F 1 : DE GROS ESPOIRS POUR TONY FERNANDES LE PATRON DE LOTUS

 

Quelques mois à peine après avoir annoncé le retour de la marque Lotus en Grand Prix, Tony Fernandes le patron de la nouvelle entité Lotus a fait le point ce vendredi matin avant de quitter Kuala Lumpur pour rejoindre Bahreïn ou les deux Lotus vont effectuer leur grand retour sur la scène des Grands Prix.

LES  » HUILES  » de LOTUS EN ROUTE POUR BAHREIN

 

Quels sont vos espoirs et vos aspirations pour Lotus Racing?

« Samedi, 13 Mars 2010, cela fera 6 mois exactement que Lotus Racing a  confirmé sa venue en F1. Nous avons engagés 3 grands pilotes. Je pense que ce qui nous rend le plus fier, c’est que même les Américains  de l’équipe USF1 ne sont pas parvenus à  obtenir à ce que leurs monoplaces se présentent sur la grille de départ et ce bien que leur projet soit antérieur au notre. C’est un grand jour pour la Malaisie de présenter nos voitures qui vont vraiment être présentes elles sur la grille et dans quelques heures la première séance d’entraînement va commencer. D’ ou notre enorme émotion mais notre satisfaction. Pour Kamarudin Meranun, principal adjoint de l’équipe et moi, les huit dernières années ont été non-stop d’excitation dans la création d’AirAsia. Mais Lotus Racing c’est autre chose, d’être là présent en F1 et nous retrouver ce samedi en qualification avec des marques comme Ferrari, McLaren, Renault et Red Bull, ces équipes renommées mondialement et qui sont là depuis longtemps, c’’est fantastique. Découvrir notre  drapeau malaisien sur la voiture et j’ose espérer qu’un jour l’hymne national malaisien "Negaraku» sera joué, procure un plaisir indescriptible. Nous espérons que tous les Malaisiens sont fiers de cela. »

 

Quelles attentes avez-vous avec vos pilotes?

« Je pense que le fait que nous disposons de deux grands pilotes  expérimentés est un témoignage que l’équipe possède de grosses ambitions. Heikki Kovalainen était chez McLaren, Team Champion du monde de nombreuses fois. Pour lui de savoir que cette année, il sera naturellement plus loin  derrière prouve sa croyance en notre capacité de progresser et nous espérons qu’il y parviendra  et rivalisera avec les meilleurs dans un avenir pas trop lointain. Nous avons la chance d’avoir ces deux grands pilotes, mais nous devons évidemment compter aussi sur une bonne voiture. Ils m’ont envoyé hier un SMS m’affirmant qu’ils sont tous les deux très confiants quant à tirer le meilleur parti de notre monoplace. »

Comment voyez-vous le retour de Michael Schumacher ?

«  C’est vraiment fantastique pour Schumacher d’être de retour en F1. Ça va être génial pour la Malaisie et l’image de marque de la F1. Schumacher apporte vraiment un plus. Pour nous, c’est excellent et en Malaisie, il va y avoir beaucoup plus d’intérêt pour la F1. »

 

 Quelles sont vos attentes à Bahreïn?

« Une voiture de F1 est très complexe et Bahreïn représente notre première sortie ou nous démarrons. Il  va y faire très chaud,  et il y a du sable et c’est notre baptême du feu. Mais bon, il faut bien commencer quelque part. Nos espoirs sont simplement de tenter de finir la course. Tout peut arriver en sport automobile. Pour moi personnellement, si nous pouvons finir la course ce sera une réussite.  Grandiose. Tout ce qui sera mieux c’est-à-dire obtenir un bon classement sera un bonus . Mais l’important je le répète est que nous sommes présents sur la grille quand on regarde d’où nous venons. L’essentiel est de terminer la course. Tout comme  avec notre compagnie AirAsia, vous commencez petit et lentement vous progressez.

 

Parlez-nous de votre moteur Cosworth.

« Nous sommes heureux de ce moteur. Encore une fois il y avait beaucoup d’inquiétude au sujet du moteur au départ. Il s’agit d’un nouveau moteur. Toutes les équipes qui utilisent Cosworth semblent très heureuses. Il donné une bonne puissance et  dispose d’une bonne fiabilité. Nous utilisons Cosworth car ils nous offrent une bonne affaire. Et Lotus a toujours été lié avec Cosworth. Souvenez vous des célèbres voitures Lotus Coswoth de Colin Chapman.»

Quelle est l’importance du Grand Prix de Malaisie pour Lotus Racing.

«  La course de Malaisie est très importante pour nous. Surement la plus importante dans la saison pour nous »

Voyez-vous Fairuz Fauzy comme une sorte de modèle pour les jeunes Malaisiens?

« J’ai connu Fairuz il y a longtemps, mais nous avons évidemment fait connaissance beaucoup mieux au cours des six derniers mois.  Il va avoir effectivement un rôle fantastique. Il est en fait  déjà un modèle pour moi.  Il est tellement calme, très déterminée et je pense qu’il est un modèle merveilleux pour tous les Malaisiens. Il est très professionnel, très positif, ne laisse jamais rien de côté et j’espère que nous pourrons faire que son rêve de conduire en course en GP se réalise bientôt. Il va d’ailleurs être le premier pilote  du Team a tourné avec la T127 Lotus à Bahreïn, sortir le premier la voiture en piste vendredi pour les essais libres. Il fut aussi le premier à conduire notre T127 à Jerez. La voiture n’était pas équipée de servodirection, mais ensuite il a conduit 72 tours  pour obtenir son Super licence. Il a fait un travail fantastique, il ne se plaignait jamais. Il est très positif et il a fait quelques bons chronos. Il a gardé la voiture sur la piste sans faire de bétises et c’est un gars fantastique et un fantastique atout pour l’équipe. Nos trois garçons, Jarno Trulli, Heikki Kovalainen et Fairuz  s’entendent bien et travaillent vraiment et ils s’entraident. »

Pouvez-vous confirmer si Fairuz pilotera la Lotus lors des essais du vendredi en Malaisie?

« Oui, c’est une certitude. Il conduit des aujourd’hui à Bahreïn et il pilotera au cours d’essais du vendredi en Malaisie.»

Pourquoi utilisez-vous Tune Groupe sur la voiture au lieu de la marque AirAsia?

« AirAsia est déjà bien établi. Et nous avons déjà un contrat avec AT & T Williams F1 Team. Je ne pense pas AirAsia sera sur une voiture Lotus de toute façon. AirAsia a atteint un certain niveau, mais Tune groupe est désormais  à développer »

Agnés Krassinine de Soultrait à Kuala Lumpur

Photos : Team et Bernard Bakalian

L’INOUBLIABLE AYRTON SENNA AU VOLANT DE LA LOTUS

F1

About Author

admin

Leave a Reply