DAKAR 2010 : LES KAMAZ DE NOUVEAU GRANDISSIMES FAVORIS

 

L’équipe Russe Kamaz fait cette année une fois de plus à nouveau figure de grande favorite de cette 32éme édition du Dakar.

Déjà victorieuse à sept reprises au cours des huit dernières éditions, la firme Russe se présente une fois encore, en position de glaner une nouvelle victoire le 17 janvier prochain ici, à Buenos aires.

Il faut bien reconnaitre qu’au fil des ans et ce quelque soit le terrain, qu’il s’agisse des pistes Africaines ou bien de celles tout aussi difficiles de l’Amérique du sud, les pilotes Russes apparaissent comme quasiment indétrônables.

Et ce même si comme ne manquait pas de le préciser à La Rural ce jeudi, un observateur avisé en la personne d’un technicien du manufacturier clermontois Michelin, un excès de confiance peut toujours compromettre leur course et leur jouer des tours.

L’année dernière, pour sa découverte des pistes Argentines puis Chiliennes, Firdaus Kabirov avait ainsi profité de plusieurs erreurs commises par son compatriote Vladimir Chagin, pour s’imposer une seconde fois après son succès obtenu en 2005.

Mais celui que l’on surnomme ‘’ le Tsar ‘’ et qui figure dorénavant Numéro 2  dans l’organigramme de l’entreprise de camions Kamaz, demeure malgré tout le favori ‘’ N°1 ‘’ de cette édition 2010.

Chagin s’élancera donc en quête d’un sixième couronnement et retrouve en outre cette année, le navigateur qui avait participé au premier en 2000 et aussi au dernier de ses sacres en 2006.

Le troisième Kamaz, piloté lui par Illgizar Mardeev, servira de couverture, au cas où et ce afin de jouer les ‘’ Saint Bernard ‘’  sur les 9000 km qui sépare Buenos aires, ville départ ce 1er janvier, de Buenos aires ville arrivée, le 17 janvier.

Mais si les Kamaz semblent imbattables, il faudra toutefois surveiller avec une attention toute particulière plusieurs outsiders aux dents longues  et non des moindres.

A commencer par le plus dangereux d’entre- eux, le Tatra Tchèque d’Ales Loprais. Lequel semble enfin débarrasser des problèmes mécaniques qui ont malheureusement affecté son camion en 2009.

Le Hollandais, Gérard de Rooy, hélas absent pour cause de blessure, plusieurs autres pilotes seront à surveiller…

Il en va ainsi d’André de Azevedo qui conduit un Tatra,  de Wulfert Van Ginkel au volant lui d’un Ginaf ou bien encore de la famille Sugawara aux commandes d’un plus petit camion, le fameux Hino Japonais.

Tous ces pilotes s’ils ne semblent pas en mesure de viser la victoire finale, chercheront d’abord à remporter chacun une ou plusieurs étapes.

Gilles Gaignault

Photos : Teams

Sport

About Author

admin

Leave a Reply