C’EST PARTI POUR LE RALLYE MONTE CARLO HISTORIQUE

 LA DS CITROEN DE BOB NEYRET

Il y avait la foule des grands jours ce vendredi à Reimsl’une des villes départ – pour assister au lancement de la treizième édition du Rallye Monte Carlo historique. La plus célèbre des épreuves automobiles hivernales.

Mais qu’est-ce que le Monte Carlo historique ?

Cette épreuve est un Rallye de régularité qui se déroule sur des routes ouvertes à la circulation. Les concurrents doivent choisir dés le début du Rallye soit une vitesse moyenne ’  basse ‘’ soit une vitesse moyenne ‘’ haute ‘’.


LA MATRA DJET DE MARC PERRONE

Ce Rallye a été créé pour répondre à la demande des concurrents qui souhaitent réaliser un rêve, participer à un ‘’ Monte d’antan ‘’ et ce afin d’en ressentir les sensations et de vivre intensément ‘’ la légende ‘’ de cette course mythique mondialement connu.

Succès immédiat qui ne se dément pas et ce depuis sa toute première édition !

Tout a commencé en 1995, lorsque la ‘’ Section Historique ‘’ de l’ACM (Automobile Club de Monaco) a organisé lors du Rallye Automobile Monte Carlo, une exposition de véhicules ayant participés au RAMC, le Rallye Monte Carlo Show. Ces voitures mises à la disposition de l’organisation étaient fournies soit par des collectionneurs privés, soit par des usines.Après deux éditions du Rallye Monte Carlo Show, il fut alors décidé d’organiser le Rallye Automobile Monte Carlo, épreuve qui reprenait les grandes lignes des Monte Carlo des années soixante – dix.

 

Les concurrents prennent le départ depuis plusieurs villes Européennes pour disputer l’étape de concentration puis pour prendre ensuite le départ pour des épreuves de régularité dans le sillage du dernier des concurrents du RAMC. Pour la première édition, 60 concurrents s’étaient inscrits. Depuis le succès pour cette épreuve ne sec dément pas et cette année ce sont pas moins de …340 équipages qui ont été autorisés à prendre le départ depuis Oslo, Bad Hambourg, Turin, Barcelone et Reims.

93 équipages se sont donc élancés depuis Reims ce vendredi en fin d’après midi en direction de la première spéciale prévue samedi matin à partir de 10 Heures, celle très réputée de La Bollène –Luceram qui emprunte le célèbre du Col de Turini et aussi le Col St Roch.

Les 93 voitures parties de Reims devaient suivre l’habituel itinéraire qui a fait les grandes heures des Monte Carlo d’antan: Brienne le château, Colombey les deux Eglises, Langres, Champagnole, Chambéry, St Pierre de Chartreuse, Gap et Digne. Avant de débouler après une première nuit difficile sur le port de Monaco au lever du jour.

Parmi les concurrents rencontrés avant le départ de Reims, Bob Neyret, le Grenoblois qui participe au volant d’une Citroën DS, datant de 1966 et qui avait en son temps brillé sur les routes du Monte Carlo.

Egalement la Berlinette Alpine Renault ex Jean Pierre Nicolas aux mains cette année de François Eloy. Mais plusieurs pilotes de notoriété figurent aussi sur la liste des partants. Ainsi le Belge Marc Duez qui pilote une Austin Healey et l’inoxydable Claude Laurent bien évidemment avec une Daf !!!

Eh bien, NON ! Il roule au volant d’une DKW…

Sans oublier Hervé Migeo et son Alfa Roméo 2000 Berlina et Giovanni  Romano lui aussi sur une Alfa type Alfetta.

Mais cette compétition qu’est le Monte Carlo permet de découvrir et rencontrer parfois des concurrents qui disputent leur tout premier Rallye !

Il en va ainsi d’un certain Laurent Trian. Lequel dans la vie de tous les jours pilote tout simplement, un… Mirage F1 de la base de Reims. Et qui depuis toujours rêvait de courir cette épreuve légendaire. Notre ‘’ Top Gun ‘’ s’est inscrit avec une superbe Volvo Amazone 122 S de 1967 qu’il partage avec Lionel Lassaux.

Et comment ne pas reconnaitre au milieu du paddock, Philippe Leloup, inamovible bras droit d’Hugues de Chaunac le patron d’Oreca qui dispute son premier Monte Carl’ au volant d’une Alfa Roméo 2000 GTV.

Et Olivier Barjon qui épaule Renato de Silvestri dans la très rapide Talbot Sunbeam, Vice championne du monde en 1981 aux mains de Guy Fréquelin                .

Habitués au ravalement des installations du circuit de Reims Gueux,  Fabrice Capitaine et Gérard Cuif qui président aux destinées des Amis du circuit de Gueux, se lancent eux aussi dans cette grande aventure avec leur Porsche 914 -4

Un mot encore pour signaler la présence de Jean Michel Gurmonprez, spécialiste lui des épreuves VHC de la série FFSA en circuit qui a pris le départ au volant d’une MG Midget.

Et celle de Frédéric Magdziarek sur une Ford Cortina Lotus.

ARNAUD ROBINET DEPUTE DE LA MARNE

Enfin comment ne pas parler du tandem de choc et composé du duo Didier Buhotancien vainqueur en 2001 avec notre pote JJ Compas – et qui reprend la route cette année assisté du non moins célèbre Jean Marie Biadatti, l’un des piliers avec Gilles Vitry, de l’agence photoclassicracing. Cet équipage s’est engagé sur une voiture renommée, une Ford Escort RS2000 de 1976.

Avant le départ l’équipage a reçu les encouragements du député de la Marne, Arnaud Robinet

 

Gilles Gaignault

Photo : Eric Regouby

Sport

About Author

admin

Leave a Reply