LE HONDA CR-V DIESEL S’OFFRE ENFIN UNE BOITE AUTO !!!

 L’ESSAI PRESSE S’EST DEROULE COURANT JANVIER EN ALSACE

Les amoureux de la marque et du modèle l’attendaient depuis longtemps et avec impatience !

C’est désormais chose faite

Honda offre enfin une boîte automatique à son CR-V motorisé par le 2,2 litres diesel. Une bonne occasion pour lui apporter d’une part, de petites améliorations techniques mais aussi d’autre part, pour en profiter afin d’affiner son style et peaufiner le confort à bord.

Avec un premier prix à 33.500 €, ce CR-V ‘’ new look ‘’ parait franchement extrêmement attirant et séduisant.

SOUS LA NEIGE LE CR-V S’EST TRES BIEN COMPORTE

Cela fait maintenant quinze bonnes années que Honda proposait à son catalogue le CR-V. Modèle précurseur des SUV à transmission intégrale, non permanente.

Mais il aura ensuite fallu patienter dix bonnes années pour voir enfin apparaitre un moteur diesel sous son capot, indispensable pour pouvoir espérer connaitre le succès commercial, surtout en France où les véhicules roulant au diesel sont monnaie courante et complètement d’actualité et tendance, à la mode.

Reconnaissons- le sans faire ombrage à Honda, le constructeur japonais, qui produit toujours exclusivement ses propres mécaniques, avait pris du retard, beaucoup de retard dans ce domaine !

Et comme ce type de véhicule de loisirs est de plus en plus apprécié en boîte automatique, un organe qui lui faisait défaut dans la case diesel, Honda a fini par comprendre et combler cette carence et cette lacune et désormais propose son CR-V diesel, associé à une boîte automatique.

L’ensemble moteur-boîte monté sur le CR-V a d’ailleurs déjà été installé l’année dernière sur la berline Accord. Mais pour ce qui concerne le CR-V, il a fallu l’aménager à cause de la boîte de transfert qui permet au CR-V de passer du mode traction au mode 4×4 et ce lorsque les conditions d’adhérence l’imposent, transférant jusqu’à 100 % du couple sur le train arrière.

 

En fait cette boîte automatique est une extrapolation de celle déjà en service sur la Légend dont le V6 essence de 3,5 litres présentait un couple similaire de 350 Nm. On retrouve donc 5 rapports exploités en mode automatique mais sans possibilité du mode séquentiel. Ce n’est certainement pas la pointe question technologie, mais le système fonctionne d’une façon très satisfaisante et sans à-coup. C’est bien là l’essentiel avec la fiabilité qui semble assurer. 

Si Honda a pris son temps avant de se lancer dans la motorisation diesel, en revanche son arrivée a été saluée pour sa mécanique moderne, légère, sobre et feutrée et son 2,2 litres de 140 ch. est apparu comme une référence en la matière. Désormais sa puissance est passée à 150 ch. en étant aux normes Euro 5, comme on l’a vu sur les berlines Accord et  les breaks Accord Tourer en 2008.

Cela lui autorise une vitesse de pointe de 187 km/h. D’effectuer le 0 à 100 km/h en 10 »6 et d’afficher une consommation mixte théorique de 7,4 litres. Rien d’extraordinaire, mais il ne faut oublier que le CR-V frôle  quand même les 1.800 kg!

Ceci explique cela..

Les ingénieurs Honda ont donc profité du millésime 2010 pour revoir les réglages de suspensions afin de rendre le CR-V à la fois plus confortable et aussi plus agile. Ainsi, la géométrie et les amortisseurs ont été modifiés. Résultat, un excellent comportement routier, allié à plus de confort, même si l’amortissement demeure parfois un tantinet un peu ferme.

De nouveaux matériaux d’isolation et de nouveaux joints permettent en outre d’abaisser très sensiblement le niveau sonore dans l’habitacle.

Le bureau de style lui en a profité pour adopter de nouveaux pare-chocs avant et arrière, une nouvelle calandre et de nouvelles jantes 10 branches, selon les versions, de 17" ou 18".

A partir de la finition Luxury, les bas de caisse, les arches de roues et les pare-chocs sont intégralement peints … couleur carrosserie. La calandre elle aussi désormais couleur carrosserie dispose d’une barre horizontale centrale plus fine de chaque côté du logo d’identification "H" .

 

Le Honda CR-V 2010 reçoit également tout un ensemble de modifications intérieures qui rehausse la qualité de l’habitacle déjà très attrayant et très pratique. Tous les panneaux intérieurs adoptent une surface de revêtement dont l’effet et la couleur sont revus. Ils s’accordent avec un nouveau tissu des sièges, de nouveaux tapis de sol et des poignées de portières à la préhension plus agréable.

Le nouveau système audio du nouveau CR-V permet une connexion aisée avec des systèmes MP3 et iPod. Selon les finitions, la connectivité Bluetooth pour la téléphonie mains-libres est disponible et permet désormais une importation des contacts téléphoniques lorsqu’un téléphone compatible est utilisé.

De nombreux rangements facilitent la vie à bord, dont une grande boîte à gants éclairée et un grand casier dans la console centrale. La tablette amovible du coffre est ingénieuse et le volume de celui-ci évolue de 442 à 955 litres. Mais il n’accueille qu’une roue de secours temporaire.

 

Les équipements de sécurité proposés en série sur le CR-V sont conservés, contrôle électronique de trajectoire VSA, répartiteur électronique de freinage EBD et assistance au freinage d’urgence HBA, aide à la stabilité du remorquage TSA. Le CR-V 2010 ajoute à cet ensemble de systèmes de sécurité particulièrement étoffé un système de surveillance de la pression des pneumatiques. Une alerte apparaît au tableau de bord lorsque le système détecte qu’un ou plusieurs pneumatiques perdent leur pression de gonflage.

Dans sa définition la plus équipée, le CR-V continue de proposer des systèmes de sécurité très évolués, comme le régulateur de vitesse adaptatif permettant de respecter une distance de sécurité avec la voiture précédente lorsque le régulateur de vitesse est en fonction, le système de prévention des collisions par freinage agissant selon trois étapes et allant jusqu’à un freinage prononcé, ou encore les phares adaptatifs couplés à la direction.

Texte et Photos : Gilles Gaignault et Philippe Lacroix    

Sport

About Author

admin

Leave a Reply