RALLYE DE SUEDE : HIRVONEN AU COMMANDEMENT DEVANT LES CITROEN

 MIKKO HIRVONEN PRECEDE SEBASTIEN LOEB DE 8 SECONDES

 

Sébastien Loeb et sa C4 Citroën ont perdu la tête du Rallye de Suède, vendredi soir au profit de  l’éternel rival, le Finlandais Mikko Hirvonen, leader de l’équipe Ford, qui a su mieux tirer partie des conditions de route qui avaient  incroyablement bien changé en quelques heures.

Le Vice-champion du monde 2009 devance ce vendredi soir de… huit secondes, le Champion Français et de douze, son coéquipier au sein du Team Citroën Sport, l’Espagnol Dani Sordo.

En quatrième position, on pointe le vainqueur de l’édition 2008, le Finlandais Jari-Matti Latvala partenaire d’Hirvonen. Lequel précède encore une Citroën, celle du jeune Sébastien Ogier, franchement heureux de se retrouver aux avant-postes avec les ‘’ cadors ‘’ à pareille fête et ce pour son second  Rallye seulement sur la neige.

Et, ce vendredi après-midi, de la neige il y en avait toujours autant dans la belle campagne suédoise mais beaucoup moins sur la route de Likenäs, la première spéciale de la journée qui avait tant souri à Sébastien Loëb, en début de matinée.

Dès huit heures en effet, le Champion du monde et sa C4 Citroën avaient frappé fort, en reléguant Hirvonen, à près de deux secondes sur ce tronçon verglacé à souhait. Mais lors du deuxième passage en début d’après midi, Seb lui en concédait plus de dix, sur ce même parcours ! 

L’Alsacien expliquait :

« Cette superbe spéciale de l’ES2 qui était toute en glace le matin a été l’enfer au deuxième passage. Certains ont eu la bonne idée de faire passer un rallye régional ou national au milieu ce qui a fait disparaître la glace et créé d’importants rails profonds de 10 cm. On a donc trouvé la terre en dessous et cela a rendu la voiture inconduisible. On a l’impression de conduire un train et on ne décide pas trop des trajectoires. Dans ces conditions, on subit et c’est quelque chose que je n’aime pas du tout. Je dois reconnaître que dans ce genre d’exercice, Mikko est meilleur que moi »

Et Loeb de conclure :

« Tout reste jouable. Nous verrons demain samedi comment Mikko gère la position d’ouvreur. En tous cas, s’il faut balayer au deuxième tour, ce ne sera pas à moi de le faire!»

Dani Sordo, content de son comportement raconte :

« Mis à part l’ES4 où je n’étais pas à l’aise, la première boucle s’est bien passée pour nous. J’avais dit avant le départ que j’ambitionnais une place sur le podium, mais je ne pensais pas être aussi proche de Mikko et Seb ! Nous allons essayer de poursuivre sur le même rythme samedi. »

Hirvonen, vainqueur d’une spéciale dans la matinée, contre deux à Loeb, s’est donc vite rattrapé dans la seconde partie de la journée en remportant à son tour deux spéciales sur trois.

Ravi de sa première journée, Mikko Hirvonen qu’il termine en leader déclare:

« Je n’étais pas satisfait de mon pilotage ni de mes réglages dans les deux premières spéciales. Je suis revenu au set-up que j’utilisais en 2009 et j’ai retrouvé le bon rythme. Dans l’après-midi, les conditions étaient curieuses. Selon les endroits, les routes pouvaient être bosselées avec de profondes ornières ou, au contraire, revêtues d’une épaisse couche de glace mais où il était difficile de trouver la bonne ligne. Globalement, ces conditions étaient difficiles et celui qui se montrait le plus audacieux était le plus rapide. J’ai souvent été à la limite. Je ne suis pas inquiet d’avoir à ouvrir la route demain et je compte attaquer car mon avance n’est pas suffisante. »

l’ES6 de Viggen, revenant à Latvalla qui complète ainsi le succès Ford de l’après-midi.

Son lieutenant chez Ford Jari – Matti Latvala, ajoutait  :

« C’est dommage que je n’ai pas trouvé le bon rythme dès le début. Cela allait tellement mieux après mes modifications. Le programme du différentiel fonctionnait bien pendant les tests mais il n’était pas adapté aux conditions de cette première journée. Je suis désormais impatient d’attaquer la deuxième étape. »

La journée a également été fructueuse pour Sébastien Ogier lequel poursuit son apprentissage

« Il n’y a devant nous que les quatre voitures officielles. C’est plutôt pas mal. Nous avons un rythme correct, loin de la grosse attaque. C’est notre premier rallye de Suède, on ne pouvait pas beaucoup rêver mieux.»

Et il ajoutait:

 « Être devant des pilotes comme Marcus Grönholm, Henning et Petter Solberg est très motivant ! Certaines portions étaient transformées en champs de mines lors du second passage. Il fallait être prudent. Nous n’avons pas pris de risques. C’est une surface que j’apprécie particulièrement. Être à cette position ce soir est une grande satisfaction. J’ai essayé de conserver un rythme correct..» 

Si l’ancien lauréat du Rallye Monte Carlo en 2008, couru en partie seulement sur la neige, se montrait satisfait, certains envisageaient certainement de connaitre un meilleur sort ! C’est notamment le cas de plusieurs pilotes nordiques… pourtant habitués depuis leur plus tendre enfance, à piloter dans ces conditions extrêmes !

A commencer par un certain Marcus Gronholm, pourtant … quintuple vainqueur de l’épreuve !!! L’ancien double Champion du monde qui effectue à l’instar de Michael Schumacher son ‘’ come back ‘’  a perdu 12 minutes en raison, il est vrai de problèmes électriques rencontrés à Viggen ce vendredi après-midi, alors qu’il occupait une très honnête sixième position au classement .

Ou encore  le débutant Kimi Raikkonen qui  a échoué dans un mur de neige molle et a perdu de précieuses minutes. La star finlandaise, ancien pilote de la Scuderia en GP, poursuit son apprentissage et occupe  ce soir, la 35e place avec six minutes de retard sur Hirvonen.

Kimi Räikkönen qui expliquait :

 « J’ai dû rester dans un épais nuage de neige et je n’y voyais absolument rien dans l’ES2, ou je lâche 56’’. Nous ne pouvions rien y faire, c’est comme ça. Tout se passait bien jusqu’à ce que nous plantions la voiture dans la neige dans l’ES6. Nous avons mis du temps à reprendre la route. Il n’y avait aucun spectateur. Seul un hélicoptère était là pour nous filmer, j’aurais préféré qu’il vienne nous aider à sortir ! »

Quant à Petter Solberg, victorieux de l’épreuve en 2005, après son tête à queue sur l’hippodrome de Karlstad jeudi soir, a, ce vendredi percuté la Ford Focus de Matthew Wilson qui reprenait la piste devant lui dans Likenäs.

« Je suis désolé, c’est de ma faute, mais j’espère néanmoins avoir encore du bon temps demain »  

Les hostilités reprennent ce samedi matin des 7 heures 58 avec la première des huit spéciales au menu du jour, celle de Vargasen, longue de 24,63 km. Suivront Sagen1 (14,23 km), Fredriksberg (18,15km) et Hagfors Sprint 1 (1,87 km).

L’après midi, ces quatre spéciales seront à nouveau parcourues.

 
 
Gilles Gaignault

Photos : Team

Le classement de la première étape vendredi

 

1 Mikko Hirvonen  (Finlande  Ford Focus : 1h08’04’’800  

2 Sébastien Loeb  (France)  Citroën C4  à 6’’200

3 Dani Sordo  (Espagne)  Citroën C4 à 10’’600

4 Jari-Matti Latvala  (Finlande)  Ford Focus à 31’’700

5 Sébastien Ogier  (France)  Citroën C4 ‘’Junior’’ à 1’10’’900

6 Henning Solberg  (Norvège)  Ford Focus ‘’Stobart’’ à 2’16’’200

7 Mads Ostberg  (Norvège)  Subaru à 3’20’’200

8 Matthew Wilson  (GB)  Ford Focus ‘’Stobart’’ à 3’21’’100

WRC

About Author

admin

Leave a Reply