INEGE ET GLACE : UNE ENTREE BIEN GLACEE …

Lundi 8 février Etape 1 : Malbuisson-Damprichard-Malbuisson (288 km)

Vu les conditions météo, ce 56éme NEIGE ET GLACE porte cette année vraiment bien son nom !

En effet, la région du Doubs et du Jura, est complètement recouverte de neige avec en de très nombreux endroits, des portions de route verglacées.

De quoi ravir des concurrents en mal de sensations …


Après un prologue nocturne de mise en bouche disputé face à la grande foule dimanche soir, les équipages du 56e NEIGE ET GLACE, abordaient ce lundi la première étape dans le Haut Doubs sur le Crêt Monniot et le Mont Chaumont, à plus de 1.200 mètres d’altitude, avant d’entamer l’ascension de la face nord du Pic de Charmoilles et du Rocher du Bourbet.

Après une déjeuner à Damprichard, l’ensemble de la caravane rejoignait Malbuisson par la Corniche de Goumois, le long de la frontière Suisse. Mais avant de rallier le parc fermé au terme des 288 kms, il leur restait à aborder un véritable morceau de bravoure sur les contreforts du Montpereux…

Autant dire que, vu les conditions d’enneigement et de glace sur le parcours, cette première journée fut déjà riche en rebondissements…

Van Rompuy démarre trop vite.

Vainqueurs du prologue nocturne de dimanche soir, les Belges Dirk Van Rompuy et Robert Van De Vorst, au volant de leur Opel Kadett GTE, étaient également les premiers à s’élancer en moyenne haute, ce lundi matin. Une erreur de timing du navigateur, entré …trop tôt dans la zone de départ du premier SR (Secteur de régularité) du jour, leur a pourtant coûté plus de 800 points, lors d’une journée pourtant exécutée à la perfection…

Du grand Lux pour Périn.

Associés depuis trois ans dans les Rallyes de régularité, Michel Périn, copilote de renom en Rallye Raid, notamment aux côtés de Pierre Lartigue, Bruno Saby, Carlos Sainz et dorénavant Nani Roma, et Willy Lux, ancien copilote des plus grands Rallymen Belges, se sont fait plaisir ce lundi, lors de cette première étape. Aussi méticuleux l’un que l’autre, nos deux champions des notes et des règlements n’ont pas commis la moindre erreur et prennent donc logiquement la tête du classement général provisoire  au soir de cette première journée.

Un bon ‘pain’ pour Pesca.

Après avoir connu des problèmes de métrage avec leur tripmaster durant la matinée, Henri Pescarolo et Bernard Vialar, ont connu une belle sortie de route sur le SR5 du jour. Arrivée quelques instants plus tard dans ce virage en descente, la Porsche 911 des Belges Horgnies et Hayez, les ‘Artisans du Pain’, deuxièmes au classement intermédiaire de la matinée, ne purent que venir percuter l’Opel Manta du Champion Français. Un bon ‘pain’ qui enfonça la Manta plus loin encore dans la neige, le long de troncs de bois coupés et avec quelques dizaines de kilos de poudreuse sous la voiture… Il fallut attendre le passage de l’ensemble de la caravane pour aller dépanner un Pescarolo, légèrement dépité…

Deux GS en une !

Vainqueur du Neige et Glace 2008 avec sa Citroën GS, Pierre de Saint-Viance, a connu un gros problème mécanique dans le troisième SR du jour. Bloqué net dans la ‘montée impossible’, il a été contraint d’abandonner son véhicule sur place avant d’être pris en ‘stop’ par … l’autre Citroën GS, des Belges Christian Sablain et Grégory Clemens. Comme quoi, la solidarité n’est pas un vain mot dans la grande famille du double chevron…

Gros ‘bobo’ pour la ‘Bolbo’.

Pierre Mangold et Xavier Fortier, se souviendront longtemps de leur première étape sur ce Neige et Glace. Surpris par un virage un peu vicieux, 400 mètres après le départ du SR4, la Volvo Amazon a versé dans le fossé, avant d’effectuer plusieurs tonneaux !!! Heureusement sans mal pour l’équipage. En revanche, pour la carrosserie… très chiffonnée, il y aura pas mal de travail de repassage ! Voilà qui risque de ne pas faire plaisir à la ‘Princesse’ Carmen, qui comptait effectuer son rallye début juin, avec une ‘Bolbo’ en bon état.

La Golf se fait des vagues.

Après deux TransAfricaines Classic et quelques mètres cubes de sable déplacés, le Belge Patrick Marichal, a choisi de se frotter à la neige et à la glace d’un rallye hivernal. Accompagné par Pierre Riga, à bord de sa Golf I GTi, cet habitué des circuits s’est fait plaisir tout au long de cette première étape. À une exception près : à savoir un muret de neige sur lequel la Golf alla se poser en douceur… Heureusement qu’une voiture locale munie d’une corde, put le dégager de ce mauvais pas…

‘Choupette’ bloque dans la côte.

Parmi les véhicules les plus anciens de ce Neige et Glace 2010, la VW Cox Type 11 Beetle des Autrichiens Erik Skreiner et Philipp Mittelbach, a fait des siennes dans la fameuse ascension à 16%, servie show en fin de matinée. Stoppée en plein milieu ‘Choupette’ bloqua une trentaine de concurrents, obligeant les organisateurs à attribuer aux malheureuses victimes, un temps moyen, calculé sur base du temps moyen des trois derniers équipages ayant franchi l’écueil, sans encombre eux.

Journée ‘hot’ pour la Datsun.

La superbe Datsun 240Z de Jean-Marie Lexcellent et Karine Hot a connu une matinée agitée. Après des gougeons de tirant de roue dévissés, le duo français fut bloqué dans la fameuse côte abrupte du jour avant de tomber en panne sèche sur la liaison. Résultat des courses : un déjeuner réduit à sa plus simple expression afin de reprendre le départ de la boucle de l’après-midi dans les temps…

Le Belge Willy Lux qui roule au volant d’une superbe Lancia Fulvia HF, raconte sa journée :

« Je me fais vraiment plaisir ! Non seulement, j’ai un copilote encore plus professionnel que je n’ai pu l’être tout au long de ma carrière, mais de plus, je découvre la conduite avec pneus clous sur la neige et la glace. C’est un véritable régal. Je m’applique comme à chaque fois que je fais quelque chose. Mais, ceci dit, si nous devions perdre du temps, je n’en ferais pas une maladie… »

A ses côtés, le Français Jean-Marc Aubergier qui pilote lui une Ford Escort, ajoutait :

« Dans la côté à 16%, voyant que nous n’allions pas arriver en haut, j’ai grimpé dans le coffre. La voiture est montée toute seule et quelques mètres après l’épingle, mon pilote m’a récupéré pour que je puisse reprendre ma place dans l’habitacle… »

Christian Colinet

Photos : Organisation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply