BELCAR ENDURANCE 2010 : QUANTITE ET QUALITE A NOUVEAU REUNIES

Avant même le premier meeting de Zolder, ce week-end dans le cadre du Gordon Finest Race, Speedworld peut se réjouir d’avoir atteint un de ses principaux objectifs hivernaux en présentant un plateau d’une quarantaine d’équipages digne, tant en quantité qu’en qualité, avec le retour de pilotes de la trempe d’Anthony Kumpen, Marc Goossens, Jan Heylen, Greg Franchi ou le Néerlandais Jaap Van Lagen du Belcar de…  la belle époque ! 

Aux pilotes et Teams maintenant d’écrire un beau scénario pour ce premier épisode limbourgeois de 2h30.

 

L’an dernier, le Belgian GT s’était achevé avec une douzaine de voitures.

Six mois plus tard, grâce aux efforts de tout le monde (teams, pilotes, sponsors et organisateurs) et à la fusion intelligente avec la Dunlop Endurance Cup, le  » new  »Belcar va prendre son envol dimanche à 13h20 avec une grille d’une quarantaine d’autos.

Une première victoire.

Sept marques et une douzaine de GT3 de pointe

Même si le Belcar Endurance Championship 2010 est toujours ouvert aux anciennes GT2 voire GT1 de la DSMEC, ce sont les plus récentes GT3 qui, comme dans la majorité des championnats nationaux désormais, tiendront le haut du pavé.

Sur le papier, cinq marques devraient jouer la gagne :

Audi, Porsche, Aston Martin, Ferrari et Dodge.

Tenant du titre pilotes avec le sacre l’an dernier de la paire Hemroulle-Verbergt, Audi revient cette saison avec deux magnifiques R8 LMS dont la préparation est désormais confiée au très soigneux Team WRT managé par Vincent Vosse et René Verbist.

Un « dream team » engageant deux équipages de pointe avec d’une part les revenants Anthony Kumpen et Greg Franchi, de l’autre la reconduction du binôme Verbist-Longin qui avait rapporté à sa Porsche First la couronne des Teams en 2009.

Dans le clan des Vice-champions KRK, on n’aligne plus deux mais bien trois Dodge Viper très colorées pour les tandems Koen Wauters et Jeffrey Van Hooydonk, Kris Wauters et Jan Heylen ainsi que Raf Vanthoor et Stéphane Lémeret.

Du lourd pour les Clouseau band qui connaissent maintenant la musique…

Comme souvent, Porsche est à nouveau la marque la mieux représentée, tant en GT3 qu’en GT Open.

De retour au niveau national, l’équipe Prospeed aligne deux nouvelles 911 GT3-R pour les duos Goossens-Soulet et Maes-Ide.

Et si le jeune Enzo Ide (18 ans) devra encore apprendre les ficelles du métier, l’équipage de pointe se présente comme un des principaux candidats au titre.

N’oublions pas non plus les Cup S de Brinkman-Jacob et surtout celle frappée du célèbre  » numéro1 »  de First Motorsport :

Le  »Champion des Teams » alignera en effet l’ex-pilote officiel Lada en WTCC, le rapide Hollandais, Jaap Van Lagen, aux côtés de l’expérimenté Henk Haane.

Du côté de Ferrari, la famille Thiers et le Britannique Ian Dockerill (épaulé par le véloce Steven Kane) disposeront de l’évolution Scuderia de la 430 tandis que Frédéric Bouvy et Damien Coens devront se contenter de la voiture avec laquelle ils ont été couronnés voici deux ans.

Mais en endurance, elle pourrait encore avoir une belle carte à jouer.

N’oublions pas non plus l’Aston Martin DBRS9, magnifique dans sa légendaire livrée Gulf, d’Eddy Renard et de Tim Verbergt, battant désormais pavillon Aston Martin Brussels.

Une voiture qui devrait toutefois se montrer plus à l’aise dans les grands espaces de … Francorchamps.

Pour clôturer la liste des GT3, on signalera que la Lamborghini Gallardo LP560 Argo s’est montrée la plus rapide jeudi dernier aux mains d’un pilote essayeur allemand.

De quoi certainement motiver Niels Lagrange et Dany De Laet épaulés par l’Allemand Kenneth Heyer.

Enfin, rien que pour le bruit et …. la présence féminine, on se réjouit de la présence (toujours à confirmer toutefois) de la Maserati du Francorchamps Racing confiée à Sarah Bovy et Marc Blaton.

Du monde aussi en GT Open et Division Tourisme

Ouverte principalement aux voitures roulant l’an dernier en Dunlop Cup (rappelons que cette année, tout le monde est chaussé par Michelin en Belcar), la catégorie GT Open verra s’affronter une demi douzaine de Porsche GT2 et Supercup, deux Mosler (Moore et Mext), une Ultima, une Saker et une BMW GT Z3 M.

Enfin, on recense une dizaine de concurrents dans la Division Tourismela Renault Clio « Rudolph » de Roger et Edward Grouwels sera isolée au milieu d’une meute de BMW de tous poils avec la 130i à moteur M3 de Guino Kenis (épaulé par Wim Lumbeek et Patrick Smets), des 120D, 130 GTR et M3 E46.

Qui montera sur la plus haute marche des différents podiums ?

Réponse dimanche vers 16h au terme d’une première manche s’annonçant très ouverte à tous les niveaux.

Le soleil devrait être de la partie, les animations dans le paddock sont nombreuses et l’entrée sur invitation (à télécharger sur différents sites dont celui de l’organisateur) est gratuite.

Qu’on se le dise…

Christian Colinet

Photos : Belcar

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply