F1 : SUCCES … INATTENDU DE LA MCLAREN DE JENSON BUTTON

 VICTOIRE DE LA MCLAREN DE JENSON BUTTON

JENSON : COUP DE POKER A MELBOURNE

La pluie s’est invitée ce dimanche matin sur le circuit de l’Albert Park à Melbourne, brouillant ainsi les cartes vingt minutes avant le départ du GP !

Néanmoins, au terme d’un Grand Prix intense marqué par de multiples coups de théâtre, c’est le Britannique Jenson Button, Champion du monde en titre qui a remporté l’épreuve au volant de sa McLaren.

Un peu à la surprise générale, l’ancien pilote de Brawn GP et recrue du Team McLaren, seulement  quatrième sur la grille triomphe donc ce dimanche, à Melbourne, remportant incroyablement son deuxième Grand Prix d’Australie consécutif.

 

Pourtant tout aurait pu déjà se terminer des le … premier virage ou  sa McLaren heurtait la Ferrari de Fernando Alonso, laquelle harponnait, alors bloquée en tête à queue en milieu de piste, la Mercedes de l’infortuné et revenant Michael Schumacher !

Mais si dernier malheureusement voyait quelques mètres à peine après l’envol, son Grand Prix d’Australie ruiné devant repasser par les stands pour changer son capot avant, la McLaren du Champion du monde 2009, miraculeusement, n’avait subi elle aucun dégât !

Pas plus que la Ferrari…

Chance quand tu nous tiens !

Le bonheur des uns (Alonso – Button) fait parfois le malheur (Schumacher). Ainsi va la vie !     .

Audacieux, changeant très rapidement des le septième des cinquante huit tours, ses gommes pour monter rapidement en tout début de GP des pneus slicks alors que la meute poursuivait en pneumatiques pluie,  Button grâce à ce véritable ‘’ coup de poker ‘’ car la pluie semblait devoir continuer, s’est donc mis en orbite pour viser la victoire.

Alors que le gros du peloton regagnait à son tour les stands pour effectuer la même opération, Button une fois la meute revenue en piste, se retrouvait alors en seconde position derrière la très performante Red Bull Renault de Vettel.

Lequel comme à Bahreïn, il y a deux semaines caracolait en tête et semblait devoir se diriger vers sa première victoire de la saison lorsque subitement, peu avant la mi –course (28éme des 58 tours) et incroyablement comme lors du  GP de Bahreïn, le jeune prodige Allemand était hélas de nouveau trahi par la mécanique , victime de ses freins qui l’envoyaient dans les graviers dont on reste très souvent hélas prisonnier !!!

Vettel, hors course, du coup bien placé en embuscade suite à sa fine stratégie de début de GP et celle bien sur de son équipe, Button s’emparait alors du commandement.

Ne commettant absolument aucune faute et au fil des tours conduisant à la perfection, Jenson s’envolait vers une inattendue mais amplement méritée victoire, remportant des son second GP chez McLaren, le huitième succès de sa carrière

Sitôt redescendu du podium, l’heureux vainqeur s’exprimait sur ce beau succès :

« C’était ma décision de conserver les gommes tendres pendant les  51 tours. C’est très facile pour un pilote de juger les conditions de piste. Le team, lui, peut voir les nuages mais sur la piste on sent bien ce qui se passe. Au début, la voiture n’avait pas d’équilibre en intermédiaires et j’ai vraiment lutté. Je me suis donc dis ‘’Mettons les slick pour voir ce que ça donne’’. La trajectoire était sèche mais quand même humide par endroits et, en prenant la pit lane, je me suis de nouveau dis  ‘’C’est une décision catastrophique" car il pleuvait. Je suis d’ailleurs immédiatement sorti jardiné dés le virage 3 mais après, une fois dans le rythme, j’ai fait quelques bons tours et j’ai passé trois ou quatre voitures. C’était la bonne décision. J’ai suis très heureux. Cette victoire est très spéciale. Ça m’a pris du temps pour bien prendre mes marques dans la voiture mais l’équipe a été fantastique. Elle m’a très bien accueilli. Ça a été très difficile de s’adapter au cockpit, je ne trouverai pas les mots exacts pour le dire. C’est une sensation très spéciale et nous allons capitaliser là-dessus. Je sens que je gagne en confiance et j’espère que nous pourrons faire quelque chose de similaire dés la prochaine course en Malaisie car c’est agréable. »

De manière tout aussi surprenante, le Polonais Robert Kubica remarquablement bien parti – il était neuvième sur la grille – mais occupait déjà une superbe quatrième place au premier tour, finit à la seconde place offrant lui, à l’équipe Renault un formidable podium que personne, absolument personne chez les ‘’ Jaunes ‘’ n’aurait jamais en ce début de Championnat osé imaginé ni même envisagé !!!

Le tout aussi inattendu … dauphin, Robert Kubica  lui il déclarait :

« Ce fut difficile car nous avons eu du mal à monter les pneumatiques en température. Nous avons vu Jenson très rapide en slick et nous nous sommes arrêtés au même tour. Les mécanos ont fait un boulot fantastique car nous avons passé Felipe  au stand, mais Jenson était trop rapide pour oser espérer le rattraper »

Un très incisif Felipe Massa au volant de la Ferrari complète le podium.

Suivent dans l’ordre le lauréat du GP de Bahreïn, l’ancien double Champion du monde l’Espagnol Fernando Alonso dont la Ferrari on l’a dit, a été heurté dans l’accrochage du départ par la McLaren du futur vainqueur et qui bien que reparti bon dernier finit à une superbe quatrième place.

Pour lui aussi, dommage…

Lequel Alonso obtient cette très belle récompense après, d’une part une sensationnelle remontée slalomant d’abord au milieu des ‘’anonymes ‘’ puis une formidable succession de passes d’armes avec son équipier Massa mais aussi la Red Bull de Mark Weber et la Mc Laren de Lewis Hamilton, finalement sixième.

Pour sa par Michael Schumacher qui s’est arrêté à trois reprises – le seul parmi les ténors tous les autres ne stoppant que deux fois – se classe seulement dixième avec sa Mercedes.

Dommage qu’il ait été victime de l’accrochage du départ mettant aux prises Button et Alonso. Car on s’en souvient, comme le regretté Ayrton Senna, ‘’Schumi ‘’ a souvent au cours de sa … ‘’première’’ carrière, été souverain et irrésistible sous la pluie…

Dommage que ‘’Dame chance’’ l’ait ignoré ce dimanche car sinon, qui sait !!!

Les deux grands déçus de cette seconde manche du mondial 2010 ont fait part de leur dépits !

Ainsi Sébastien Vettel, contraint à l’abandon au 26e tour :

« Mes freins ont lâché. Plus tôt dans le tour, j’ai senti des vibrations. Il n’y avait rien à faire et j’ai donc perdu le contrôle de ma monoplace. C’est dommage. On avait le contrôle de la course même si les conditions étaient délicates. Ça me casse les c… On fait tout ce qu’on peut pour donner le meilleur de nous-mêmes. Je ne blâme personne mais on a besoin d’être à notre top pour espérer rallier l’arrivée en Malaisie, la semaine prochaine ».

De son côté celui qui est l’objet de toutes les attentions, Michael Schumacher, sérieusement frustré lâchait après sa décevante dixième place :

« J’aurais pu faire une bonne course aujourd’hui. Il a donc été très frustrant de me faire percuter juste après le départ. Si cet incident a conditionné la suite de ma course, de tels événements arrivent parfois et il faut juste se dire "C’est la Formule 1". Je suis reparti en queue de peloton mais je dois dire que j’ai tout de même éprouvé beaucoup de plaisir. Notre vitesse était bonne, quelquefois même plus rapide que les voitures de tête. C’est bien d’être rentré dans les points. A nous de nous servir de ces bonnes sensations pour la prochaine épreuve».

Au classement provisoire du Championnat Pilotes, c’est toujours Fernando Alonso qui pointe en tête (37 points) précédant Félipe  Massa (33) et Jenson Button (31).

Le classement des Constructeurs fait aussi la part belle à Ferrari (70 points), leader devant le Team McLaren (54) et l’équipe Mercedes (29).

‘’Reine’’ incontestée des essais, l’écurie Red Bull Renault n’occupe que le quatrième rang seulement, à égalité de points avec celle de la ‘’maison-mère’’, Renault.

Prochain rendez-vous dans une semaine sur le circuit de Sepang prés de Kuala Lumpur pour le GP de Malaisie.

Gilles Gaignault

Photos : Team et Bridgestone

QUELLE PERF DE LA RENAULT DE ROBERT KUBICA !!!!

LE CLASSEMENT DU GRAND PRIX D’AUSTRALIE

 

1   J. BUTTON  (McLaren-Mercedes): 1h33’36"531Moyenne : 197.1 km/h

2   R. KUBICA  (Renault RS27) à 12"034

3   F. MASSA  ‘Ferrari) à 14"488

4   F. ALONSO  (Ferrari) à 16"304

5   N. ROSBERG  (Mercedes) à 16"683

6   L. HAMILTON  (McLaren-Mercedes) à 29"898

7   V. LIUZZI  (Force India-Mercedes) à 59"847

8   R. BARRICHELLO  (Williams-Cosworth) à 1’00"536

9   M. WEBBER  (Red Bull Racing-Renault RS27) à 1’07"319

10   M. SCHUMACHER  (Mercedes) à 1’09"391

11   J. ALGUERSUARI  (Toro Rosso-Ferrari) à 1’11"301

12   P. DE LA ROSA  (Sauber-Ferrari) à 1’14"084

13   H. KOVALAINEN  (Lotus-Cosworth) à 2 tours

14   K. CHANDHOK  (Hispania Racing-Cosworth) à 5 tours

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT PILOTE

1  Fernando Alonso : 37 Points   

2  Félipe Massa : 33 pts

3  Jenson Button : 31 pts

4  Lewis Hamilton : 23 pts

5  Nico Rosberg : 20 pts

6  Robert Kubica : 18 pts

7  Sébastien Vettel : 12 pts

8  Michael Schumacher : 9 pts

9  Vitantonio Liuzzi : 8 pts

10  Mark Webber : 6 pts

11  Rubens Barrichello : 5 pts

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DES CONSTRUCTEURS

 

1  Ferrari : 70 Points

2  McLaren-Mercedes : 54 pts

3  Mercedes-Benz-Mercedes : 29 pts

4 Renault et Red Bull Renault : 18 pts

6  Force India-Mercedes : 8 pts

7  Williams-Cosworth : 5 pts 

F1

About Author

admin

Leave a Reply