F1 : RETOUR DE BIBENDUM EN GRAND PRIX !!! ON Y EST PRESQUE…

 

Michelin de retour sur les circuits de GP F1 ?

…  Il en reste qu’à en convenir des modalités 

‘’Bib’’ tout près de (re)sauter dans le baquet…

Question de jours ?

Au train où va le rapprochement de leurs points de vue, Michelin et la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) ne sont plus loin de trouver la voie d’un d’accord qui  ramènera le manufacturier dans le paddock de la Formule 1.

Il semble bien qu’il ne s’agisse dorénavant plus qu’une question de jours…

Sauf rebondissement, l’accord est en phase de négociation avancée. Certes, la Formule 1 dont le japonais Bridgestone veut se séparer au terme de cette saison, n’est pas à un revirement près. Toutefois un faisceau de lourdes présomptions plaide en faveur du retour imminent de ‘’Bib ‘’ dans un univers qu’il abandonna en 2007 à son concurrent nippon, après avoir été déserté dix ans plus tôt par  l’américain  d’Akron, le manufacturier Goodyear.

A l’usure.

D’une même voix…

Le rapprochement n’est pas seulement verbal.

Des propos de Nick Shorrock, patron de la compétition du groupe Clermontois tout dernièrement ici sur autonewsinfo (voir lien) :

« La course doit servir le produit »

aux récentes interventions de Jean Todt du haut de la Présidence de la FIA :

« La F1 doit être utile »

Il apparaît que les parties tiennent désormais le même langage !!! Pour ne pas dire qu’ils partagent un terrain d’entente favorable à un accord rapide.

L’urgence d’une solution, pour ne pas laisser les monoplaces sur la jante au terme de l’actuelle campagne, veut que le successeur soit désigné sans tarder.

Les Coréens Kumho et Hankookbien présents ce week-end en LMS – se sont  d’ailleurs portés candidats mais ne sont pas en mesure de se montrer aussi compétitifs à court terme que le réclament les bolides.

En regard, Michelin qui ne fait pas secret de ses intentions, propose une réactivité qui n’est plus à démontrer… contre un ensemble de suggestions. Dans son optique, il s’agit principalement d’aménager les coûts de son implication.

D’où sa proposition de réduire le nombre et la variété des gommes mises à disposition et de solliciter une participation des écuries. Se dessinent en filigrane plusieurs révolutions, dont la moindre ne serait pas le passage de 13 à 18 pouces du diamètre des pneus.

D’où une profonde remise en question des mœurs d’un milieu, guère habitué à mettre la main à la poche, et conduit par ailleurs  à réviser « grandement » ses bolides.

Voilà qu’elles unes des pièces d’un dossier si proche de  l’ébullition qu’il provoque même déja … des fuites !!!

A l’évidence, le service Motorsport du groupe que dirige l’ancien responsable F1 de la maison, se trouve à la veille d’élargir notablement un calendrier déjà chargé avec l’endurance.

Mais l’entreprise a prouvé par le passé qu’elle sait gérer simultanément son engagement sur plusieurs tableaux.

REVELATION : Le destin funeste  d’Edouard Michelin lié à la F1

Malgré sa décision de quitter l’univers de la Formule 1, n’y trouvant plus son compte de compétitivité avec l’appel au manufacturier unique, Edouard Michelin n’avait pas complètement tourné la page sur ce chapitre.

Au lendemain de l’épisode, adroitement géré, de la déroute de ‘’Bib’’ au Grand Prix des USA à  Indianapolis (forfait des écuries chaussées par Michelin) les rapports s’étaient certes envenimés et considérablement dégradés avec les dirigeants de la FIA, tout spécialement avec son Président d’alors, le très sectaire Max Mosley.

Toutefois, conscient de l’enjeu et de l’impact de la F1, Edouard Michelin restait en rapport avec le patron de Bridgestone, dans l‘optique d’une redistribution des rôles.

Une rencontre à ce propos, devait avoir lieu … à Genève le lundi suivant la partie tragique au cours de laquelle le dirigeant du groupe Français perdit la vie.

« Pour honorer ce rendez-vous important pour la reconsidération des positions des deux entreprises au sujet de la F1, Monsieur Michelin avança sa sortie en mer »

Nous confia, un jour de présentation du Team Toyota …. un haut responsable de la marque japonaise !!!


Le destin du regretté patron auvergnat, disparu prématurément noyé lors d’une partie de pèche en mer au sud de la Bretagne le 26 mai 2006, au large de l’Île de Sein, allait basculer sur cette décision d’anticiper la partie de pêche mortelle .

 

Michelin au palmarès : UNE EMPREINTE GEANTE

Précocement installés dans les gènes à l’origine de l’entreprise (1895 course Paris Bordeaux et retour), l’esprit compétition de la manufacture Michelin fut grandement réactivé à la création d’un service dédié dans les années soixante.

Conçu comme un laboratoire d’innovation, cet engagement sur la scène sportive couronna la technologie radiale.

 Introduite aux roues de la Renault turbo RS 01, elle allait conquérir le paddock  accumulant un total de …102 victoires au cours des deux périodes (1977-1984 puis 2000-2006) de sa présence en F1.

La saison 2005 marqua le sommet de suprématie sur le milieu de la monoplace avec pas moins de… 18 succès à son actif sur … 19 Grands Prix, avec en prime » Cerise sur le gateau  »  les deux titres mondiaux de l’écurie  Renault et  de son Champion du monde de  pilote, l’Espagnol Fernando Alonso.

Cette deuxième époque, lancée aussi discrètement que celle qui s’annonce, s’acheva par une démonstration de Heikki Kovalainen, le 12 décembre dans les rues de Clermont au volant du bolide de Fernando Alonso.

Depuis comme toujours et dans la plus totale discrétion de la féodale maison Clermontoise, les responsables de la manufacture Michelin n’avaient réellement JAMAIS rompus le dialogue et les contacts

Aussi bien avec le pouvoir sportif qu’avec le ‘’ gourou ‘’ grand argentier et Maitre absolu du business, alias Bernie Ecclestone

Sans oublier bien suir non plus on l’a dit les discutions avec l’actuel manufacturier : Bridgestone.

Ni non plus les acteurs : Les écuries, les principales intéressées

Gilles Gaignault et Jean François Meunier
Photos : Constructeur –Patrick Martinoli 

    

SUJET PRECEDENT 

http://www.autonewsinfo.com/index.php?option=com_content&task=view&id=5207&Itemid=112      


F1

About Author

gilles

Leave a Reply