RALLYE MONTE CARLO : LA FORD D’HIRVONEN ET LA PEUGEOT D’OGIER AU COUDE A COUDE !!!

 

 

Victorieux chacun d’une spéciale ce mercredi matin, le Finlandais, Vice champion du monde en titre des Rallyes, Mikko Hirvonen, au volant de la Ford Fiesta S2000 et  le vainqueur sortant de l’épreuve monégasque, le Français Sébastien Ogier, qui pilote lui l’une des Peugeot 207 S2000, se retrouvent au commandement du Rallye Monte-Carlo.

Les deux hommes ne sont séparés que par un infime écart de… 4 »9 !!! 

Dans la première spéciale tant redoutée, celle de Burzet – Lachamp Raphael, le Finlandais a parcouru les 27,27 km en 16’01 »4. Il devance la Skoda Fabia S2000 de son compatriote Juho Hanninen de 00 »4 et la Peugeot 207 S2000 du Champion en titre de l’IRC, le jeune Britannique Kris Meeke, à 9 »7.

Suivent, Ogier à 14 »1, Sarrazin à 14 »6,  Gardemeister à 30 »8, Vouilloz à 32 », le Portugais Magalhaes à 35 »8, Wittmann à 50 »6, Maurin à 1’04 »8 et  » l’Espoir Echappement », Mathieu Arzeno, à 1’10 »4

Sébastien Ogier, lui aussi au volant d’une Peugeot 207 S2000 a ensuite signé le meilleur temps dans l’ES2, la plus longue spéciale de ce Rallye Monte-Carlo, longue de 45,17 km et disputée entre St-Pierreville et Antraigues.

Il précéde Mikko Hirvonen de 9 »2, Sarrazin de 14 », Vouilloz de 31 »2, Hanninen de 41 »3 , Meeke de 42 »7, Gardemeister de 44 »1, Magalhaes de 47 »5, Wittmann de 1’16 »2 et Beti  de 1’42 »2

A noter la grosse déception pour le pilote de F1, le Polonais Robert Kubica, déjà contraint lui à l’abandon, moteur cassé pour sa Renault Clio !!! 

Mais la grosse nouvelle ce mercredi matin et avant le départ des premiers concurrents depuis le parc d’assistance de Valence concernait le pauvre pilote Polonais, Robert Kubica dont le moteur de la Renault Clio R3 a lâché mardi soir lors du prologue.

Pour ce qui devait être un immense plaisir, le pilote de GP n’a donc finalement même pas pris le départ de la première spéciale qu’il attendait avec impatience, celle du Burzet

Peu avant midi, les concurrents se sont élancés sous une pluie fine pour disputer la première spéciale de ce 78e Rallye Monte-Carlo, longue de 27,27 km.

Par un temps hivernal et alors que les premiers kilomètres étaient encore un peu enneigée et verglacée, c’est finalement le Vice champion du monde de la spécialité, le Finlandais Mikko Hirvonen qui s’est montré le plus rapide en précédant son compatriote Juho Hanninen  et Kris Meeke     

Dés la spéciale suivante, la plus longue du Monte-Carlo entre St Pierreville et Antraigues, le Français Sébastien Ogier, vainqueur sortant a immédiatement répliqué au duo finlandais en signant le scratch. Le pilote Citroën en Championnat du Monde des Rallyes a parcouru les 45,17 km en 30’54 »9 et  devancé Mikko Hirvonen de 9 »2.  Le troisième chrono étant réalisé par la Peugeot 207 S2000 confiée au ‘’ pistard ’’ , Stéphane Sarrazin.

Au classement général provisoire , Mikko Hirvonen occupe déjà le commandement, démontrant qu’il est bel et bien présent pour la gagne, se positionnant d’entrée en tête de l’épreuve mais il ne devance Sébastien Ogier que de … 4 »9 !

Stéphane Sarrazin qui suit ce duo occupant la troisième position accuse un retard de 18 »8 sur le leader.

Suivent, Hänninen à 32’’5, Meeke à 43’’2 et Vouilloz à 54’’.

Ce mercredi après-midi, après un rapide passage par Vals-les-Bains pour une assistance pneumatiques, les concurrents effectueront leur seconde boucle dans les spéciales du Burzet et Antraigues, avant de revenir en début de soirée à Valence.

Comme on le voit, le Rallye démarre comme prévu sur les chapeaux de roue et la lutte entre Hirvonen et ses challengers nous promet du grand spectacle…

Qui s’en plaindra ?

Gilles Gaignault

Photos : Teams

Sport

About Author

admin

Leave a Reply