Jean Ragnotti remporte le Rallye de La Rochelle Finale de la Coupe de France des Rallyes VHC

 

 JEAN RAGNOTTI REMPORTE LE RALLYE DE LA ROCHELLE

 43 équipages ont participé à la Finale de la Coupe de France des Rallyes VHC 2009 lors du Rallye d’Automne disputé dimanche dernier à La Rochelle en Charente-Maritime avec la présence de grands noms de la discipline.

Au milieu des Jean-Claude Andruet, Jean-Charles Rédélé, Alain Serpaggi et autres  Dominique Depons, Jean Ragnotti est finalement sorti grand vainqueur !

Même si Dominique Depons, déjà lauréat la saison dernière de cette épreuve, prenait la tête du rallye d’entrée, Jean Ragnotti a su sagement attendre son heure.


Deuxième dans le premier chrono, le double Champion de France des Rallyes 1980 et 1984 répondait présent dans la deuxième spéciale s’offrant le scratch pour terminer la courte première étape à 13’’9 de Depons.

« Tout s’est bien passé malgré des routes très difficiles. J’ai vraiment attaqué dans la deuxième spéciale car je savais qu’il fallait que je rentre très vite à La Rochelle. La Maison de Retraite y ferme assez tôt », témoignait-il le premier soir avec son éternelle malice habituelle !

Le lendemain, alors qu’Alain Serpaggi sortait violemment de la route, Jean Ragnotti continuait de réduire son retard, jusqu’à s’installer au premier rang au terme de l’ES5.

« J’ai passé une bonne nuit et les huitres étaient excellentes ce matin au port. J’ai voulu faire un peu de spectacle pour le public et ça s’est terminé par deux tout-droits ! Durant les reconnaissances, j’avais noté les passages qui pouvaient me permettre de faire des écarts. J’ai attaqué fort », confiait ‘Jeannot’ à mi-journée.

La fin de course, malgré une belle réaction de Dominique Depons, restera toutefois à l’avantage du pilote de l’Alpine A110 1800S :

« Je voulais vraiment cette victoire pour remercier mon copilote Francis Mercier, également propriétaire de cette belle auto. Nous n’avions pas été chanceux la saison dernière en abandonnant dès le premier chrono. Cette victoire nous fait vraiment plaisir. Ce fut une belle bataille avec Dominique Depons qui a fait un rallye magnifique. Ça n’aurait pas été déshonorant de terminer derrière lui ! »

Gilles Gaignault

Photos : Photoclassicracing

 

LA COURSE RACONTEE PAR FRANCOIS GUILLEMIN

 

La Rochelle, vendredi 13/11/2009,18h30

Après l’ accueil et le briefing organise sur le bateau OGIA amarré le long du parc fermé, Place Saint Jean d’Acre, le départ de cette 3eme finale des Rallyes VHC est donné juste a côté des tours St Nicolas.

Jean Claude Andruet s’élance le premier. Nous partons a 18h37 devant un public de passionnés venu très nombreux, direction le Parc des Expositions ou nous attendent Patrick et Pascal, les copains qui me font l’assistance.

La pression monte, on règle notre problème d’ampoule de phare, on change les pneus et nous reprenons la route pour effectuer la 1ére épreuve spéciale: Rive de la Géres.

Il va falloir être prudent, la pluie de la veille a rendu la route très piégeuse.Je rattrape la Porsche de JP François qui a des difficultés avec ses notes, il me laisse passer et me suit de très prés tout le long de la spéciale avec sa rampe de phares allumée, je suis éblouis et perd de ma concentration. j’étais un peu colère en arrivant au point stop, mais ce n’est pas grave et finalement je positive !

D’ailleurs, JP François s’est rapidement excusé et je ne lui en veux pas du tout.

ES2: St Médart – St Soulle:L’ampoule du lecteur de carte rend l’âme en arrivant au CH, Elisabeth Baillère, nous prête sa lampe de poche: Merci à elle.

Je suis sur la ligne de départ, j’allume mes antibrouillard, pour ne pas perdre trop de puissance je n’allume ma rampe de phares qu’après avoir passé mon 2éme rapport. Mais là, je n’ai jamais réussi a allumer ma lampe de phares, j’ai donc parcouru toute ma spéciale avec seulement deux phares: A l’arrivée : 11éme temps scratch ! Pas si mal…

En sortant du point stop, je me suis alors aperçu que mon comodo était resté en veilleuse, que j’avais oublié de le mettre sur la position phare…!

Samedi matin 14 novembre.

Il a plu dans la nuit mais le temps ne cesse de changer. Le soleil et le vent assèchent les routes: ça m’arrange…mais les routes vont cependant toutefois rester bien piégeuses.

Après avoir pris le café et déguster les fameuses galettes Charentaises et les huîtres sur le bateau OGIA, nous prenons le départ de la seconde étape en 6éme position. Nous sommes content et surpris de partir devant le réputé Alain Serpaggi, qui, je pense à du rencontrer quelques problèmes la veille (7/10 de secondes nous séparent).

Le classement de la 6éme place à la 12éme place est, il faut le dir, très serré (10 secondes).JL Alfero, mon adversaire et néanmoins ami, dans la classe 3 de la catégorie 3 est a 3’’ 7/10 !!!

La lutte va être féroce et s’annonce …chaude !

ES3 – Rives de la Géres: 7éme temps.ES4 – Bord de la devise: 10éme temps

En arrivant au CH, on apprend alors la sortie de route et selon les témoins fort spectaculaire d’Alain Serpaggi.

Heureusement sans gravité pour l’équipage, après avoir patienté un bon moment, la course redémarre.ES5 – Pays Savinois : 10éme temps.ES6 – Val de Trezence : 7éme temps

Abandon de JL Alfero (Cable d’accélérateur) avec qui on se tirait la bourre, D’Hervé Baillére (boite de vitesse)



Nous nous rendons au parc d’assistance de Surgères à proximité du Château ou le public est nombreux.

On refait le plein d’essence, les vérifications habituelles, on restaure, prenons des nouvelles des copains qui ont abandonné, et repartons pour nos 4 dernières ES de cette finale.

ES7- Rive de la Géres.On améliore de 10 secondes, on fait le 9éme temps. JC Rèdèlè me rattrape a grand pas. Je surveille Bernardes avec sa Sunbeam Lotus.ES8 – bord de la devise : 8éme temps.

Au 1er freinage, j’ai entendu un bruit et ressenti une grosse vibration ! J’ai alors préféré ménager l’auto. Entre le point stop et le CH de départ de L’ES9, j’ai essayer de déterminé d’où venait mon problème.

J’ai cru que c’était les freins arrière. J’avais regardé ce matin, et en démontant ma roue avant droite, je me suis rendu compte que le disque était fêlé !!

Jean Charles Rèdèlè me passe devant au général.

ES9 – Pays Savinois : 8éme temps .

La nuit est tombée et la rampe de phares fonctionne à merveille…!

J’assure mais le bruit et les vibrations sont de plus en plus importants. Je fais un tout droit a un changement de direction.

ES10 – Val de Tresence: 7éme temps

Il est temps que le Rallye ce termine, je roule tout en assurant car les vibrations sont vraiment de plus en plus importantes, je suis heureux de passer la ligne d’arrivée et de rentrer a Surgéres ou le public nous attend toujours aussi dense pour admirer nos "grand mères" et  fêter les vainqueurs de cette finale.

Nous terminons finalement à une trés honorable 7éme place au scratch, 4éme de la catégorie 3 et 2éme de la classe 3.

Bravo a Jeannot Ragnotti pour cette belle victoire et a tout les équipages et assistance participant à cette finale.

Chacun de nous a connu son lot de galère qui s’est plus ou moins bien terminé, mais hélas cela fait parti du rallye.

Après le traditionnel pot-au-feu qui était excellent et où la convivialité régnait entre les différents équipages, nous sommes rentrés nous reposer.

Dimanche matin, nous avons assisté a une superbe remise des prix à l’espace Encan.Bravo a l’ASA Sport Auto Océan pour la qualité de l’organisation et merci pour l’accueil chaleureux et convivial qu’ils nous ont offert tout au long de cette finale.

Merci à Patrick pour la qualité de préparation de mon auto, à Pascal pour l’assistance, et à Thomas mon copilote qui m’a très bien navigué durant cette finale.

 

François Guillemin.

Photos : Photoclassicracing

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply