MIKKO HIRVONEN REMPORTE LE MONTE CARLO 2010

Sans grosse surprise le Vice champion du monde, le Finlandais Mikko Hirvonen, a remporté cette nuit le rallye Monte Carlo au volant de sa Ford Fiesta

Il devance les Skoda de son compatriote Hanninen, second à 1’51 »  et du Français Nicolas Vouilloz finalement bon troisième lui à 3’19 » et qui accéde au podium aprés l’abandon de la Peugeot du vainqueur de l’édition 2009, Sébastien Ogier victime sur la liaison avant l’ultime spéciale, d’ennuis d’alternateur  


C’est un résultat exceptionnel qu’a obtenu l’équipe Škoda Motorsport, dans le 78e Rallye Monte Carlo, qui s’est terminé au cours de la nuit de vendredi à samedi.

Les …cinq voitures au départ ont toutes rejoint l’arrivée dans les … 9 premières !!!

 MIKKO HIRVONEN ARRIVE AU SOMMET DU COL DE TURINI

Suivent dans l’ordre, Stéphane Sarrazin seul des trois pilotes soutenus par Peugeot à rallier l’arrivée quatrième à 7’25 » et Kopicky sur Skoda cinquième à 8’48 ».

Mikko Hirvonen a donc remporté au cours de la nuit dernière, la 78e édition du très réputé et toujours prestigieux Rallye Monte-Carlo, en précédant les deux Skoda Fabia de Juho Hanninen et Nicolas Vouilloz.

Malheureusement cette dernière nuit toujours très spectaculaire avec l’ascension du redoutable Col de Turini, a hélas été marquée par le regrettable abandon du pilote de la Peugeot 207 S2000, le vainqueur sortant,  Sébastien Ogier, victime … d’un problème d’alternateur sur la liaison.

Comme on s’y attendait et malgré le sensationnel retour d’Ogier au cours des spéciales du début d’étape, Mikko Hirvonen aux commandes de la toute nouvelle Ford dénommée Fiesta a signé sa première victoire dans cette mythique épreuve qu’est le Monte Carlo.

Second en 2008 lorsque le Monte Carlo faisait encore partie du Championnat du monde WRC, le Finlandais de Ford, s’offre enfin cette année cette véritable victoire de prestige, laquelle servait comme en 2009 de manche d’ouverture du Championnat IRC (Intercontinental Rally Challenge)

En outre, le Vice champion du monde apporte à Ford, son premier succès avec cette nouvelle Fiesta, laquelle triomphe des ses debuts en compétition !

Preuve que cette auto bien pilotée, est bien née…

Engagé par son employeur, la firme Américaine Ford dans le plus renommé des Rallyes, en priorité pour évaluer les performances de la Fiesta, face aux voitures concurrentes que sont les Peugeot 207, Skoda Fabia ou bien encore Abarth Grande Punto dans la catégorie S2000, Mikko Hirvonen n’a pas tardé à se mettre en évidence et à briller, démontrant des sa première apparition en course, tout le potentiel de ce nouveau modèle Ford, développé en Angleterre par M-Sport, la structurte de l’ancien pilote Malcolm Wilson, patron du service compétition de Ford en Rallyes.

En tête depuis la première spéciale du rallye à Burzet jeudi matin, le Finlandais n’a jamais flanché et a su résisté jusqu’à l’arrivée, au retour de ses adversaires, parmi lesquels, le Français, Sébastien Ogier au volant de sa Peugeot 207.

Lequel après des ennuis en début de rallye  aura finalement été celui qui lui aura mené la vie dure jusqu’à deux ES de l’arrivée lorsqu’un un problème d’alternateur, a malheureusement mis fin à ses éventuels espoirs de victoire. Et ruiné sa magnifique remontée !

Pour cette troisième et ultime journée du Monte-Carlo, le Gapençais Ogierlauréat l’an passé –  n’avait qu’une seule et unique idée en tête : Remonter, grappiller de précieuses secondes et tout faire pour tenter de déloger le leader, du commandement du Rallye !!

Retardé on le sait mercredi, Ogier se ressaisissait d’abord jeudi en Haute Loire puis vendredi matin lors de la difficile spéciale disputée dans les Hautes-Alpes, entre Montauban sur l’Ouvèze et Eygalayes.

Puis le pilote Peugeot remettait cela et récidivait en début de soirée dans la spéciale entre Peira Cava et La Bollène Vésubie, spéciale passant par le magique et mythique Col de Turini.

 

Revenu à 38 »3 du Finlandais volant, Le pilote du Groupement des Concessionnaires Peugeot, commençait alors à croire vraiment très sérieusement en ses chances de renouveler sa victoire obtenue en janvier 2009 et ce même si Mikko Hirvonen lui reprenait du temps –7’’8 – dans la spéciale suivante (ES13) remportée par une autre Peugeot, celle de Stéphane Sarrazin. Lequel devançait le pilote Ford de 1’’5.

Malheureusement, le suspense allait être de très courte durée puisqu’Ogier était victime d’un problème d’alternateur juste avant d’attaquer la seconde boucle de la soirée, pépin inattendu qui le contraignait à un arrêt définitif, synonyme d’abandon…

Ogier, hors course, Hirvonen n’avait plus rien à craindre, ses dauphins, Hanninen et Vouilloz, les deux hommes du Team Skoda, accusant eux un retard irrattrapable.

Informé des malheurs ayant frappé Ogier, Hirvonen lâchait :

« C’est vraiment dommage. Ça aurait été une belle bagarre. C’était une belle spéciale.»

Mais dans un somptueux baroud d’honneur, Hanninen gagnait malgré tout, l’ES14 reléguant Hirvonen à 2’’7.

Enervé malgré cette perf, Juha déclarait alors :

« Ca s’est bien passé mais la route était vraiment glissante avec les pneus que nous avons. Les gens sont vraiment stupides de mettre autant de neige sur la route, c’est dangereux. »

Sarrazin, lâchant dans cette spéciale lui, 6’’9.

Ce même Stéphane Sarrazin qui concluait en beauté son Monte Carlo, lui le pistard habitué à conduire le gros prototype 908 Peugeot dans les courses d’endurance dont les 24 Heures du Mans et qui s’adjugeait l’ES15, la der des der de ce Monte Carlo, collant … 4’’9 à la Skoda du Tchèque Kopecky et 11’’ au futur lauréat…

Assuré de l’emporter, le Finlandais déclarait avant de revenir à Monaco :

« C’est parfait pour nous. Tout a très bien fonctionné, je suis vraiment très heureux de gagner l’une des plus prestigieuses courses au monde. C’est incroyable.»

C’est donc en grand triomphateur que le pilote Ford rejoignait le port de Monaco ou était comme le veut la tradition, installé le podium des vainqueurs.

Mikko Hirvonen ouvre donc son palmarès 2010 de la plus belle des manières, par ce succès de prestige .

Voila en tout cas l’autre Sébastien , Seb Loeb prévenu !!!

… Son dauphin au Championnat 2009, est déjà fin prêt, à deux semaines de débuter le Championnat du monde WRC, à l’occasion du Rallye de Suède

Dans l’intérêt de la discipline, ce ne peut être qu’une excellente nouvelle !

Au volant d’une Renault Clio R3, Kris Princen finit ce Rallye Monte-Carlo, à la première place des deux roues motrices. Le lauréat du Renault Clio West European Trophy la saison dernière commence donc l’année 2010, de la plus belle des manières, en remportant cette première manche de l’European Trophy .

Onzième du classement général final, il termine devant le Français originaire de Corte, Pierre Campana (12e) et Thomas Barral (16e) dans la catégorie des Renault Clio R3.

Gilles Gaignault

Photos : Teams

 

Le classement général final

 

1. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (Finlande) Ford Fiesta en 4h32’58"5

2. Juho Hanninen-Mikko Markkula (Finlande) Skoda Fabia à 1’51"4

3. Nicolas Vouilloz-Benjamin Veillas (France) Skoda Fabia à 3’19"1

4. Stéphane Sarrazin-Jacques-Julien Renucci (France) Peugeot 207 à 7’25"5

5. Jan Kopecky-Petr Stary (Tchéquie) Skoda Fabia à 8’48"7

6. Guy Wilks-Phil Pugh (GB) Skoda Fabia à 9’24"5

7. Bruno Magalhaes-Carlos Magalhaes (Portugal) Peugeot 207 à 9’45"4

8. Jean-Sébastien Vigion-Stéphane Prévot (France-Belgique) Peugeot 207 à 13’33"5

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply