DAKAR 2010 : L’EQUIPE VOLKSWAGEN, UNE FORTERESSE ASSIÉGÉE…

 LES VAINQUEURS 2009 SUR VW TOUAREG

GINIEL  DE VILLIERS – DIRK VON ZITZEWITZ

 C’est maintenant l’heure de la confirmation.

L’année dernière, l’équipe Volkswagen est parvenue à la consécration en réussissant non seulement à remporter son tout premier Dakar mais aussi en faisant – autre exploit – monter pour la toute première fois sur le Dakar, un véhicule diesel sur la plus haute marche du podium du Dakar !

Cet honneur fut obtenu par le Sud africain, Giniel De Villiers, pilote qui représente à merveille le parfait compromis gagnant entre virtuosité, performance et prudence à haute vitesse.

Le pilote de l’un des VW Touareg parvint finalement à s’octroyer cet honneur au terme d’une course riche, intense et par élimination. Laquelle condamna  notamment son propre coéquipier, l’Espagnol, Carlos Sainz, victime de sa fougue qui l’envoya bêtement dans un Rio  (oued sud américain) et ce alors qu’il semblait avoir course gagnée, à trois jours de l’arrivée, après avoir remporté six spéciales !

En dépit de la chute et de la bévue de celui que le monde de la course automobile a toujours surnommé le « Matador », l’équipe Volkswagen parvenait à placer avec l’Américain, Mark Miller, un autre VW Race Touareg sur le podium, en seconde position.

Pourtant, cette démonstration de force  réalisée sur les pistes du premier Dakar ‘’ exotique ‘’ en Amérique du sud, ne garantit en rien … une nouvelle promenade de santé sur cette deuxième édition sud-américaine du Dakar, qui débute ce vendredi 1er janvier.

Au sein de la firme allemande, l’abondance de biens pourrait finalement bien tourner au jeu de massacre…

 Le transfert – il roulait pour le compte du Team BMW – du bouillant Qatari, Nasser Al Attiyah a créé une sérieuse situation de concurrence qui si elle invite certes  à l’excellence, peut aussi pousser ses nouveaux équipiers, à la faute.

En janvier 2009, au volant de sa BMW, Al Attiyah avait créé la sensation en enquillant les premiers jours, victoire d’étape sur victoire d’étape, avant de devoir renoncer… alors que la caravane se lançait à l’attaque du parcours Chilien.

Plus récemment, sur le Rally Dos Sertoes, puis sur le Silk Way Rally, le pilote Qatari a une fois encore mené grand train jusqu’à la veille de l’arrivée !

Mais la précipitation l’a, à chaque fois conduit à une malheureuse sortie de piste, profitant à son rival pour le titre, Carlos Sainz.

Sur un format de course deux fois plus long, le scénario d’une hécatombe est à nouveau à prévoir!

Car Al Attiyah et Sainz veulent tous deux gagner…

Alors ?

Nul ne sait, si  le vainqueur sortant, Giniel De Villiers sera encore le mieux placé, au cas ou comme l’an passé pour rafler la mise !!!

Quoiqu’il en soit, lors de leur passage ce jeudi aux vérifications techniques et administratives au centre de La Rural à Buenos aires, l’imposante armada VW  a une fois encore fait très forte impression…

Il est vrai que le retrait de l’équipe Mitsubishi aurait en effet pu être regardé, du côté de chez VW, comme l’élimination à peu de frais de son contradicteur le plus menaçant.

Au lieu de cela, le jeu de chaises musicales a totalement chamboulé la donne, et du coup relancé les chances des BMW X3.

En s’attachant les services de  celui que l’on respecte car il compte neuf victoires sur ce Dakar à son actif, Stéphane Peterhansel et de  son partenaire chez Mitsubishi, Joan « Nani » Roma, l’excellent Team BMW X-Raid, a gagné deux pilotes d’exception, et surtout deux supers préparateurs qui auraient, semble-t-il, si l’on en croirt certaines indiscrétions, réussi à transformer la voiture à force de séances d’essais et de réglages.

Plus fiable, plus stable, le BMW X3 pourrait  cette année sérieusement concurrencer  et très certainement beaucoup plus longtemps les VW Race Touareg, qu’en 2009, sur les pistes d’Argentine et du Chili.

L’équipe BMW X-Raid peut par ailleurs compter sur un groupe homogène avec outre Peterhansel et Roma, la présence du très rapide Guerlain Chicherit, …Champion du monde de la discipline tout de même lui, en 2009 !!!

Avec ce sacré trio, BMW peut fort logiquement espérer enfin remporter le Dakar.

BMW pouvant aussi attendre un exploit du jeune Russe Leonid Novitskiy.

Si la supériorité de la technologie diesel sur l’essence parait acquise pour la plupart des acteurs, le fantasque mais néanmoins fort sympathique et très, très apprécié Robby Gordon, ne l’entend pas de cette oreille.

L’Américain qui vit à Phoenix au cœur du désert de l’Arizona, a donné la preuve sur le terrain que son talent ne se limitait pas à des effets d’annonce, en terminant… troisième du dernier Dakar !

Performance qui e dit long sur l’étendue de son immense talent… Lui qui a brillé aux USA sur tous les types de compétitions y compris les redoutables courses sur ovale de la très médiatisée série NASCAR.

Son tempérament Yankee, le poussera très certainement à aller chercher encore mieux  que sa troisième place arrachée à Buenos aires, le 17 janvier dernier !

Enfin, les Mitsubishi Lancer, qui avaient quitté le Dakar par la petite porte, reviennent avec des ambitions plus modestes, mais peut-être un nouveau destin. Entre temps, elles ont été rachetées par le richissime Marseillais, Nicolas Misslin, puis déshabillées de leur motorisation diesel pour des moteurs à essence plus adaptés aux moyens de la structure.

Le Portugais, Carlos Sousa et l’Argentin, Orlando Terranova, deux pilotes d’expérience connaissant parfaitement le Dakar, ont été missionnés pour accrocher des places d’honneur

Enfin, pour les places d’honneur, comment ne pas citer les surpuissants et néanmoins magnifiques buggys du Team SMG de Philippe Gache. Celui du patron d’abord, car le père Gache commence à connaitre parfaitement le pilotage en tout-terrain, lui qui fut l’un de nos tous meilleurs pistard en monoplaces et aux 24 Heures du Mans.

A ses côtés, au volant de ses superbes et très efficaces ‘’araignées du désert ’’, on note  trois autres pilotes talentueux !

A commencer par le vétéran Etienne Smulevici, le pilote qui totalise le plus de participations au Dakar ! La  » SMULE  » s’élance dans son… vingt-septième Dakar !!! et aussi le non moins expérimenté basque  Bernard Errandonea sans oublier le très incisif  Russe  Yaroslav  Solovyev.

Sur que les quatre buggys SMG feront le spectacle en début de rallye. Reste ensuite à voir la fiabilité sur la durée…

Nissan avec le très sérieux Team Dessoude peut aussi tirer son épingle du jeu avec notamment son pilote ‘’ vedette ‘’ , l’ancien Champion du monde moto, le très rapide Christian Lavieille, un habitué des pistes du Dakar depuis qu’il a entamé avec un certain succès une belle reconversion

Comme on le voit, il ne manque pas de prétendants à la victoire le 17 janvier prochain. Il faudra pour cela que le futur vainqueur dompte les pistes Sud américaines et se sorte du traquenard qu’est le terrible désert de l’Atacama ou six étapes du Rallye sont programmées !!! 

 

Gilles Gaignault

Photos : ASO – Teams

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply