CARRERA CUP 2010 : PREMIER PODIUM EN PORSCHE POUR JONATHAN

 PREMIER PODIUM EN CARRERA CUP POUR HIRSCHI

Vice-Champion 2009 de l’Eurocup Mégane Trophy, Jonathan Hirschi s’est dirigé vers les disciplines GT. Avant de disputer le tout nouveau Championnat du monde FIA GT1 avec une Aston Martin du Team Hexis Aston Martin, le jeune pilote Suisse a entamé à l’occasion des Coupes de Pâques à Nogaro, l’autre volet de son programme qu’est la Porsche Carrera Cup France.

Direction Nogaro et ses traditionnelles Coupes de Pâques 

Il nous raconte ses grands débuts dans cette discipline qu’il découvre :

« Pour préparer cette première épreuve de la saison avec l’équipe Pro GT by Almeras, j’étais venu faire une journée d’essais qui s’était bien passée. Lorsque je suis revenu jeudi pour la journée d’essais libres d’avant meeting, c’était la première fois que je roulais avec la 911 sur une piste “gras-mouillée“. Le vendredi, c’était aussi la première fois que je rodais des disques et plaquettes de freins sur cette auto. Je me suis fait un peu surprendre et suis parti pour un petit tout-droit. J’ai effleuré un mur et j’ai perdu la séance. »

Et il poursuit :

« En première qualification samedi, j’ai été contraint de roder à nouveau disques et plaquettes avec les pneus neufs. Je n’ai pris aucun risque et terminé cinquième. Dans la deuxième qualification, c’était un peu mieux avec le quatrième chrono et j’ai un peu réduit l’écart, malgré une piste un peu grasse à cause de quelques gouttes de pluie. Les acquisitions de données ont confirmé que j’avais des progrès à faire au freinage. Car j’ai toujours freiné du pied gauche avec les voitures de course et j’ai dû me remettre à freiner du pied droit, une obligation avec la Porsche. J’ai encore quelques difficultés dans le dosage en faisant du talon-pointe, et il faut que je travaille ce point. En course ce n’est pas l’idéal, donc je m’y consacrerai spécialement à Lédenon lors des essais libres du jeudi. »

Mais laissons lui décortiquer sa première course en Carrera Cup :

« Dans l’épreuve du dimanche, cela a bien marché mais j’ai été un peu trop optimiste en tentant de passer Guillot au premier gros freinage en bout de ligne droite. J’ai tiré tout droit, mais sans perdre de place. Mes pneus n’étaient pas les plus efficaces au début, vu les pressions que nous avions choisies, et j’ai attendu un peu. Au bout du sixième tour, j’ai pu le dépasser sans trop de difficultés car j’étais un peu plus vite que lui.»

Alors bien positionné en quatrième position, Jonathan a encore gagné une place lorsque Kevin Estre, reconnu pour avoir légèrement anticipé le départ, a du à la demande de la direction de course, observé un passage au stand obligatoire.

Ce premier podium en Carrera Cup étant de bon augure, Jonathan Hirschi se retrouvait au quatrième rang sur la grille du lundi de Pâques, cette fois sous le soleil revenu.

« Je n’ai pas pris le meilleur départ possible, même si j’ai conservé ma place. Puis, pendant les cinq premiers tours, l’auto n’avait pas une bonne adhérence générale, même si l’équilibre était satisfaisant.»

Au cinquième passage, Jonathan accusait un retard de six secondes sur le trio de tête.

« Quand j’ai vu à l’affichage qu’il restait dix tours, cela s’est mis à marcher et je suis remonté sur la tête.»

« Nogaro n’étant pas mon circuit préféré, terminer troisième et quatrième pour mon premier meeting en Porsche est plus que satisfaisant et correct. Cela pourrait encore être mieux, car j’ai encore tout à apprendre de cette voiture qui est très spécifique. Nous verrons comment cela va évoluer. En tout cas, cette première épreuve m’a permis de constater que cette série monotype est vraiment un beau produit.»

Gilles Gaignault
Photos : Team

En fin de course, l’écart avec l’expérimenté Makowiecki s’est sensiblement réduit, ce dernier étant en délicatesse avec le comportement de sa voiture.

Porsche Cup

About Author

gilles

Leave a Reply