kobayashi (Sauber C29-Ferrari)
Vitantonio Liuzzi (Force India VJM03-Mercedes)

Lucas Di Grassi (Virgin VR01-Cosworth) : Non partant

MEILLEUR TOUR : Lewis Hamilton en 1’42"061

LE CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT DES PILOTES

1. Button : 60 pts – 2. Rosberg : 50 pts – 3. Alonso et Hamilton : 49 pts – 5. Vettel : 45 pts – 6. Massa : 41 pts – 7. Kubica : 40 pts – 8.Webber : 28 pts – 9. Sutil et Schumacher : 10 pts – 11.Liuzzi : 8 pts – 12. Petrov : 6 pts – 13. Barrichello : 5 pts – 14. Alguersuari : 2 pts – 15. Hulkenberg : 1 pt

LE CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

1. McLaren-Mercedes : 109 pts – 2.Ferrari : 90 pts – 3. Red Bull-Renault : 73 pts – 4.Mercedes : 60 pts – 5. Renault : 46 pts – 6.Force India-Mercedes : 18 pts – 7.Williams-Cosworth : 6 pts – 8.Toro Rosso-Ferrari : 2 pts
 

F1

About Author

gilles

Leave a Reply