RALLYES WRC : ESCROQUERIES EN CHAINES CHEZ PEUGEOT ET PIPO

 L’ENTREPRISE PIPO MOTEURS

Nouveau scandale en perspective autour du monde du Rallye

En effet après l’affaire d’un trafic de pièces détachées impliquant un garagiste de la Région Parisienne au détriment de Peugeot Sport et révélé en octobre dernier par le quotidien Le Parisien, une nouvelle affaire révélée elle, par la chaine TV ‘’FR3 ’’ Rhône Alpes, vient d’éclater, toujours dans le monde du Rallye !!

Neuf pilotes ou responsables d’écurie seraient poursuivis pour recel de pièces mécaniques et sont cités à comparaître devant le Tribunal Correctionnel de Privas, le vendredi 11 juin prochain, selon le reportage diffusé par France 3.

Les pièces mécaniques auraient été volées entre 2006 et 2008 par deux anciens salariés de l’entreprise Pipo Moteurs dirigée par Jean Pierre Fleur dit ‘’ PIPO ‘’.

PIPO Moteurs est une société Française, créée en 1973 à Valence et située à Guilherand-Granges, dans le département de l’Ardèche, à quelques kilomètres de Valence.

De renommée mondiale, elle est spécialisée dans la conception, le développement, la fabrication et la maintenance de moteurs automobiles destinés à la compétition.

PIPO Moteurs, aujourd’hui s’occupe des moteurs de l’équipe Ford en WRC. Mais au moment des faits, la Société PIPO préparait à l’époque, les moteurs des Peugeot en WRC. Le préjudice estimé serait de … 450.000€.

Un seul nom a été cité par la chaine de télévision. Celui de Jean-Marie Cuoq, ancien Champion de France des Rallyes sur terre et Champion de France asphalte mais qui a ensuite perdu son titre, après avoir été reconnu lors …de reconnaissances interdites !

Déjà en octobre dernier, notre confrère Le Parisien avait révélé que Peugeot Sport, avait subi un très important  vol de pièces de type WRC et ce pour un montant avoisinant lui …un million d’euros !

De quoi s’agissait-il ?

En 2007, Peugeot Sport découvre soudainement que des pièces disparaissent de ses ateliers de Vélizy et ce en très grande quantité !

Immédiatement Peugeot Sport dépose plainte…

Après de nombreuses semaines d’enquête, lors du Rallye du Touquet, épreuve comptant pour le Championnat de France des Rallyes, la police met la main sur un turbo préalablement dérobé chez… Peugeot Sport sur la 307 WRC pilotée par Marc Barbé et engagée par le Team GPC Motorsport.

Selon Le Parisien, le gérant de l’équipe avait alors expliqué aux enquêteurs qu’il avait acheté cette pièce de WRC, chez un garagiste installé à Morangis dans l’Essonne, lui-même sous-traitant de Peugeot Sport !

Le 13 octobre, ce garagiste était interpelé et après audition racontait et détaillait la combine frauduleuse. Un complice, magasinier chez Peugeot Sport, lui fournissait des pièces qu’il revendait à 10% de leur valeur. Pour un million détourné, ils récupéraient… 100 000 euros.

Les trois personnes avaient alors été été mises en examen mais laissé en liberté sous contrôle judiciaire.

Gilles Gaignault

Photos : Team et constructeur

WRC

About Author

admin

Leave a Reply