MONTE CARLO HISTORIQUE : LA GENDARMERIE DANS LA COURSE AVEC UNE BERLINETTE

 L’ALPINE DE LA GENDARMERIE

 

Tout commence l’an dernier à l’occasion du Rallye Monte Carlo… WRC !

Mais laissons l’Adjudant-Chef, Jean-Christophe Valentin, Commandant la Brigade Rapide d’Intervention de Valence, nous racontait sa belle histoirre :

« Effectivement, l’idée a été lancée dans notre bonne ville de Valence dans la Drome, d’engager une Berlinette Alpine, aux couleurs de la Gendarmerie. Le projet était de la réaliser pour le Monte Carlo Historique bien sur mais celui de 2011… »

L’adjudant Valentin pilotant l’Alpine, navigué par son collègue, l’adjudant Jean Paul Navas du peloton autoroutier de Valence.

L’ancien pilote de F1, Erik Comas originaire de la région et qui dispose on le sait de multiples Alpine, dont l’une datant de 1971, bleu Alpine se propose alors de les aider.

« Eric devait fêter sa dixième participation au Rallye Monte Carlo Historique en 2010 et il envisageait d’inscrire dix Alpine à cette occasion. Il nous offre de préparer une Alpine Gendarmerie, nous fournissant gracieusement le véhicule avec son assistance pour l’épreuve »

De son coté l’Automobile Club de Monaco, mis au courant et informé du projet, leur fait savoir, que l’ACM participera à cette belle aventure, en leur offrant les frais d’inscription du rallye ainsi que les deux licences de pilote !

Commence alors pour les gendarmes, un P’tit parcours, non pas …du combattant, mais de.. l’apprenti pilote-gendarme !

Mais laissons, l’adjudant Valentin poursuivre le récit :

« Nous montons un dossier auprès de la Gendarmerie au niveau de la Région Rhône Alpes. Assez rapidement, une convention est signée entre la Gendarmerie et Erik Comas. La Gendarmerie participera à  certains des frais engagés pour le Rallye comme le carburant et les pneumatiques.»

Nos deux candidats au grand frisson et au rêve absolu, celui de disputer le trés prestigieux Monte Carl’, visiblement se débrouillent, plutôt pas mal …

« Nous trouvons quelques sponsors privés et des anonymes qui nous soutiennent pour les autres frais annexes.»

L’affaire étant lancée et vraiment très bien lancée, la Gendarmerie, va d’autre part, en outre les autoriser, d’effectuer le Rallye en service et en tenue !

Pour ce faire, elle leur procure les autorisations nécessaires pour pouvoir se rendre hors du territoire national. En Italie à Turin, ville ou l’équipage a choisi de prendre le départ pour le parcours dit de concentration et à Monaco, bien évidemment.

Arrive pour notre tandem de Gendarmes HEU-REUX, le GRAND JOUR.

 Et le départ pour cette formidable aventure :

 Disputer le légendaire Rallye Monte Carlo. Le Rallye le plus mythique, le plus prestigieux et aussi bien évidemment, le plus connu dans le monde entier…

 A Valence, en ce 28 janvier, Séquence émotion…

 L’adjudant Valentin explique :

« Effectivement, le jeudi 28 janvier, nous rejoignons la capitale du Piémont avec les autres membres du Team Comas. Le lendemain, vendredi 29 janvier, c’est le départ depuis Turin en fin de journée vers 18H15 en direction de Monaco pour le parcours de liaison long d’environ 1000 km avant dev parvenir en Principauté. Monaco que nous atteindrons le samedi 30, à 14H00 ou nous arrivons sur le port de Monaco, lieu de regroupement de tous les concurrents partis de Turin comme nous mais aussi de Reims, Barcelone, Copenhague et Bad Homburg en Allemagne. La nuit précédente a été très mouvementée avec pas moins de 600 km de routes enneigées et verglacées. Et également, pluie et brouillard au menu… Des conditions très difficiles qui vous mettent dans le bain d’entrée de jeu.»

Pas la façon la plus cool de découvrir le Rallye mais ne sommes-nous pas au Monte Carl’ ?

 Bref, notre duo de choc est parvenu sans encombre à Monaco. Première partie du contrat rempli !

 Acte 2, le lendemain par une superbe journée ensoleillée.

« Nous rejoignons en ce dimanche Valence, plaque tournante du Rallye trois jours durant, qui plus est notre ville de résidence.»

Le lundi matin, tout commence véritablement. C’est le vrai départ depuis Valence pour les fameuses et très redoutées spéciales de l’Ardèche  comme le redoutable Burzet. En fin de journée, retour sur Valence sans avoir rencontré d’ennuis. Satisfaction dans l’habitacle

Le mardi matin, nouveau départ de Valence mais pour retourner vers Monaco. De la neige dés le départ puis un superbe temps en redescendant plus au sud.

« Le soir même, on enchaine avec la fameuse dernière nuit sur le Turini  »

Parvenus sans encombre à l’arrivée, au cœur de la nuit monégasque en ce 3 février, les Gendarmes et leur Berlinette Alpine Renault, se classent à une fort honorable 231ème place sur 341 concurrents au départ.

Eux qui n’avaient JAMAIS participés à une compétition, peuvent en être satisfaits.

Ils ont réussis leur pari osé ! Ils ont terminés le Grand Monte Carlo. Chapeau et respect !

Ils ont parcouru environ 2500 km après avoir passé 50 heures au volant de l’Alpine.

 Mais laissons leur le mot de la fin :

« Notre mission est réussie. Il nous fallait impérativement finir ce Rallye sans accident de notre part et apporter aux spectateurs une autre image de la Gendarmerie, plutôt sympathique et bien perçue par tout le monde. En témoignent les  innombrables messages de soutien et d’encouragement reçus tout au long de l’épreuve »

Eric Comas peut étre fier de leur avoir fait confiance, en leur confiant ce petit bijou

Interview recueilli par Gilles Gaignault

Photos : Eric Regouby – Gilles Vitry (photoclassicracing)

Sport

About Author

admin

Leave a Reply