Renault Mégane RS : Vocation Sportive assurée

 

 

Fidèle à son image, Renault vient de nous dévoiler une version ‘’musclée’’ à l’extrême de sa nouvelle Mégane.

Il s’agit en fait d’une RS déclinée en deux philosophies, Sport pour un usage courant, et Cup pour une utilisation à vocation sportive, destinée elle à rouler sur les circuits.

Deux châssis bien différents pour exploiter les 250 ch. à leur manière.


Sur une base de Mégane Coupé à l’allure très virile, Renault vient donc de nous présenter une version RS à l’aspect plus sauvage pour correspondre au tempérament explosif d’une berline qui veut faire oublier que la vitesse … ‘’c’est dépassé ‘’. 

On peut toujours rêver et c’est justement une part de rêve que la Mégane RS propose à ses clients friands de mécaniques hors normes et de sensations fortes.

Extérieurement, elle se valorise par des ailes élargies accueillant des jantes imposantes de 18 ou 19 pouces, un bouclier avant intégrant une large grille d’entrée d’air et une lame aérodynamique de type F1 recevant des feux de jour à LED, une sortie d’échappement centrale, tandis que le diffuseur et le becquet arrière accentuent le caractère sportif de la voiture en améliorant son aérodynamisme.

Enfin, pour joindre l’élégance à la sportivité, les coquilles de rétroviseur, la lame aérodynamique dans le bouclier avant et le diffuseur d’air sont en noir brillant de série.

Une ambiance sportive

La conception de l’habitacle ne varie guère avec la Mégane berline, mais l’ambiance est carrément orientée sport avec une harmonie carbone foncé, le pédalier et le repose-pied en aluminium, un fond de cadran jaune pour le compte-tours et des surpiqures sur le volant. Les sièges avant disposent de maintiens renforcés au niveau de l’assise et du dossier, et de réglages en profondeur, en hauteur et lombaire.

Des baquets Recaro sont disponibles en option comme un Pack Ambiance Jaune apportant un supplément de couleur dans les ceintures de sécurité, la sellerie bi-ton et les surpiqûres sur les panneaux de portes et le pommeau du levier de vitesses.

De quoi être bien installé et à son goût derrière un volant cuir agréable au toucher, réglable en hauteur et profondeur, muni d’un repère au point zéro, bien utile dans les enchaînements de virages pour mieux maîtriser un contre-braquage.

250 ch. bien exploités

L’un des atouts de cette nouvelle Mégane RS se trouve fort logiquement sous son capot ou un moteur de 2 litres turbocompressé développe 250 ch. Une mécanique déjà connue à travers la Mégane F1 Team R26, mais elle a été largement remaniée pour gagner 20 ch. Elle est exploitée par une boîte mécanique à 6 rapports qui permet d’obtenir le 0 à 100 km/h en 6"1 et d’atteindre 250 km/h en vitesse de pointe.

En cycle mixte et pied léger, la consommation est annoncée à 8,4 litres, limitant les émissions de CO2 à 195 g/km, mais dès que l’on taquine le tempérament de la RS, il vaut mieux tabler sur le double.

L’autre atout essentiel de la Mégane RS réside dans son châssis composé d’un train avant à pivot indépendant et d’un train arrière de type essieu souple à épure programmée. En option à 1.600 €, il est complété par un différentiel à glissement limité pour une motricité de haute performance, pleinement exploitable par les adeptes de conduite sur circuit. D’où deux offres bien différentes de châssis, Sport et Cup, ce dernier ayant en plus des amortisseurs spécifiques et des barres anti-roulis redimensionnées pour augmenter la raideur des trains.

Châssis Sport ou Cup avec ou sans ESP

En effet, si le premier offre à la RS un rapport sport-confort acceptable sur la route et un caractère assez docile pour un usage quotidien, le second montre une efficacité exceptionnelle sur la piste mais entame le confort de conduite en utilisation courante par des réactions plus vives dans le volant notamment.

La boîte, aux rapports parfaitement étagés, présente un bon guidage et une fermeté adéquate pour une conduite sportive.

Il est également possible de choisir son degré d’assistance électronique au pilotage en jouant sur l’ESP. A l’allumage du moteur, celui-ci est enclenché, mais on peut activer un mode « sport » qui retarde l’intervention de la correction électronique de trajectoire et permet un certain angle de dérive. En revanche, le mode « off » désactive totalement l’ESP pour correspondre à un pilotage plus pointu sur piste. La cartographie pédale d’accélérateur est modifiée et permet une réponse plus rapide du moteur au bruit un peu rauque.

Départ arrêté optimisé

Maximum de sensations assurées, et sur piste, la Mégane RS a prouvé toutes ses qualités en matière de tenue de route, de direction précise et de freinage aussi efficace qu’endurant. Celui-ci est largement dimensionné avec à l’avant des étriers à 4 pistons Brembo et des disques ventilés. Les 4 disques de frein sont rainurés sur le châssis Cup.

A noter qu’une alerte sonore informe le conducteur de la présence proche du régime de coupure moteur lors des passages de vitesses. Bien utile quand on n’a pas le temps de surveiller la zone rouge du compte-tours.

La Mégane RS est équipée d’un dispositif d’optimisation des départs arrêtés baptisé "Power Start". Ce système est opérationnel lorsque le véhicule est à l’arrêt avec ESP enclenché, et permet à la voiture de

délivrer le maximum de son potentiel d’accélération, sans perdre l’adhérence.

Pour tout savoir sur sa RS

En option, et venant à la place du système de navigation (également en option), il est possible de bénéficier d’un moniteur d’informations concernant le moteur et la conduite. Cela concerne la pression du turbo, la température de l’huile, la sollicitation des freins, le couple ou encore la puissance. Il indique aussi les accélérations latérales et longitudinales. Il peut mémoriser les meilleures performances sur le 400 m

et le 0-100 km/h départ arrêté.

Ce RS Monitor qui se pilote avec le satellite sous le volant permet également de personnaliser la cartographie pédale. Cinq  cartographies sont disponibles :

linéaire, normal, neige, sport et extrême.

En revanche, la climatisation automatique bi-zone, la carte mains libres avec condamnation à l’éloignement et un excellent système audio, sont de série.

La Mégane RS est fabriquée dans l’usine Espagnole de Palencia sur les mêmes lignes que la gamme Mégane.

Son prix de base ‘’hors malus ‘’ est fixé à… 28.900 €.

Franchement un tarif très honnête pour une voiture de ce type

  

Gilles Gaignault

Photos : Philippe Lacroix et Olivier Thibaud

Sport

About Author

admin

Leave a Reply