NAISSANCE PROCHAINE DES RADARS TRONCON !!!

 

Contrairement aux radars qui flashent, les radars «tronçon» n’inciteraient pas les automobilistes à freiner de façon brusque.  

Le gouvernement veut déployer des «radars tronçon», qui calculent la vitesse moyenne des automobilistes entre deux points précis. Un système qui ne sera cependant pas mis en place avant 2011.

Contrôler la vitesse moyenne de circulation des véhicules entre deux points. C’est ce qu’envisage de mettre en place le gouvernement avec l’instauration de radars «tronçon» sur le territoire français, afin d’améliorer la sécurité routière, a indiqué ce dimanche le ministère des Transports.

Un système déja utilisé avec succès au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie et même en Norvège !

Le taux de mortalité a notamment baissé de 50 % sur les routes et autoroutes où ces radars ont été installés, affirme l’équipe de Dominique Bussereau, le Ministre français des Transports.

 

«Un dispositif a été mis au point avec le Centre d’études techniques de l’équipement (CETE) Méditerranée. Un appel d’offres devrait être lancé au deuxième semestre 2010 pour le déploiement de ce type d’équipement», poursuit le ministère.

La mise en place des «radars tronçon» devrait donc intervenir en 2011, précise de son côté la Direction de la sécurité et de la circulation routière (DSCR), qui n’a pas été en mesure de donner davantage de précision sur la date d’implantation du dispositif.

 

«Un système moins dangereux»

 

En France, ce type de radar a déjà été installé à titre expérimental en 2003 sur l’A10, au nord d’Orléans, par le concessionnaire d’autoroutes Cofiroute. Il est composé de trois caméras installées sur deux ponts distants de 12 kilomètres.

 Elles enregistrent les plaques d’immatriculation et l’heure exacte de passage des véhicules et indiquent sur un panneau lumineux aux automobilistes concernés qu’ils roulent à une vitesse excessive. Sans les pénaliser.

En prévoyant la mise en place d’un tel système, l’Etat a revanche l’intention d’instaurer des sanctions. Ces dernières devraient être sur le modèle de ce qui existe actuellement : amendes, retrait de points, etc, souligne la DSCR.

Pour le député Georges Mothron, «ce système semble plus pertinent et surtout moins dangereux que celui mis en place actuellement, car il n’incite pas les automobilistes roulant à des vitesses excessives à ralentir de manière brusque à l’approche des radars automatiques».

Ce nouveau dispositif doit «inciter à une nouvelle prise de conscience sur l’importance de la vitesse, afin de passer en 2012 sous la barre des 3.000 morts sur les routes par an», espère de son côté le ministère des Transports.

En 2009, 4.262 personnes ont été tuées sur les routes de France, soit une baisse de la mortalité de 0,3% seulement par rapport à 2008, selon un bilan provisoire de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Sport

About Author

admin

Leave a Reply