WTCC : YVAN MULLER JOUE LE TITRE COMME EN 2007 ET 2008 CE DIMANCHE A MACAO

MACAO TEMPLE DU JEU, DES FILLES ET DE LA FINALE DU WTCC

 

Comme ce fut le cas ces dernières années c’est donc à Macao, véritable TEMPLE du jeu et des … Filles que se jouera à nouveau ce dimanche la finale du Championnat du monde  des voitures de tourisme plus connu sous l’appellation de Championnat WTCC  !!!

Macao cette ile, ancienne colonie Portugaise située face à Zhuhai, une localité chinoise longtemps zone franche qui se trouve au sud de Hong Kong est mondialement connue et réputée comme étant… l’enfer du jeu et des filles tant les  » Casinos  » et les ‘’ Escort girls  »  y sont légions !

Macao fut longtemps le lieu de prédilection de Teddy Yip né à Medan dans l’ile de Sumatra, aujourd’hui disparu, il est mort en 2003 à 96 ans.


Un  milliardaire à qui l’épreuve asiatique doit sa notoriété et qui en son temps se paya même le luxe s’il en est de posséder sa propre équipe en … Formule 1 !

L’écurie Théodore Racing, laquelle fit même rouler à ses débuts notre ami Patrick Tambay !!!

Eh oui…

Le Team Théodore disputa 32 GP entre 1978 et 1983. Son heure de gloire, Teddy la connut à Macao en 1983, lorsqu’il finança la participation d’un certain Brésilien, l’inoubliable Ayrton Senna lequel réalisa le hat trick dans le GP de F3 de Macao au volant de sa Ralt Toyota : pole – meilleur tour en course et victoire !

A propos de Macao, il me revient en mémoire une sacrée anecdote …

En 1984, alors qu’il nous avait invité à assister au GP de Macao avec le Président de la FIA et de la FISA  de l’époque, Jean Marie Balestre dont j’étais l’attaché de presse, Teddy Yip nous avait estomaqué un soir dans l’un de ses Palaces, le Lisboa Hôtel.

Confortablement installé à la meilleure table de ce luxueux établissement entouré évidemment des plus jolies femmes de l’Ile (Teddy eut 52 femmes au cours de sa vie photographiées un jour de juin 1983 à sa demande toutes ensembles à Acapulco par le photographe Français Bernard Bakalian) notre hôte avait pris quatre grains de riz dans une cuillère

En évacuant un, il nous avait alors lâchè:

«  Ici trois grains sur quatre m’appartiennent » !!!!

Imaginez nos têtes ! Sans commentaires…

C’était dire sa puissance

HOTEL PRINCESSE A ACAPULCO LE 12 JUIN 1983 : TEDDY ET SES FEMMES

Les années ont passées.

Yip n’est plus là mais Macao est parvenu à conserver son GP de F3 et les courses de voitures de tourisme, devenues WTCC

Ce dimanche comme le veut la tradition, les courses se transformeront en une … loterie, dont sortira tout de même et pour la troisième année consécutive, le Champion du monde de la discipline.

 .

 

A la veille d’aborder cet ultime rendez-vous du millésime 2009, le Français de l’équipe SEAT, Yvan Muller, Champion du monde en titre et toujours en lice pour conserver sa couronne, sait de quoi il en retourne…

En 2007, alors qu’il semblait sur le point de décrocher sa  première couronne mondiale, l’Alsacien avait hélas malheureusement dû abandonner au cours du… dernier tour, laissant ainsi filer un titre mondial qui lui tendait les gras !

Et, l’année dernière, c’est lors de la seconde manche qu’Yvan a enfin obtenu le titre de Champion du monde.

LES TROIS MOUSQUETAIRES EN LICE POUR LE TITRE MONDIAL

Cette année et pour la troisième fois consécutive, Muller aborde à nouveau cet ultime rendez-vous dans la peau d’un Champion du monde potentiel.

En effet, si comme il y a douze mois son équipier Gabriele Tarquini chez SEAT est l’actuel leader car disposant de deux points d’avance sur Yvan, rien n’est joué et les deux courses de Macao désigneront le Champion.

Mais les deux partenaires au sein de l’équipe Espagnole devront également se méfier du Brésilien de l’équipe adverse BMW, le jeune et fougueux Brésilien Augusto Farfus. 

Lequel qui ne compte que onze points de retard peut tout à fait mathématiquement parlant refaire ce retard et subtiliser in extrémis la couronne 2009 du WTCC   

Le nom de l’heureux élu sera connu dimanche matin lorsque – décalage horaire oblige- le jour se lèvera sur la France

Qui l’emportera ?

Difficile d’établir le moindre pronostic. 

Même à Macao, temple du jeu car bien malin qui pourrait donner le bon numéro qui sortira finalement vainqueur entre le 1 (Muller), le 2 (Tarquini) et le 8 (Farfus)

Sur les 6,117 km de cet étonnant mais redouté circuit urbain, il peut en effet se passer tellement de choses comme nous l’a expliqué une fois de plus Yvan Muller avant de s’envoler lundi soir pour Hong Kong ;

 « Macao est un circuit ou les pièges sont présents tout au long de ce tracé. Nous atteignons ici la vitesse la plus élevée de l’année, 250km/h, on y passe le virage le plus rapide de la saison, mais sa configuration est telle ‘il est le tracé qui offre la moyenne au tour la plus basse.»

Incroyable paradoxe !

A TOI.. en 2008, A MOI … en 2009 !!!

Et celui qui est encore le Champion du monde pour au moins quarante huit heures mais qui compte bien prolonger son règne, d’ajouter :

 « Macao reste un lieu incroyable pour cette finale. Pour le titre, avouons-le, ce sera compliqué. On roule ici avec un peu de retenue. Cependant, mes expériences précédentes et mon classement me permettent malgré tout d’aborder cet ultime rendez-vous, l’esprit  complètement libre car je suis le seul des trois prétendants à avoir été sacré Champion du monde. Et c’est un sérieux avantage »

Champion ou pas, Yvan Muller aura en tout cas réalisé cette année encore une très, très grosse saison.

Gilles Gaignault

Photos : Constructeurs et Bernard Bakalian

WTCC

About Author

gilles

Leave a Reply