MERCEDES : MAGNIFIQUE LA CLASSE E CABRIOLET

LA GRANDE CLASSE  !!! 

Après la sortie de la nouvelle Classe E berline il y a un an, Mercedes a décliné tout d’abord le Coupé puis le break, et enfin il complète sa gamme avec le cabriolet.

Pas de toit en dur qui se replie, mais une capote classique en tissu pour conserver une silhouette fluide et de la place dans le coffre.

De quoi partir en vacances en famille, parce que c’est une vraie 4 places. Très confortable, très sûre, elle affiche aussi un tarif  très Mercedes… à partir de 46.900 €.

 

Mercedes est une marque qui respecte les traditions et dans cet esprit apparaît logiquement un cabriolet pour compléter la gamme de la Classe E.

Un cabriolet tout ce qu’il y a de traditionnel avec une capote classique en tissu ayant pour but de conserver à la voiture la silhouette et la fluidité du coupé, tout comme son habitabilité.

D’ailleurs, son habitacle est semblable à ce dernier, reprenant bien évidemment le même poste de conduite, la fonction Easy-Entry pour faciliter l’accès aux places arrière et le groom qui tend aux passagers avant la ceinture de sécurité.

Ainsi, la Classe E Cabriolet prétend à juste raison pouvoir accueillir 4 passagers dans de bonnes conditions aussi bien pour l’espace dévolu que pour le confort en toute saison, que ce soit capote en place ou repliée. Long de 4,70 m, large de 1,78 m et haut de 1,40 m, ses cotes sont d’ailleurs identiques, si ce n’est la hauteur qui gagne à peine un centimètre par le fait des différentes couches de toile formant une épaisseur de 23,5 mm.

 

Une capote silencieuse, chaude et imperméable au vent

 

La capote, insonorisée et entièrement automatique, s’ouvre et se referme automatiquement en 20 secondes. Le mécanisme fonctionne même pendant la marche, jusqu’à une allure de 40 km/h.

La capote se replie dans un puits situé derrière la paroi arrière, faisant varié la capacité du coffre de 300 à 390 litres. Autrement dit, à peine 60 litres de moins que le Coupé, ce qui demeure très correct.

 

En hiver, même décapotée, la Classe E Cabriolet est capable de tenir ses occupants bien au chaud. En effet, intégré dans les dossiers des sièges avant, de l’air chaud est pulsé par des buses orientables montées dans les appuie-tête pour venir réchauffer le cou et la nuque des passagers.

Mais surtout, dans un cabriolet il faut combattre les remous d’air et pour cela, Mercedes a imaginé un pare-vent automatique pouvant être déployé en appuyant simplement sur une touche jusqu’à une allure de 160 km/h.

Il s’agit d’un déflecteur aérodynamique avec filet intégré pouvant être avancé d’environ 6 cm, au niveau du cadre de pare-brise.

 

Une fois en place, il diminue sensiblement les turbulences dans l’habitacle et vient en complément d’un pare-vent disposé entre les sièges arrière.

 

De 170 à 388 ch et des boîtes mécaniques ou automatiques

 

Pour animer son Cabriolet, Mercedes lui fournit les mêmes motorisations qu’au Coupé, il n’y a pas de raisons qu’il en soit autrement. Pour les diesel, il s’agit donc d’un 2,2 litres 4 cylindres en ligne décliné en 170 ch et 204 ch, associé à une boîte mécanique à 6 rapports et d’un 3 litres V6 de 231 ch accouplé à une boîte automatique à 7 rapports.

Pour les essence, on trouve un 4 cylindres en ligne de 1,8 litres décliné en 184 ch et 204 ch, un 3,5 litres V6 de 292 ch et 5,5 litres V8 de 388 ch.

Ils sont tous associés à des boîtes automatiques, à 5 rapports pour les 1,8 litres, à 7 rapports pour les V6 et V8.

Une version écologique du 184 ch sera proposé plus tard en boîte mécanique à 6 rapports et la fonction Stop/Start.

Un cabriolet étant davantage utilisé dans un esprit de liberté prédominant sur la notion de performance, il est évident qu’un 4 cylindres peut suffire au bonheur de son conducteur.

Toutefois, dès que l’on conduit un 6 cylindres, le plaisir est décuplé tant il convient mieux à la philosophie de la voiture, qui dépasse entre autres les 1.700 kg, avec leur onctuosité et leur silence de fonctionnement apaisant.

 

Sécurité maximale, active et passive

 

Côté sécurité, Mercedes n’a jamais lésiné et son nouveau cabriolet comporte des arceaux de sécurité, des montants avant renforcés par deux tubes supplémentaires, des montants médians ancrés dans les bas de caisse et sept airbags dont des airbags de tête, ce qui est une innovation pour un cabriolet.

Le système de protection antiretournement se compose de deux arceaux robustes placés derrière les dossiers arrière, dissimulés dans les appuie-tête.

Dès que les capteurs intégrés au calculateur d’airbags détectent un danger pour les occupants, les ressorts précontraints sont activés par commande pyrotechnique et les arceaux se déploient en quelques fractions de seconde.

La Classe E cabriolet comporte de nombreux autres équipements de sécurité exemplaires, parmi lesquels le système de détection de somnolence, la technologie d’éclairage code-phare automatique, le capot moteur actif et le régulateur de vitesse.

Comme on le voit, Mercedes tient à ses clients, tant il est vrai qu’un bon client est un client vivant !

Mais surtout un client capable de débourser entre 46.900 € et 76.700 € sans compter les options…

Sans compter tout court !!!

                                                                                                                      Texte et Photos : Philippe LACROIX

 

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply