RALLYE DE SUEDE :MIKKO HIRVONEN FILE VERS LA VICTOIRE …

 SACREE BATAILLE ENTRE HIRVONEN ET LOEB …

Déjà leader au soir de la première journée vendredi, le Vice champion du monde, Mikko Hirvonen a encore augmenté son avance ce samedi, à l’occasion de la seconde étape sur Sébastien Loeb, dans le Rallye de Suède.

Le Finlandais, a en effet profité de l’excellent  choix des pneumatiques retenus par son équipe, le Team Ford pour creuser un petit écart certes (16 ») mais suffisant pour viser le podium final.


Une stratégie gagnante qui permet au pilote de la Ford Focus en tête, d’envisager avec une très grande sérénité la dernière journée de course, dimanche

Très probablement, grâce à ce choix des gommes utilisées, Mikko Hirvonen a accru son avance sur le Champion de Citroën, à l’issue des huit spéciales au programme ce samedi. Lesquelles ont donné lieu à de terribles empoignades, surtout au cours des spéciales de la matinée.

Mais pour Loeb, auteur du meilleur chrono dans trois des quatre premières spéciales, le gain n’était que de …deux secondes !

Insignifiant… 

Ce qui lui faisait dire à l’heure du déjeuner, avant la pause :

« Mikko va aussi vite que moi! Donc il est impossible de créer des écarts conséquents »

La différence ne pouvant se faire au chronomètre, ce sont finalement les stratèges des équipes Ford et Citroën qui ont donc pris les choses en main.

Chez Ford, Malcolm Wilson et son staff de techniciens optaient pour un changement des pneumatiques sur la Focus dès la seconde spéciale de l’après-midi –ES14 cependant que leurs homologues de Citroën, choisissaient eux d’attendre et de retarder cette opération.

Mais ce n’était pas la bonne tactique, comme l’expliquait plus tard, Loeb :

« On a bousillé les gommes dans la première spéciale (ES13) car on roulait sur de la terre. Il a pourtant été décidé de les conserver sur l’ES14 et on a perdu beaucoup de temps – pas loin de de huit secondes sur Hirvonen »  

Et, il ajoutait :

« Lorsqu’il fut décidé de monter les pneus neufs à l’avant pour la 15e spéciale, la voiture alors encore chaussée encore de pneus usés à l’arrière est devenue inconduisible et on donc a nouveau perdu huit secondes. Cette stratégie s’est donc révélée être une erreur, alors qu’au départ elle n’était pas mauvaise, car nous voulions garder des clous pour l’ES16 qui, elle, était verglacée »  

 Ce n’est pas le leader, Hirvonen qui le démentira, le Finlandais  ayant eu bien du mal à terminer la journée, abandonnant plus de six secondes au Français et ce en moins de deux kilomètres !

Le pilote Ford, lâchant :

« C’est un peu stupide de nous avoir fait disputer ces spéciales  à deux reprises car tout dépendait finalement de la qualité des pneumatiques. Pour la dernière spéciale, je n’avais plus un clou et je savais que j’allais perdre un maximum de temps. Mais j’en ai finalement plus gagné que je n’en ai perdu».

Et de conclure malgré tout content de lui et soulagé :

« Je ne sais pas combien de kilomètres il reste avant la fin du rallye. Rien n’est encore fait, mais 16,6 secondes d’avance, c’est néanmoins une bonne marge »

De son côté, loin de s’avouer battu et n’ayant pas abdiqué, Sébastien Loeb, surenchérissait :

« Si j’arrive à prendre un gros rythme ce dimanche, avec ces quelques secondes d’avance, Mikko peut être sous pression. Vu les écarts réalisés depuis le début du rallye, cela ne va tout de même pas être facile »

A part cela, la bataille opposant les deux meilleurs pilotes de Rallye du monde ne doit pas occulter les autres faits marquants de ce samedi !!! .

A commencer par les deux temps scratch du vainqueur sortant, le coéquipier d’Hirvonen chez Ford, Latvala dans les ES13 et ES14.

Ni, non plus celle du surprenant pilote Tchèque, Martin Prokop  qui conduit  lui une simple … Ford Fiesta, Groupe N dans l’ES16 !!!

Sans oublier, le succès de l’autre Finlandais, l’ancien double Champion du monde, Marcus Grönholm qui triomphe dans "SA" spéciale, l’ES 14, longue de 14,23 km.

Celle très réputée de Sagen !

Sagen ?

Spéciale dont il avait toujours dit ces derniers mois, qu’il rêvait de la re-disputer un jour …

Non seulement, cette possibilité lui a été accordée mais en outre, il en est sorti victorieux !!!

Au menu de ce dimanche, il reste cinq spéciales représentant 101,05 kilomètres chronométrés :

A partir de 7 heures 52, l’ES17 : Rämmen, longue de 21,87 km. Puis, l’ES18, Värmullsasen (23,41 km), l’ES19, Lesjöfors (10,49 km), l’ES20, de nouveau Rämmen et enfin, l’ES21, le second passage dans Värmullsasen
 

Gilles Gaignault

Photos : Teams

Le classement général provisoire samedi soir

1. Hirvonen-Lehtinen (Ford Focus) en 2h14’48"3

2. Loeb-Elena (Citroen C4) à 16”6

3. Latvala-Anttila (Ford Focus) à 51”4

4. Sordo-Marti (Citroen C4) à 1’46”2

5. Ogier-Ingrassia(Citroen C4) à 2’41”2

6. H.Solberg-Minor (Ford Focus) à 4’17”9

7. Wilson-Martin (Ford Focus) à 5’44”1

8. Ostberg-Andersson (Subaru Impreza) à 5’57”3

9. P.Solberg-Mills (Citroen C4) à 8’35”2

10. Andersson-Fredrikson (Skoda Fabia S2000) à 8’58”1

WRC

About Author

admin

Leave a Reply