NASCAR : JAMIE MCMURRAY REMPORTE UN DAYTONA 500 INTERMINABLE !!!

JAMIE MCMURRAY REMPORTE LES PRESTIGIEUSES DAYTONA 500

Jamie McMurray, pour sa première course au sein de l’Earnhardt-Ganassi Racing, a mis plus de… six heures pour remporter le Daytona 500, millésime 2010 !

La raison de cette course aussi longue ?

La faute à… un trou dans la piste que les officiels ont dû réparer à deux reprises !

Pour une fois que la pluie n’était pas de la partie pour perturber le bon déroulement des 500 Miles de Daytona, c’est l’asphalte du Superspeedway qui a montré des signes de faiblesse.

Tout s’était pourtant bien passé durant les deux premiers tiers de la course. Mark Martin et Dale Earnhardt Jr, les occupants de la première ligne de la grille de départ, prenaient les commandes du début d’épreuve avant de laisser la tête à Kurt Busch et Kevin Harvick, vainqueur du Budweiser Shootout la semaine précédente.

Mais au 122ème des… 200 tours initialement prévus, les commissaires brandissaient soudainement le drapeau rouge pour immobiliser le peloton des voitures !

En effet, un trou s’était creusé dans l’asphalte entre les virages 1 et 2. Les travaux de réparation étaient rendus difficiles à cause de la pluie qui était tombée sur le circuit quelques jours plus tôt et l’opération durait près d’une heure trois quarts.

Quand le drapeau vert s’abaissait de nouveau, Elliott Sadler et Martin Truex Jr, faisaient leur apparition en tête mais il ne fallait pas plus de 35 tours pour que le trou se reforme et force une nouvelle fois la direction de course à interrompre à nouveau l’épreuve ‘’ Reine ‘’ du calendrier.

Après une nouvelle interruption d’une heure pour effectuer des  réparations supplémentaires, les bolides reprenaient enfin la piste pour le sprint final.

Difficile de donner la longue liste des leaders tant, au fil des tours, il y avait de changements dans le peloton. Les hommes forts travaillaient toutefois en équipe pour tirer partie du bumpdrafting :

Kevin Harvick et Clint Bowyer pour la Richard Childress Racing, Jamie McMurray et Juan-Pablo Montoya pour la Earnhardt-Ganassi Racing, Greg Biffle et Carl Edwards pour la Roush-Fenway Racing.

Seul, Martin Truex Jr, très constant durant toute la course, évoluait lui en solitaire et se présentait même comme l’un des plus gros prétendants à la victoire.

 

Junior échoue de peu

 

Dans l’avant-dernier tour, un accident entre Bill Elliott et Joey Logano amenait un « Shootout », c’est-à-dire, une prolongation de quelques tours supplémentaires pour finir sous drapeau vert.

Ce n’était que le premier d’une série de trois (le maximum autorisé par le règlement) puisqu’à chaque restart, un incident survenait et forçait de nouveau les officiels à neutraliser la course !!!

Pour le dernier drapeau vert, la lutte était ardente entre Harvick, Edward, Biffle et McMurray.

Ce dernier prenait l’avantage à l’entame du dernier tour mais Dale Earnhardt Jr, grand spécialiste des Superspeedways, remontait comme une fusée avec l’aide inopinée de David Reutimann qui le propulsait aux avant-postes avec un grand coup de pare-choc.

‘’ Junior ’’ échouait pourtant dans sa tentative et laissait filer Jamie McMurray vers sa première victoire pour le compte de sa nouvelle écurie, la Earnhardt-Ganassi Racing.

Greg Biffle finissait 3ème juste devant Clint Bowyer. David Reutimann et Martin Truex Jr suivaient, offrant là un beau résultat pour leur patron Michael Waltrip qui courait son dernier Daytona 500 et terminait quant à lui 18ème.

Juan-Pablo Montoya prenait la dernière place du Top 10 tandis que Mark Martin, le pole sitter, finissait lui, 12ème.

« C’est un rêve, c’est vraiment un rêve. »

Ne cessait de répéter McMurray, l’heureux lauréat de cette épreuve mythique – déjà victorieux l’an passé à Talladega  – dans la Victory Lane? avant de s’effondrer, en larmes, dans les bras de sa femme.

Renaud LACROIX

Photos : NASCAR

Le classement final

 

1 – Jamie McMurray (Chevrolet) : 208 tours

2 – Dale Earnhardt Jr. (Chevrolet) : 208 tours

3 – Greg Biffle (Ford)  : 208 tours

4 – Clint Bowyer (Chevrolet) : 208 tours

5 – David Reutimann (Toyota) : 208 tours

6 – Martin Truex Jr. (Toyota) : 208 tours

7 – Kevin Harvick (Chevrolet) : 208 tours

8 – Matt Kenseth (Ford) : 208 tours

9 – Carl Edwards (Ford) : 208 tours

10 – Juan Pablo Montoya (Chevrolet) : 208 tours

11 – Jeff Burton (Chevrolet) : 208 tours

12 – Mark Martin (Chevrolet) : 208 tours

13 – Paul Menard (Ford) : 208 tours

14 – Kyle Busch (Toyota) : 208 tours

15 – Brian Vickers (Toyota) : 208 tours

16 – David Ragan (Ford) : 208 tours

17 – Denny Hamlin (Toyota) : 208 tours

18 – Michael Waltrip (Toyota) : 208 tours

19 – Scott Speed (Toyota) : 208 tours

20 – Joey Logano (Toyota) : 208 tours

21 – Bobby Labonte (Chevrolet) : 208 tours

22 – Tony Stewart (Chevrolet) : 208 tours

23 – Kurt Busch (Dodge) : 208 tours

24 – Elliott Sadler (Ford) : 208 tours

25 – Boris Said (Ford) : 208 tours

26 – Jeff Gordon (Chevrolet) : 208 tours

27 – Bill Elliott (Ford) : 208 tours

28 – Robby Gordon (Toyota) : 208 tours

29 – Travis Kvapil (Ford) : 205 tours

30 – Kasey Kahne (Ford) : 202 tours

31 – Robert Richardson Jr. (Ford) : 202 tours

32 – A.J. Allmendinger (Ford) : 198 tours

33 – Michael McDowell (Toyota) : 195 tours

34 – Ryan Newman (Chevrolet) : 193 tours

35 – Jimmie Johnson (Chevrolet) : 185 tours

36 – Brad Keselowski (Dodge) : 174 tours

37 – Sam Hornish Jr. (Dodge) : 160 tours

38 – John Andretti (Ford) : 117 tours

39 – Regan Smith (Chevrolet) : 90 tours

40 – Max Papis (Toyota) : 89 tours

41 – Marcos Ambrose (Toyota) : 79 tours

42 – Mike Bliss (Chevrolet) : 76 tours

43 – Joe Nemechek (Toyota) : 64 tours

Nascar

About Author

admin

Leave a Reply