RALLYE D’ARGENTINE : TRIOMPHE POUR HANNINEN ET SKODA

 

Leader dès la deuxième spéciale, le Finlandais Juho Hanninen, au volant de l’une des Skoda Fabia a remporté le Rallye d’Argentine, après avoir littéralement survolé cette troisième manche de la saison IRC, accentuant ainsi son avance en tête du Championnat.


Avec Guy Wilks et Jan Kopecky, tous deux aussi également au volant d’une Skoda Fabia, sur le podium, le constructeur Tchèque signe un sensationnel triplé.

Disputé dans des conditions pas toujours évidentes, le Rallye d’Argentine a donc accouché d’un troisième vainqueur en autant d’épreuves disputées depuis le début de la saison IRC.

Après Hirvonen victorieux lors du Monte Carlo et Meeke, lauréat lui au Brésil à Curitiba.

Juho Hanninen a ainsi imposé la Fabia S2000 du constructeur Tchèque sur les pistes humides tracées autour de Carlos Paz, ce week-end.

 

Le pilote Skoda et futur vainqueur a d’ailleurs usé d’une stratégie relativement similaire à celle qu’avait utilisée Kris Meeke, tout récemment au Brésil.

A savoir que le jeune Finlandais a ainsi creusé un écart important dès la première étape avant de gérer sa course, le deuxième jour.

S’il confiait pourtant vouloir absolument adopter une …attaque plus cool , Hanninen n’en a pas moins pourtant et incroyablement signé cinq des … sept temps scratches au menu de cette ultime journée, preuve si besoin en était que la confiance était bien présente.


A l’arrivée le vainqueur lâchait :

« C’était un rallye vraiment superbe et magnifique et je suis enchanté. »

Et d’ajouter un brin malicieux :

«  Maintenant je vais fêter ça ! »

Si le vainqueur du Rallye de Russie 2009 affichait un large sourire, que dire de ses rivaux !
Derrière, ses adversaires visiblement rapidement résignés à viser non plus la victoire mais la place de … premier derrière le Finlandais, affichaient des visages déçus.

Victimes de problèmes mécaniques divers, ils n’ont pas eu d’autres choix que de laisser s’échapper inexorablement Juho Hanninen vers une indiscutable victoire.

Second et troisième pendant la plus grande partie du rallye, Guy Wilks (Skoda Fabia) et Kris Meeke (Peugeot 207 S2000) ont ensuite rencontré des fortunes diverses.

 
Le premier nommé a ainsi connu un problème de pédales de freins lors de l’ES10 cependant que le second devait lui composer avec un problème d’accélérateur d’abord, puis un bris de suspension ensuite.

Meeke, Le Nord-Irlandais a même été contraint à l’abandon avant la dernière Super spéciale du rallye.

 
Malchance qui a alors profité au Tchèque Jan Kopecky qui ainsi amène sa Skoda Fabia sur la dernière marche du podium permettant ainsi au constructeur Tchèque de Mlada Boleslav de s’offrir un formidable triplé avec Hanninen et Wilks.

Derrière le trio Skoda et aprés l’abandon de Meeke, la bataille entre les pilotes ‘’ locaux ‘’ a  fait rage entre la Subaru Impreza de Gabriel Pozzo et la Ford Fiesta de Federico Villagra pour le gain de la quatrième place.

Villagra, fort mécontent du peu de puissance que lui procurait le moteur Ford de sa Fiesta S2000, n’était visiblement pas suffisamment rapide pour pouvoir espérer devancer et distancer Gabriel Pozzo pourtant au volant d’une petite Groupe N.

Les deux hommes sont donc restés au coude à coude tout au long du rallye et c’est finalement Pozzo qui a eu le dernier mot pour 10’’3.

C’est dire si pour eux le Rallye a été … CHAUD !!! pour eux

Les derniers points attribués l’ont finalement été au Portugais de Peugeot, Bruno Magalhaes (sixième), à Nicolás Madero dont la Mitsubishi Lancer finit septième et enfin à Diego Dominguez (Mitsubishi Lancer) qui se classe lui huitième.

 

Un mot encore pour signaler que le dernier des hommes de Skoda, le Qatari Nasser al-Attiyah, lequel nourrissait de grandes ambitions sur ce rallye, a connu des débuts difficiles dans ce Championnat  IRC.
Au volant d’une Fabia dont il ne maîtrisait pas encore complètement le comportement, le Qatari avait déjà lourdement hypothéqué ses chances de succès dès la première étape.

Premier à s’élancer sur la route et victime de deux crevaisons, samedi, Al-Attiyah qui avait concédé beaucoup de temps a ensuite perdu tout espoir de rejoindre l’arrivée dans l’ES10, à la suite d’un problème d’allumage qui l’a hélas malheureusement contraint à abandonner.

Le prochain rendez-vous aura lieu à l’occasion du Rallye des Açores

Gilles Gaignault
Photos : Team et IRC

Après la Ford Fiesta de Mikko Hirvonen au Monte-Carlo et la Peugeot 207 S2000 de Kris Meeke à Curitiba, c’est une troisième voiture différente qui s’est imposée ce week-end en Argentine.

Sport

About Author

admin

Leave a Reply